• Le Véritable Envoyé du Service Divin

     

    - Chapitre XI -

    DERNIÈRES EXPÉRIENCES

    (Deuxième partie)

     

    Un Etrange Evénement

     

    LE VÉRITABLE ENVOYÉ DU SERVICE DIVIN

     

     

    Tard dans l'après-midi, nous revenions, avec Électra, d'une promenade le long des rives de la Méditerranée lorsque, alors que nous venions juste de passer le seuil de la maison, une lettre achetée tomba aux pieds de Rex. Il la caressa, l'ouvrit et lut : "Mes Chers Enfants, vous pourrez embarquer demain pour l'Inde. Tout est prêt maintenant et nous sommes heureux de vous souhaiter la bienvenue. Saint-Germain."

     

    Notre Hôte du yacht ne nous avait pas accompagnés au cours de notre visite d'Alexandrie, mais quand nous arrivâmes à l'embarcadère, Il était là, nous saluant joyeusement avec la bonne nouvelle que nous étions assurés d'avoir un voyage calme et plaisant. Nous passâmes de nouveau par la Mer Rouge, nous hâtant vers l'un des plus Grands Centres de Lumière Spirituelle et de Pouvoir de cette Planète.

     

    Léto poursuivit Son Instruction pendant toute la traversée. A la demande de Saint-Germain, Bob et Rex devaient être parvenus au point de pouvoir consciemment et à volonté quitter le corps physique et y revenir. Vers le cinquième jour, ils étaient devenus très experts et, comme la plupart des jeunes gens, ils n'arrêtaient pas de vouloir faire des expériences avec leurs pouvoirs nouvellement acquis. Léto ne permit pas cela. "Il faut, expliqua-t-Elle, un grand sens de l'honneur et de l'intégrité spirituels pour tout ce qui concerne l'Usage de ces Puissants Pouvoirs de la Présence I AM, car la Grande Loi de l'Être ne permet pas que l'on s'en serve dans le monde extérieur si ce n'est pour accomplir un Bien Permanent. Nous devons toujours être conscient que l'emploi de la Vie, de la Substance et du Pouvoir de cet Univers pour la simple satisfaction ou le plaisir des sens entraîne uniquement de la misère et de la destruction.

     

    "La Puissante Présence I AM travaille sans arrêt pour construire, libérer, exprimer, répandre, constamment, de la Perfection dans toutes Ses Activités Créatrices et maintenir en permanence l'Amour, la Paix et un Constant Service pour tous. Si on permet aux sensations du corps et à l'activité extérieure du mental d'avoir libre cours et d'entraver le Plan Divin de Vie de l'individu, il ne peut en résulter que désastre et faillite. Le véritable étudiant de la Lumière n'emploie jamais, jamais, ses Pouvoirs pour l'amusement, ou la gratification des sens, ni pour exploiter quelqu'un ou faire de l'argent en produisant des phénomènes. La Vie du Maître Ascensionné consiste d'abord à donner, donner, donner, de l'Amour et de l'Adoration à Sa propre Puissante Présence I AM et, ensuite, à répandre l'Amour et la Perfection en Les étendant à tous et à toutes choses. Envoyez sans limites, continuellement, de l'Amour Divin, voilà la Seule Application Totale de la Loi. Si seulement les humains pouvaient comprendre cela, ils sauraient que les individus doivent partager cette Flamme d'Amour Divin avant que la Perfection qu'ils désirent ne puisse Se répandre dans leur monde et donner toutes choses pour leur usage.

     

    "L'Amour Divin est un Sentiment, un Véritable Rayon de Lumière qui S'écoule par la Flamme du Cœur. Il peut être exprimé avec tant de Pouvoir que ce Rayon de Lumière devient à la fois visible et tangible. C'est le Pouvoir le plus Invincible de tout l'Univers. Bien-Aimés, employez-Le sans limites, et rien ne sera impossible pour vous."

     

    Par tempérament et par entraînement, Léto était calme et douce, et en même temps un merveilleux professeur parfaitement Maître de Soi. Nous étions pourtant surpris par le Pouvoir qu'Elle pouvait dégager quand Elle voulait imprimer dans nos consciences une certaine Compréhension de la Loi. Elle n'était pas habituée aux gamineries de Bob et de Rex, et Elle nous fit bien vite comprendre, sans erreur possible, que les gamineries ne jouent aucun rôle dans l'Opération de ces Grandes Lois Cosmiques.

     

    "La Loi Cosmique agit, continua-t-Elle, partout où la pensée et le sentiment dirigent et qualifient l'Énergie, et Celle-ci n'a pas plus d'égards pour les personnes, les lieux, les circonstances, les choses, les motifs, l'ignorance ou la connaissance, qu'un courant électrique qui traverse un moteur ou une dynamo. Si vous mettez le contact, le Pouvoir agit, et Il agit suivant la direction qui lui est donnée. Ceci est un point que peu d'Étudiants semblent comprendre, ou dont ils ne veulent pas prendre la responsabilité, nous ne pouvons pourtant nous occuper que de la Vérité de la Loi. Notre travail consiste à mettre l'Exacte Vérité de la Loi devant les êtres humains. S'ils refusent de comprendre ou d'obéir, alors leurs souffrances augmenteront jusqu'à ce que le côté humain brise la coque de l'obstination et de l'égoïsme, et qu'il permette à la Puissante Présence I AM de tout contrôler, conformément à la Perfection de la Vie. Par conséquent, ne plaisantez pas, ni en pensée, ni par le sentiment, ni par la parole, avec les Pouvoirs de la Divinité, car cela attire - sans exception - des expériences déchirantes dans votre monde. Donc, lorsque vous employez les Pouvoirs de la Puissante Présence I AM, gouvernez votre monde et votre humeur extérieure avec une volonté inflexible.

     

    "Afin de pouvoir manifester les expressions plus grandes de la Présence I AM, il faut devenir conscient et sentir cette Présence en soi, et savoir que cette même Énergie Vitale qui fait battre le Cœur et constitue la respiration des poumons, coule constamment du Corps Électronique dans le corps physique.

     

    "Le Corps Électronique est projeté dans l'Espace par le Cœur même Qui est le Centre de la Vie Cosmique de l'Univers, Celui que Nous appelons le Grand Soleil Central. Cette Pure Énergie de Vie coulant sans arrêt dans le mental et le corps de l'individu est l'Unique-Triple Activité du Suprême en Action partout dans l'Univers. ELLE EST L'INTELLIGENCE, LA SUBSTANCE ET L'ENERGIE - L'UNIQUE LUMIÈRE UNIVERSELLE dont toute manifestation provient. Elle est toujours soumise à la Direction Consciente et à l'Usage de l'Individu Conscient de Soi-même et Doué du Libre arbitre Individualisé (Volonté Libre). Les minéraux, les plantes, et les animaux n'ont pas le contrôle de cette Activité car, Seule, la Flamme de la Divinité est Douée de cette Libre Volonté pouvant Se déterminer Elle-même. Plus nous donnons notre attention à la Puissante Présence I AM, plus nous prenons conscience des vastes Royaumes de la Sagesse qui Se déploient devant nous. Dans la mesure où nous comprenons notre immense responsabilité et les opportunités illimitées qui sont les nôtres, nous devons demander à la Puissante Présence I AM dans notre propre Coeur de nous enseigner toutes choses, toujours davantage de choses.

     

    "Si l'on désire de la Sagesse, il faut tourner son attention vers l'Unique Source de la Sagesse - la Puissante Présence I AM. Ce n'est qu'en reconnaissant le I AM que la première impulsion peut être donnée, qui libère la Sagesse pour l'usage extérieur de l'individu. C'est par cette Acceptation que la première vague s'écoule pour être employée dans l'activité physique. Sans cela, elle demeure pour toujours à l'état tranquille, dans la Conscience du I AM. Elle ne peut être libérée que par le Commandement Conscient de la Volonté Libre, Se dirigeant Elle-même, de la Flamme Divine.

     

    "Apprenez à faire Appel à ces Attributs de la Divinité et aux Activités du Cœur même de l'Univers; ensuite, employez-Les avec Amour pour bénir toute Vie. Si vous voulez faire cela, il n'y aura pas de Hauteur que vous ne puissiez atteindre, et tous les Dons que vous demanderez à la Vie vous seront accordés si vous comprenez quelle est la Part de vous-même qui dit : "I AM" ! Vous devez avoir cependant la Volonté d'employer le Tout pour bénir toute Vie, partout et toujours, avec Amour. Employez, employez, employez la Compréhension de la Présence I AM que vous avez maintenant, et persistez à aimer, à bénir la Vie partout, et vous ouvrirez toutes Grandes les Portes de la Liberté - le Royaume et les Activités de l'Illimité - le Monde Naturel et la Vie des Maîtres Ascensionnés. Employez la Sagesse que vous avez maintenant et il en viendra davantage, cela aussi certainement que votre Cœur bat et que votre Esprit pense."

     

    Au dîner, le soir du septième jour du voyage, notre Hôte annonça que nous arriverions à Bombay le soir suivant, tard, mais que nous devrions rester à bord jusqu'au lendemain. Bombay est un des ports les plus beaux du monde. Lorsque notre yacht se rangea le long du quai, nous fûmes salués par le Maître Indien Chananda Auquel nous fûmes présentés. Nous roulâmes vers la gare et on nous conduisit vers une voiture privée, munie de tout le confort, qui nous amena jusqu'à notre destination finale. C'est seulement là que le programme de notre séjour aux Indes nous fut révélé : nous irions d'abord à Calcutta, pour y passer deux jours, et un certain travail nous y attendait. Le voyage vers Calcutta fut délicieux et bien qu'il fit très chaud à l'extérieur, nous n'en étions pas incommodés dans le train. Nous traversâmes beaucoup d'endroits très beaux, et peu de temps après le départ de Bombay, nous nous aperçûmes que Bob avait disparu. Nous nous mîmes à sa recherche et trouvâmes finalement dans son compartiment son corps qu'il avait quitté. Léto nous avertit immédiatement : "Ne touchez pas à son corps, il l'a quitté pour partir avec le Maître Chananda."

     

    Pendant quelques instants, il fut difficile à Nada de se maîtriser et de rester calme car c'était la première fois que Bob quittait son corps sans préparation préalable. Elle se contrôla pourtant rapidement et s'apaisa. Deux heures plus tard, Bob entra dans le salon d'observation où nous étions tous réunis. Il était aussi serein que possible, mais nous nous enquîmes tous de ses expériences et, naturellement, nous voulions savoir où il était allé. Nous ne parvînmes cependant pas à lui faire dire quoi que ce soit. Finalement, il dit : "Chacun de nous doit, jusqu'à la fin du voyage, tenir ses expériences strictement dans sa conscience personnelle. Après, nous aurons à comparer nos notes." Ce même après midi, Nada et Perle furent absentes pendant deux heures environ, et le lendemain matin Rex et moi-même quittâmes nos corps. Pratiquement, nous avions tous dû expérimenter les mêmes choses, car nous étions entraînés à faire des observations très précises, et nos notes étaient identiques.

     

    Shri Singh, le Frère qui avait remplacé Chananda, était tout à fait charmant mais très silencieux. Quand Il parlait c'était toujours pour une raison très précise. Le jour de notre arrivée à Calcutta, Chananda réapparut et lorsque nous passâmes à table, il remarqua, avec Son sourire radieux et magique : "Je vous félicite tous pour la manière intrépide avec laquelle vous êtes capables de quitter vos corps et de partir, forts et libres. C'est une Grande Illumination pour vous, ainsi que votre entrée dans un Champ de Service Extraordinaire. Léto, Ma Sœur, vous êtes un Instructeur très efficient, et votre travail avec ces Étudiants a été remarquable. Ce n'est que dans cette Liberté, Mes Amis, que vous êtes autorisés à connaître, à sentir et à expérimenter le Plein Usage des Rayons Cosmiques. Vous êtes maintenant au point de recevoir tout le Bénéfice de votre entraînement avec nous."

     

    Électra et notre Hôte du yacht étaient silencieux, mais ils observaient très attentivement tout ce qui se passait, étant sans doute entraînés de la même façon. Nous sentions très clairement le Pouvoir et l'Intensité de l'Instruction, car tout ce que nous faisions l'était dans un but très précis. Nous arrivâmes à Calcutta, et il fallut rouler encore pendant une heure et demie environ avant de nous arrêter finalement devant un beau bâtiment, situé sur une hauteur, dans ce qui était visiblement le plus beau quartier résidentiel de la ville. C'est Chananda qui nous conduisit dans l'immeuble et Il nous dit qu'il appartenait et qu'il était secrètement entretenu par la Grande Fraternité Blanche. L'intérieur était un rêve d'une Beauté Parfaite, typique de beaucoup de merveilles de l'Inde. On y respirait la Sagesse, la Lumière et la Pureté de siècles de Perfection.

     

    Nous allâmes directement vers la Salle des Conseils, au deuxième étage, où la Fraternité était déjà réunie. Nous remarquâmes que des sièges étaient vacants à la tête de la table d'honneur. Chananda nous conduisit vers ces sièges et S'assit, Lui-même, au haut de la table. Nous apprîmes ainsi qu'Il était le Chef du Conseil de l'Inde. Tout le monde était donc présent et la réunion put traiter des affaires pratiques. Des Maîtres Ascensionnés furent priés de donner Leur Protection à certains anglais des Indes, qui étaient sincères dans leur désir de créer davantage de bien. Des dispositions furent également prises afin de donner Protection à un groupe de Frères d'un Ordre inférieur, qui étaient également sincères dans leur désir de bien faire, et qui rendaient de bons services, mais qui n'employaient pas toujours la discrimination dans l'activité extérieure parce que leur zèle excédait leur sagesse.

     

    La réunion terminée, nous fûmes présentés à tous les Membres et nous passâmes de bons moments en leur agréable société. Nous fûmes reconduits en automobile jusqu'à notre wagon privé, et nous constatâmes qu'il avait été rangé sur une voie située au milieu d'une espèce de jardin fleuri, où une fontaine jaillissait juste devant la fenêtre de la salle à manger. Comme nous faisions remarquer que Chananda s'entendait à nous entourer toujours de Beauté, Il nous répondit avec un de Ses Sourires qui étaient comme des Rayons de Soleil :

     

    "Il est vraiment plus facile d'exprimer la Beauté, car Elle est Naturelle, et Elle est la Véritable Expression de la Puissante Présence I AM en chacun. Lorsque quelqu'un accepte vraiment cette Glorieuse Présence et La sent comme étant la Divinité, faisant toutes choses par et pour lui, le reste de son activité doit se conformer à Sa Merveilleuse Beauté et à Sa Perfection. La Pleine Acceptation, par l'individu, de la Puissante Présence I AM, implique qu'Elle commande et gouverne toujours harmonieusement toute l'expérience extérieure. Ce n'est que lorsqu'on accepte vraiment et complètement cette Glorieuse Présence Divine Intérieure que l'on devient un Envoyé Véritable pour le Service Divin.

     

    "Alors, quand la Perfection de la Puissante Présence I AM commence à être libérée dans un plus haut degré au travers de l'activité extérieure, tout le Courage et toute l'Assurance Se manifestent, car le moi extérieur, enfin, voit et sent la Puissante Présence I AM Intérieure et comprend la Totalité de Son Pouvoir, de Sa Majesté et de Sa Maîtrise."

     

    On nous conduisit, le lendemain, vers l'un des anciens temples où une Œuvre, complètement ignorée du monde extérieur, y est accomplie dans des salles souterraines. Le soir, au dîner, Chananda nous apprit que nous partirions en poneys, tôt le lendemain matin, vers Darjeeling, et que nous déjeunerions en route. Le paysage était splendide, et la vue des gigantesques montagnes couvertes de neige avait quelque chose de fascinant. Nous ne tardâmes pas à éprouver la sensation d'un changement de vibration, car nous avions gravi plus de deux mille trois cents mètres. Nous atteignîmes le point le plus élevé de notre ascension juste au moment où le Soleil se couchait majestueusement dans une atmosphère absolument limpide.

     

    Dans le lointain, on pouvait voir le Mont Everest et d'autres pics fameux de cette glorieuse chaîne de montagne. La Présence de ces Hautes Montagnes et le Mystère des Ages qui les enveloppait nous firent éprouver plus vivement le désir ardent de pénétrer jusqu'au plus 'Profond Cœur de la Grande et Éternelle Sagesse', de nous sentir une part de Celle-ci, d'être capables de répandre Ses Bénédictions sut toute l'humanité afin que tous puissent également être heureux.

     

    "Je veux que vous restiez ici toute la nuit, dit Chananda, afin que vous puissiez voir le lever du Soleil à ce point particulier, car beaucoup d'années passeront avant que nous puissions revoir le même, qui aura lieu en Coopération avec une certaine Activité Cosmique qui existe en ce moment. Cela n'arrive que tous les soixante dix ans."

     

    Nous nous levâmes à trois heures et montâmes nos poneys qui nous emmenèrent encore plus haut dans les montagnes, à un point où nous pourrions voir au mieux ce fameux lever du Soleil. Nous atteignîmes ce point juste au moment où la Lumière grandissait. En quelques secondes, de Grands Rayons de Lumière de toutes les couleurs imaginables Se projetèrent dans le Ciel pendant au moins dix minutes. C'était comme si la Lumière Elle-même Se réjouissait de la Puissante Présence de la Vie. Puis, quand le Grand Disque d'Or Se montra, une Étincelante et Vibrante Radiation perça notre chair et pénétra jusqu'au Centre même de nos corps. Jamais, auparavant, la Lumière Solaire n'avait produit sur nous une pareille Sensation. Son Effet Vivifiant dura pendant des heures et, lorsque je me souviens de la Glorieuse Sensation et de la Beauté de cette Expérience, je La ressens de nouveau. Après un tel événement, on sait, qu'en dépit des apparences chaotiques extérieures, la Puissante Intelligence, Maîtresse de l'Univers, est toujours là, gouvernant les destinées de notre Terre et de son humanité.

     

    "Vous avez ressenti dans vos corps, dit Chananda, une légère Action de ces Puissants Rayons Cosmiques qui sont dirigés vers la Terre en ce moment par les Grands Maîtres Cosmiques, Lesquels, durant ce Cycle, donnent une Assistance Transcendante à l'humanité qui lutte dans le monde extérieur. Ils déversent sur la race une Radiation d'Amour, de Courage et de Force, qui soutient l'individu pendant cette période de changement, et qui illumine suffisamment ses corps subtils pour permettre à la Puissante Présence I AM de libérer davantage de Sa Perfection dans et au travers du moi extérieur.

     

    "Ceux d'entre vous qui sont entraînés dans l'Usage de ces Rayons seront capables de concentrer de Grands Courants d'Essence-Lumière et de Les diriger consciemment pour bénir l'humanité par de Grands Courants de Pouvoir de Guérison et des Fleuves Harmonisant d'Amour. Peu nombreux sont ceux qui sont prêts à être instruits dans le Contrôle et l'Usage de ces Puissants Rayons, mais tous ceux pour qui la chose est possible sont préparés maintenant. Ces Grands Fleuves de Lumière Condensée et de Pure Substance peuvent être captés, qualifiés et dirigés pour produire des résultats bien précis, aussi facilement qu'un projecteur de Lumière révèle les scènes sur lesquelles il est dirigé. Voyez. Maintenant, nous devons aller à la Maison du Chef du Conseil de Darjeeling."

     

    Nous retournâmes à nos poneys qui nous ramenèrent à Darjeeling, et nous fûmes conduits en automobile vers une belle demeure construite sur l'une des collines entourant la ville. Le terrain était planté d'arbres majestueux, et la vue s'étendant à nos pieds était certainement l'une des plus belles sur la Terre. Nous entrâmes et fûmes présentés au Chef de cette Branche de la Grande Fraternité Blanche. C'était un homme grand et beau, aux yeux foncés et perçants, qui semblaient voir au travers de nous, mais lorsqu'ils n'exprimaient pas quelque sentiment intense, ils étaient aussi doux que ceux d'un faon. A notre grande surprise, Il ne portait pas de turban, et Sa douce chevelure, brun foncé, légèrement ondulée, descendait jusqu'aux épaules. Il était très gracieux et nous réserva un accueil très chaleureux. Une Paix Glorieuse enveloppait Sa Personne et Son Entourage, inondant tout de Sa Merveilleuse Radiation.

     

    Il S'enquit de notre excursion, et demanda si nous avions joui du lever du Soleil dans les Montagnes, puis Il nous invita à dîner avec Lui le soir même. Il parlait très librement et nous raconta beaucoup de Choses Merveilleuses concernant l'Inde. Pour nous faire plaisir, Il raconta des Légendes sur les Himalayas, et en particulier Celle concernant les Saintes Cavernes dans le Cœur de ces Montagnes. Tout ce qu'Il disait était fascinant et instructif à l'extrême.

     

    "Vous verrez, dit-Il, certaines de ces Grottes pendant votre séjour aux Indes, car Je sais que vous êtes intéressés par les documents se rapportant à l'histoire de l'humanité. Dans l'une de ces Grottes, les enregistrements les plus anciens de la terre sont actuellement conservés. Ces documents ne sont pas mis à la disposition du monde extérieur, aujourd'hui, à cause du manque de développement et de compréhension spirituels du peuple. La race est tourmentée par une agitation et un sens critique qui sont des activités très destructrices, et ces sentiments parviennent à s'exprimer à travers des fanatiques de diverses espèces, dont la compréhension de la Vie et de ce magnifique Univers est tellement étroite et infantile qu'ils cherchent à détruire tout ce qui n'est pas conforme à leurs notions mesquines de ce qui a été ou devrait être le Plan Infini de la Création.

     

    "C'est cette ignorance égoïste, et faussée, dans l'humanité, qui a été responsable de toute la dysharmonie à travers les âges et de la destruction de documents qui projetteraient aujourd'hui de la Lumière sur beaucoup de problèmes humains. Ce fut une tendance vicieuse et incontrôlée qui occasionna la destruction de la merveilleuse bibliothèque d'Alexandrie et des remarquables documents de la Civilisation des Incas. Cependant, les Maîtres Ascensionnés ont toujours prévu ces impulsions destructives et, malgré les pertes subies, les archives les plus importantes de chaque civilisation ont été préservées. Ce sont les choses de moindre importance qui ont été abandonnées aux impulsions destructives et vicieuses des vandales.

     

    "Un jour, lorsque l'humanité sera prête et que ces documents pourront être donnés sans risque au monde extérieur, dans un centre déterminé, une merveilleuse bibliothèque, NON FAITE DE MAIN D'HOMME, apparaîtra. Là, ces documents seront à la disposition de ceux du monde extérieur qui auront reçu les lettres de créance en permettant l'accès. Lorsque les humains auront acquis suffisamment de Lumière pour cesser d'engendrer cette tendance vicieuse, destructrice, qu'ils ont manifestée jusqu'à présent, cela pourra être fait. Par son sentiment d'irritation destructrice et le pouvoir de la force de la pensée, les humains ont peuplé l'atmosphère visible et invisible avec des formes-pensées chargées de passions intenses de haine, de peur et de destruction. Celles-ci se fixent sur les êtres humains qui les ont engendrées et, aussi, sur d'autres qui, par des sentiments similaires, s'ouvrent à ces forces maléfiques.

     

    "Les humains n’ont, pratiquement, aucune idée de ce qui se passe lorsque le moi extérieur émet un sentiment d'irritation, de colère, d'envie, de haine, de jalousie, de critique ou de condamnation. Le côté sentiment de la nature humaine est l’activité féminine de la conscience dans tout l'individu. La pensée est l’activité masculine de la mentalité. Une pensée ne devient jamais dynamique dans la vie extérieure si elle ne passe pas par le corps émotionnel. Le sentiment condense, sur la forme-pensée, la substance atomique de l’activité extérieure de la vie. En passant ainsi par le corps émotionnel, la pensée est revêtue et, ensuite, existe comme une chose vivante séparée, et en dehors du monde mental de l'individu.

     

    "Par millions, des platitudes ont été écrites et prêchées à propos de l'Amour Divin comme étant la "Loi de la Vie" - mais qui ? qui sait comment on peut engendrer le sentiment de l'Amour Divin consciemment et à volonté, à un degré illimité, et le mettre à la place de l'irritation, de la haine, etc, comme une vague de véritable Force et de Substance, dans son propre corps émotionnel ? Pourtant une telle prouesse est possible. Non seulement elle est possible, mais elle doit être faite, c'est obligatoire, si les humains veulent arrêter la souffrance et exprimer la Perfection. La personnalité ne peut être gardée en Harmonie Permanente, sauf si elle est remplie avec l'Amour Divin, engendré consciemment. Si des affirmations mentales de la Loi de la Vie et des prières étaient la Voie de la Perfection, du Bonheur et de la Liberté, le nombre de sermons prêchés sur la Terre aurait perfectionné et illuminé une centaine de planètes depuis longtemps. Si des prières - qui, soit dit en passant, sont généralement une série de 'Je désire' ou 'Seigneur, donne-nous' – étaient la Voie vers la Libération des limitations, les prières qui ont été dites dans ce monde auraient perfectionné une douzaine d'humanités. Je ne veux pas dire que les prières n'ont pas fait de bien - elles en ont fait, mais la prière devrait être un apaisement de l'intellect et du sentiment, afin de permettre à la personnalité de SENTIR l'épanchement de la Puissante Présence I AM et de recevoir la réponse à l'intérieur. La prière devrait être une Expansion d'Amour et de Gratitude envers la Présence pour les Opportunités Illimitées et les Bontés de la Vie.

     

    "Le monde extérieur aime flatter sa vanité par le sentiment des grandes choses qu'il peut accomplir, mais, en ce qui concerne le Contrôle et la Perfection des sentiments, le monde extérieur est encore à l'état sauvage. Les humains, par leurs sentiments vicieux, se piquent eux mêmes et les autres, comme des scorpions. Le sentiment prédominant dans le monde moderne est terriblement vicieux, lorsque les gens critiquent et s'opposent à ceux qui ne sont pas d'accord avec eux. Les soi-disant civilisés commettent des meurtres, chaque jour de la semaine, en émettant des sentiments de colère et d'irritation, qui tuent les impulsions supérieures dans les autres.

     

    "Ce sont les sentiments de la race qui doivent être rachetés et sauvés de leur destruction auto-créée. Tant que l'individu ne comprend pas la nécessité du contrôle de soi-même et de ses sentiments à l'état de veille, il est impossible de maintenir un quelconque mouvement de progrès constructif permanent. Tout accomplissement qui n'a pas été atteint par un sentiment d'Amour Divin n'est que temporaire, car Seul l'Amour Divin est la Voie de la Perfection Permanente.

     

    "Il est pitoyable de voir comment, au cours des siècles, la race humaine a construit des choses par la pensée et, en même temps, les a détruites par des sentiments inharmonieux. C'est un entêtement infantile, un refus d'accomplir l'Éternel Plan Divin. Le moment est venu où la Grande Loi Cosmique qui gouverne ce Système de Mondes libère une Formidable Expansion de 'la Lumière de la Puissante Présence I AM' au travers de notre Groupe de Planètes, ET TOUT CE QUI NE PEUT ACCEPTER LE POUVOIR DE CETTE LUMIÈRE EST CONSUME PAR ELLE. Les humains ne pourront donc pas se leurrer plus longtemps avec l'idée qu'ils peuvent continuer à engendrer des sentiments destructifs et survivre.

     

    "La fin du cycle précédent est là et toutes choses seront renouvelées. Que celui qui a des oreilles entende et apprenne la Loi de la Lumière pendant qu'il en est encore temps. Il n'y a pas de mal, nulle part sur cette Terre ou sur une autre, excepté celui que des êtres humains ont créé eux-mêmes, dans le temps, quelque part. La plupart a été fait par ignorance, mais une grande partie a été faite volontairement par ceux qui auraient dû mieux savoir, et ils sont pleinement conscients de leurs forfaits. L'individu qui emploie son intellect, dans le nouveau cycle qui vient de commencer, pour entretenir des activités destructives, devra encaisser le choc en retour inévitable de sa propre destruction. La chose sera rapide et définitive, car l'Activité présente est tellement rapide que le choc en retour n'est souvent qu'une question d'heures, de jours, de semaines, ou au plus de mois, alors que jadis il s'agissait d'années ou plus. Les Maîtres Ascensionnés S'efforcent sans arrêt de faire comprendre cela et de le montrer, et le Service de Nos Envoyés consiste à faire pénétrer cette Vérité dans la conscience des humains, aussi clairement que possible. Voici maintenant l'heure du dîner. Nos aides vous montreront vos appartements. Allez vous rafraîchir et revenez ici pour le repas."

     

    Un peu plus tard, le dîner fut annoncé par une jolie sonnerie. Notre Hôte offrit le bras à Nada et nous conduisit dans une magnifique salle de banquet qui pouvait recevoir au moins cinq cents personnes. "Ceci, en fait, est notre Salle de Conseil, expliqua-t-Il. Plus tard, dans la soirée, tous les Membres du Conseil de Darjeeling vont Se réunir ici." Nous dégustâmes un excellent dîner pendant que notre Hôte nous distrayait avec des informations de toutes sortes. Le repas terminé, Il nous quitta en S'excusant, car Il avait à faire. "Notre Hôte, dit Chananda à qui Celui-ci nous avait confiés, est un Frère d'une Grande Sagesse et d'un Grand Pouvoir, tout en étant la Gentillesse et la Bonté personnifiées."

     

    A vingt et une heures, Il revint. Il offrit le bras à Léto et nous conduisit vers la Salle du Conseil où deux cents Membres de la Grande Fraternité Blanche étaient déjà réunis. Il prit place à la tête de la table principale, la moitié de notre groupe étant à sa droite et l'autre moitié à sa gauche. Il ouvrit la séance et le travail commença. Notre cœur frémissait souvent quand nous entendions les solutions proposées à de nombreux problèmes mondiaux et, spécialement, celles afférentes à ce qui retenait l'attention sur l'Europe. Il donna ensuite à certains Frères des missions à remplir.

     

    La séance levée, nous fûmes présentés à beaucoup de Membres. Nous nous sentions heureux parmi eux, quand nous nous aperçûmes que Rex était la proie d'une vive tension et d'une grande excitation. Après avoir pendant un bon moment observé l'un des Membres attentivement, il se dirigea résolument et rapidement vers notre Hôte et Lui dit qu'il y avait un espion dans la salle en Lui montrant l'individu en question. Un instant, il sembla que le Pouvoir du Chef allait l'écraser, mais Rex était revêtu d'une Divine Dignité qui ne flancha pas. "C'est une grave accusation, dit le Chef, et il faudra apporter des preuves." A ce moment-là, l'homme s'approcha de Perle et il comprit aussitôt qu'il était surveillé. Fouillant dans les plis de son vêtement, il retira quelque chose qu'il porta à sa bouche. Rapide comme l'éclair, Perle le saisit et Bob, qui se trouvait tout près, cloua les mains de l'homme derrière son dos, d'un seul geste dans une étreinte d'acier.

     

    "Fouillez-le", dit Perle à notre Hôte qui S'avançait, et Rex, sans attendre la permission de qui que ce soit, fouilla les habits de l'homme. Lorsque le Chef vit le nom qui était inscrit sur les papiers que Rex Lui tendait, Il fut surpris car l'espion était un homme afghan de qualité. Un gouvernement ne nourrissant que des pensées destructives l'avait introduit en Inde, et il avait réussi à s'infiltrer dans les rangs extérieurs du Conseil pour obtenir des informations qu'il employait ensuite contre ce dernier. Sur un signe, un des Frères S'avança et conduisit l'espion hors de la salle.

     

    "Frère Rex, dit notre Hôte avec un gracieux sourire, vous avez bien servi la Cause de la Lumière et apporté une Importante Bénédiction à notre Fraternité. Nous avions récemment constaté des fuites dans certaines de nos activités. Dites-Moi: comment vous êtes-vous aperçu de ses agissements ? Il était parvenu jusque là à nous tromper très astucieusement. "Mon attention a été attirée sur lui par le Pouvoir de ma Présence I AM, répondit Rex, et lorsque j'observai ses yeux, je sus aussitôt qu'il se livrait à une tromperie quelconque. Le tout s'est passé très vite, et j'en fus à peine conscient dans l'activité de mon mental extérieur. Si ce n'eût été pour mon Rayon-Jumeau, pour Perle, je n'aurais peut-être pas relevé l'information.

     

    "Extérieurement, vous trois pouviez ne pas vous douter de quoi que ce soit, reprit notre Hôte, mais la Puissante Présence I AM a encore agi de façon infaillible. Voyez-vous, Mes Très Chers, les Rayons-Jumeaux opèrent toujours en Parfaite Union et avec la Rapidité d'un Éclair, lorsque la Grande Présence peut prendre le Contrôle Complet. Ma Sœur, Mon Frère, continua-t-Il en tendant la main gauche à Perle et la main droite à Rex, vous allez être capables de faire un Travail Splendide pour la Puissante Présence I AM, pour la Grande Fraternité Blanche et pour l'humanité, et Je vous bénis pour ce Service. "Que va-t-on faire de l'espion ?", demanda Perle. "L'homme sait ce qu'il doit faire, répondit le Chef. Oublions que cette chose soit jamais arrivée. Mais nous n'oublierons jamais le Service que vous venez de rendre à la Fraternité."

     

    La plupart des Invités étaient déjà partis et nous prîmes congé de notre Hôte car nous devions quitter Darjeeling le lendemain matin. Nous ne nous arrêtâmes pas à Calcutta et continuâmes directement vers Bénarès, la Ville Sainte des Hindous, et l'une des plus anciennes villes de l'Inde. Quand notre Wagon entra en gare, nous sentîmes distinctement une sincère dévotion dans toute l'atmosphère de la ville. Imaginez notre Joie quand nous reconnûmes, dans la première personne que nous rencontrâmes, notre Ami Alexandre Gaylord qui était arrivé à Bénarès quelques instants auparavant. Rex, Bob et moi nous précipitâmes vers lui dès l'arrêt du train. Lorsque son Ami, le propriétaire du yacht, vint pour le saluer, ils se regardèrent longuement et nous pûmes remarquer, dans leurs yeux, un Amour et une Entente Profonds, nés de siècles d'association. Quand Léto, Son Rayon-Jumeau approcha, Il Lui tendit les bras et La serra sur Son Cœur. Chananda, alors, présenta Électra.

     

    "Ce soir, nous serons les Invités de l'un des plus Anciens Conseils de l'Inde, dit-Il. Ce sera une Fête purement Spirituelle, et destinée exclusivement aux Invités. Tous les Membres de l'Ordre porteront leur Robe-sans-couture. Je reviendrai vous chercher à dix huit heures."

     

    Nous retournâmes à notre compartiment et nous nous préparâmes pour le banquet du soir. Lorsque Chananda revint, Il était accompagné de Sa Sœur, Najah, une jeune fille très belle, ou, du moins, qui paraissait telle, et nous lui fûmes présentés. Nous partîmes en auto jusqu'à une belle demeure située sur une colline qui dominait la ville. En approchant de l'entrée, nous ne pûmes nous empêcher d'admirer l'Exquise Beauté de tout ce qui s'offrait à nos yeux alentour.

     

    Dès l'entrée, nous nous trouvâmes dans une rotonde de marbre rose veiné de vert tendre, dans laquelle se trouvaient sept piliers de marbre blanc. L'effet était chaud, délicat et très beau. Najah nous conduisit vers les vestiaires où nous endossâmes nos Robes-sans-couture. Elle nous conduisit ensuite vers une grande porte voûtée qui s'ouvrit à notre approche, et nous entrâmes dans une grande et magnifique Salle de Conseil, entièrement en marbre blanc et richement décorée d'Or. Bien qu'il n'y eût pas d'appareils d'éclairage, la salle était inondée d'une Douce Lumière Blanche Admirable. Cette salle pouvait recevoir cinq cents personnes et deux cents étaient déjà présentes.

     

    "Nous aurons l'honneur d'avoir Trois Invités Divins, dit Chananda tandis qu'Il nous présentait et nous indiquait nos sièges. Méditons sur le Grand Principe de la Vie - la Puissante Présence I AM - jusqu'à ce que la musique donne le signal de la fin de la méditation."

     

    Lorsque les sons de deux grandes cloches se répandirent dans l'air, et que nous levâmes la tête en regardant vers le haut de la table où trois chaises étaient restées vides, il nous fut très difficile de retenir une exclamation de joie et de surprise en y voyant notre Bien-Aimé Saint-Germain entouré de Nada Rayborn à Sa droite et Daniel Rayborn à Sa gauche. Tout le monde se leva dans la salle en l'Honneur de ces Êtres Bénis. Notre joie était si grande que nous avions envie de nous précipiter vers Eux pour Les saluer, mais quelque chose, en chacun de nous, prit le contrôle des activités extérieures et nous nous inclinâmes profondément, avec une Dignité Paisible et un Amour Respectueux.

     

    "Je vous présente notre Bien-Aimé Frère de Lumière Saint-Germain et Ses Deux Invités, Nada et Daniel Rayborn qui ont ascensionnés leurs corps en Amérique quand Ils étaient Ses Étudiants, dit Chananda en S'adressant à l'Assemblée. Notre Sœur ascensionna Son corps après ce qui sembla être une mort pour le monde extérieur. Notre Frère Daniel, quant à Lui, accomplit Sa Victoire sans arriver à ce point." Après cette explication, la Lumière dans et autour de Chananda S'intensifia dans une Étincelante Radiation et Il continua : "Notre Frère Béni et Notre Invité d'Honneur Saint-Germain prendra la Direction de cette Soirée et conduira le reste du Service."

     

    Avec Son habituelle et aimable Dignité, Saint-Germain S'inclina en signe d'acceptation et de salut et répondit : "Nous aurons ce soir un banquet servi directement de la Cuisine Cosmique. Beaucoup d'entre Vous ont entendu parler de ces Activités mais ne Les ont pas encore réellement vues manifestées. Dans le Grand Trésor Cosmique qui nous entoure, il y a une Substance Omniprésente dont tout ce que le Cœur désire peut être tiré." Les tables étaient très belles : elles avaient des dessus en jade dont il n'était pas nécessaire de couvrir la magnificence avec des nappes. Saint-Germain pria tout le monde de courber la tête en signe d'Acceptation Aimante de la Grande Abondance et de l'Expansion de la Puissante Présence I AM.

     

    Comme Il terminait Sa Reconnaissance à la Source de toute Vie, les couverts pour le repas apparurent. Les assiettes, les coupes et les sous-coupes étaient en porcelaine de Chine rose décorée de roses très délicates. Les couverts étaient en argent avec des poignées de jade sculptées, et des gobelets en jade sculpté remplis d'un nectar doré et moussant apparurent dans la main droite de chaque invité. Une petite miche de pain de cinq centimètres sur cinq centimètres sur dix centimètres apparut ensuite sur chaque assiette. les mets venaient séparément pour chaque convive comme s'ils avaient été commandés par lui, et chacun recevait ce qu'il désirait le plus. Tout le monde était servi en abondance et était très satisfait. De grandes corbeilles d'Or débordantes de fruits variés et succulents vinrent ensuite et, comme dessert, une espèce de crème fouettée apparut dans des coupes de cristal. Tout le banquet fut servi sans le moindre bruit de vaisselle. A la fin du repas, Saint-Germain Se leva et S'adressa aux convives :

     

    "Les Grands Maîtres Ascensionnés, commença-t-Il, ont désiré que vous puissiez voir, que vous connaissiez et dégustiez des Aliments produits directement de la Substance Cosmique Omniprésente. Cette Substance a été désignée comme étant la Pure Substance Électronique qui remplit l'Infini et à partir de Laquelle toutes les formes sont créées et toutes les manifestations produites. Il vous appartient de manipuler cette Substance Illimitée qui vous environne partout : vous pouvez Lui faire prendre forme sans restriction à condition de rester en contact assez intime, assez sincère et sans interruption avec la Puissante Présence I AM en vous. Ce Glorieux Être Angélique Puissant qui est votre Être Réel et qui déverse constamment Son Énergie dans votre cerveau et votre corps physique est 'Dieu Individualisé' au point où vous vous trouvez dans l'Univers, et c'est à vous de donner à cette Substance Cosmique telle forme que vous décrétez.

     

    "Pour l'être humain qui ne reconnaît pas ou ne veut pas reconnaître la Puissante Présence I AM, l'Usage, la Joie et la Liberté que donne ce Grand Bienfait de la Précipitation Directe demeurent inemployés. La crainte, le doute, la haine, la colère, la jalousie, l'égoïsme ou la luxure construisent un mur infranchissable autour de lui, bannissant le Pouvoir et la Perfection qui, sinon, Se manifesteraient. Le Grand, Très Sage Créateur de Forme Parfaite, partout dans l'Espace, construit ces Formes en accord avec le Plan Divin de Perfection - ce qui est un autre Nom pour la Loi de l'Amour Divin. Ceci constitue toujours le Moyen Harmonieux et Ordonné de l'Attraction. Les sentiments de peur, doute, etc, sont un taux vibratoire qui détruit la forme et éparpille la Substance. Ils sont diamétralement opposés à l'Amour, à l'Ordre et à l'Harmonie.

     

    "Pour celui qui reconnaît la Puissante Présence I AM, qui prend avec détermination position avec Elle et maintient continuellement un sentiment d'Amour Divin dans la personnalité, tout ce que vous avez vu ce soir peut être accompli, maintenant, dans la présente Vie. Ce banquet a été donné pour votre Encouragement, votre Illumination, et pour vous donner de la Force.

     

    "Le Pouvoir de la Précipitation qui a été employé ce soir Se trouve en chaque individu. Je vous assure que ce n'est pas un mythe. Tournez-vous toujours vers votre Puissant Maître Intérieur – cela vous rendra capables de reconnaître le I AM. Adressez-vous continuellement à Lui afin que Sa Puissance puisse être libérée et que la Sagesse du Maître Ascensionné puisse agir, dirigeant toute votre activité. Détruisez les barrières que vous avez créées vous-mêmes et qui vous ont liés, et voyez quelle Avalanche de Bien la Puissante Présence I AM est prête à déverser sur vous, à votre Commandement Conscient, lorsque vous chargez vos sentiments avec l'Amour Divin, et que vous maintenez de l'Ordre dans le Temple - votre âme et votre corps. Notre Bon Frère Daniel Rayborn voudrait vous dire quelques mots."

     

    Lorsque Rayborn Se leva, nous sentîmes un tressaillement parcourir toute la salle et, pendant plus de trente minutes, Il exprima une Merveilleuse Sagesse avec tant de Force que les mots eux-mêmes semblaient s'imprimer comme des Lettres de Feu dans la conscience de chacun. Il parla avec la Conviction de celui qui possède plus que du pouvoir humain. Chananda dit quelques mots de Louange et de Gratitude à nos Merveilleux Invités, Les priant de bien vouloir revenir bientôt vers nous. Saint-Germain Se leva et répondit : "Très Gracieux Hôte et Ami, Je désire offrir, comme Cadeau à votre Conseil, tout le service de table qui a été employé ce soir. Voyez !"

     

    Aussitôt, tout le service réapparut sur les tables, aussi propre et frais que s'il n'avait jamais servi et, pour couronner cette joyeuse expérience, apparut également, au milieu de chaque table, un magnifique vase de jade sculpté rempli de merveilleuses roses roses. "Ceci vous est envoyé, Merveilleux Amis, avec l'Amour et les Bénédictions des Maîtres Ascensionnés. Puissiez-vous, tous, en garder le Souvenir Merveilleux !"

     

    C'est ainsi que se termina le banquet. Aussi vite que notre dignité nous le permit, nous allâmes saluer notre Bien-Aimé Saint-Germain, et Nada et Daniel Rayborn. Les parents embrassèrent longuement leurs enfants. Nada Mère tint Bob dans Ses Bras et lui dit : " Mes Enfants Bénis, Je vous félicite pour votre Amour et votre Dévotion envers la Lumière. Grande sera votre Récompense car, à la fin des deux années de stage, une Glorieuse Surprise vous attend. D'ici là, nous nous rencontrerons souvent, là où vous devez vous rendre aux Indes. Maintenant, Nous avons des choses à faire et Nous devons vous dire bonsoir. Que Dieu vous bénisse !" S'inclinant devant Chananda et Najah, Ils disparurent avec Saint-Germain.

     

    Nous remerciâmes notre Hôte pour cette merveilleuse soirée. Il nous dit alors que nous devions partir, tôt le lendemain matin, pour notre destination. Nous étions restés ici aussi longtemps que le travail le demandait. Nous regagnâmes notre Wagon privé. Chananda donna des instructions pour le déjeuner en cours de route. Il nous souhaita bonne nuit et nous dit qu'Il nous retrouverait avant notre arrivée à Simla. Nous partîmes à sept heures, espérant nous arrêter à Bénarès, Lucknow, Delhi et Smila, mais nous reçûmes des ordres nous demandant de ne pas perdre de temps et d'aller directement dans les Himalayas où nous avions à demeurer pendant plusieurs mois, et disant que rien, au fond, n'est important, sauf l'Obéissance au Grand Commandement. Seul, Celui qui cherche la Libération et la Lumière Intérieure, peut complètement comprendre et apprécier ce sentiment que rien n'est vraiment important, sauf Tout ce qui est de Dieu et ces Expériences par Lesquelles la Lumière est libérée.

     

    Gaylord devait nous retrouver à Bénarès, sur notre route vers le Nord, et devait rester avec nous pendant notre séjour aux Indes. Le pays traversé était très beau. Nous discutâmes de ce qu'un équipement moderne pourrait rapporter à l'Inde: elle pourrait devenir un vrai paradis terrestre grâce à ses innombrables rivières, et l'Inde pourrait recommencer à sentir ses ailes et ses industries pourraient se relever. Elle retrouvera cette Gloire Majestueuse qu'elle a connue plusieurs fois dans le passé et, en dépit des influences écrasantes qui l'ont opprimée pendant les deux ou trois siècles passés, l'Inde verra son grand problème résolu en Parfait Ordre Divin. Ses millions d'habitants recevront l'opportunité d'exprimer la Lumière et la Présence Divine qui demeurent en eux.

     

    Il existe une Grande Roue Cosmique du Progrès qui affecte la Terre entière. Elle gouverne l'Expansion de la Lumière dans tout le Système auquel notre planète appartient. Lorsque cette Roue aura atteint un certain point, qui est plus proche que ce que pensent les hommes, certains Rayons d'Energie seront concentrés sur la Terre. La résistance qui est opposée au plus Grand Bien par de mesquines, égoïstes personnalités et des mentalités retardataires sera alors balayée comme de la balle devant un vent puissant. Les efforts de ces hommes deviendront inutiles, ils seront obligés d'obéir à un Pouvoir qui est beaucoup plus fort que leurs insatiables désirs égoïstes.

     

    La journée passa rapidement et, après le déjeuner, nous nous retrouvâmes dans le compartiment de Gaylord, le priant de nous raconter quelque chose de ses expériences personnelles. Après beaucoup de réticences et la promesse de ne pas divulguer ce qu'il nous dévoilerait, il nous raconta brièvement une de ses incorporations en Amérique du Sud à l'époque de la civilisation Inca. Pendant plus de trois heures, nous écoutâmes, comme sous l'effet d'un enchantement, le récit des expériences de cette Vie au cours de laquelle Léto était également incarnée. A un certain moment, nous étions tellement fascinés par la narration, et nous revivions ces activités avec lui si intensément, que nous nous retrouvâmes tous en larmes à notre insu. Son histoire était sans doute la plus poignante que j'aie jamais entendue. A la fin, il nous dit avoir en sa possession, comme preuve des principales expériences de cette Vie, les anciens documents, en caractères incas. Ces expériences étaient si héroïques que la Libération de la Lumière en eux pouvait maintenant Se révéler, du fait de la position que Léto et Lui avait prise pour le Droit pendant cette Vie.

     

    Le matin suivant, Chananda nous salua et nous expliqua qu'Il avait pris des dispositions pour nous conduire directement du train vers le but de notre voyage. "Vous devez arriver à destination, dit-Il, avant que le Cycle Cosmique ait atteint un certain point."

     

    A la descente du train, nous fûmes conduits par Chananda vers un enclos, à une certaine distance de la gare. Il était entouré d'un haut mur et, lorsque nous entrâmes, nous vîmes qu'une caravane était prête au départ, qui nous attendait. Des serviteurs prirent nos bagages et nous montâmes de petits poneys. Chananda donna immédiatement l'ordre du départ et, grâce à Sa Mystérieuse Influence, personne ne fit attention à nous lorsque nous quittâmes la ville. Nous entrâmes bientôt dans les repaires de la montagne et pendant un bon moment, nous suivîmes le cours d'un beau fleuve. Nous grimpâmes ensuite sur une assez bonne distance et, brusquement, comme nous contournions un grand mur de rochers qui s'étendaient depuis le côté de la falaise, nous arrivâmes à une ouverture qui conduisait directement dans le flanc de la montagne. Sans hésiter Chananda montra le chemin, et bientôt l'endroit fut éclairé par une Douce Lumière Blanche. Selon toute apparence, nous suivions le lit d'un cours d'eau souterrain. Nous étions entrés dans ce tunnel vers midi et nous n'en sortîmes qu'à seize heures trente, et ce fut pour découvrir une magnifique vallée pleine de soleil, longue de six kilomètres et demi, et large de trois et demi à son maximum. Un fleuve ravissant coulait en son milieu sur toute la longueur. Le climat était semi-tropical et comme la vallée s'étendait d'Est en Ouest, elle était ensoleillée pendant la plus grande partie de la journée. Le mur du Nord était une falaise à pic, haute de plusieurs centaines de mètres, et à l'extrémité Ouest une chute d'eau la dévalait comme un voile nuptial. Les fruits et les légumes les plus beaux y poussaient en abondance.

     

    Comme je me demandais si c'était l'endroit que Gaylord avait indiqué en nous racontant ses précédentes aventures aux Indes, il répondit à mes pensées : "Non, ce n'est pas le lieu dont j'ai parlé. Nous en sommes très loin !"

     

    Nous approchâmes d'un grand immeuble et, involontairement, je m'écriai : "Mais ! C'est le Palais de la Lumière ! ", et à ma grande surprise, Gaylord répondit : "Oui. C'est vrai. Tous ceux qui entrent dans cette retraite la désignent de cette façon." Comme nous entrions dans le jardin, un frisson d'Amour et d'Admiration nous parcourut des pieds à la tête, tellement l'endroit dégageait de Beauté et de Grandeur.

     

    Dès que nous descendîmes de nos chevaux, des serviteurs s'occupèrent de la caravane et conduisirent les animaux vers un groupe de bâtisses plus petites situé à huit cents mètres de l'autre côté de la rivière. Chananda nous conduisit vers l'entrée et plus nous approchions, plus la Beauté de cette demeure nous prenait sous son charme par la magnificence de l'architecture et de la décoration. La construction était en pur onyx blanc, haute de quatre étages, avec un grand dôme central. Comme nous gravissions les marches, le son ravissant d'une cloche annonça notre arrivée et nous souhaita la bienvenue au Centre. La grande porte s'ouvrit et Najah vint au devant de nous pour nous saluer. Chananda nous gratifia d'un de Ses sourires radieux, tout heureux de notre surprise. "Ceci est notre Home, dit-Il joyeusement. Nous vous souhaitons la bienvenue, à chacun de vous, car aussi longtemps que vous désirerez y rester, cette maison sera aussi la vôtre, et aussi chaque fois que vous voudrez y revenir. Vous trouverez du linge et des habits de soie dans vos chambres. Vous êtes priés de les porter ici. Ils ne se salissent ni ne s'usent, portez-les donc sans crainte."

     

    Nous fûmes conduits à nos chambres, au deuxième étage, côté vallée. Elles étaient un rêve de beauté, exquises, confortables, pourvues de toutes les installations et de tout le luxe possibles. Nous nous préparâmes pour le dîner et revêtîmes nos Tuniques comme on nous l'avait demandé. Quelle différence avec les vêtements de voyage ! Le tissu de nos merveilleux nouveaux vêtements était une matière précipitée, impossible à comparer avec quoi que ce soit qui ait été produit par des moyens humains. Ce tissu chatoyant avait une Radiation Éblouissante, il était épais et doux sur l'envers comme du duvet. Chaque vêtement portait une ceinture du même tissu qui était ornée de nombreux joyaux. Des sandales assorties les accompagnaient aussi. Dès que nous eûmes endossé ces Robes, un sentiment de légèreté nous envahit : nous avions la sensation de pouvoir flotter dans l'air. L'effet était étonnant et instantané. Des mots sont toujours impuissants pour exprimer le Bonheur de vivre des expériences aussi merveilleuses et d'être dans la Compagnie de ces Maîtres Ascensionnés Bénis dont le Pouvoir est si Grand, si Transcendant et qui, pourtant, Se montrent si humbles, et si naturels dans leurs rapports avec nous et dans leur amitié pour nous. Nous étions encore à admirer nos vêtements quand une sonnerie annonça le dîner. Nous nous rendîmes à la Salle de Réception du premier étage où les dames de notre groupe nous attendaient, habillées de la même façon que nous. Chananda offrit le bras à Perle et nous conduisit vers ce qu'Il appelait leur salle à manger privée.

     

    Elle était assez grande pour recevoir quarante personnes, et elle était magnifiquement décorée de blanc et de violet. Non sans étonnement, nous constatâmes que les chaises étaient semblables à celles du Diamant K Ranch en Amérique, sauf qu'elles étaient garnies d'un velours de soie violet au lieu d'un bleu. A une extrémité de la pièce se trouvait une très grande table en teck, qui pouvait donner place à vingt personnes au moins. Elle était incrustée d'une substance qui ressemblait à de l'Or, mais qui était, en fait, une substance précipitée. De l'autre côté de la pièce, une deuxième table de même dimension, en onyx blanc dont le dessus s'ornait d'incrustations violettes et or, également en matière précipitée. Exactement devant les places où se posaient les assiettes, il y avait une rose blanche au cœur délicatement rosé, incrustée dans la partie violette, tandis qu'au centre de la table, deux mains en Or se serrant étaient incrustées. On ne peut pas dire la Beauté et la Perfection de ces choses précipitées, d'autant plus que, avec ces matières, il est facile de produire les effets les plus inattendus.

     

    Nous prîmes place autour de la table et Chananda exprima du fond du cœur une Prière d'Adoration envers la Suprême Présence de la Vie. Nous, dans le monde extérieur, n'avons aucune idée de l'Adoration que ces Grands Maîtres Ascensionnés expriment constamment envers le Grand Dispensateur de Tout Bien. Des serviteurs à la peau foncée disposèrent le service, puis ils servirent le dîner qui consistait en un pain aux noix, des salades diverses et des légumes farcis avec, en guise de dessert, le plus délicieux pudding aux fruits que j'eus jamais goûté. Chananda nous servit une boisson qu'Il appelait 'un Vin Doré' : sans être alcoolisé, il était merveilleusement stimulant.

     

    "Nous déjeunerons à neuf heures et dînerons à dix sept heures trente, sauf dans les occasions spéciales. Tout le monde doit se retirer au plus tard à vingt trois heures et se lever à six heures le matin. Il y aura des coupes de fruits frais et des gâteaux au miel dans vos chambres, chaque jour, au cas où vous auriez faim entre les repas. Vous êtes ici pour acquérir un accordage bien précis et faire un travail qui réjouira grandement vos Cœurs. Pourtant, cela vous demandera par moments de grands efforts.

     

    "Demain, Je vous ferai visiter le Palais. J'ai reçu des nouvelles annonçant que, demain soir, Nous serons honorés de la Présence du Conseil et Notre Invité d'Honneur sera le Grand Divin Directeur. On ne Le voit que très rarement, et cela est valable même pour ceux qui sont très avancés, Je vous l'assure. Je pressens en conséquence qu'une Formidable Dispensation Spéciale est proche. Donc, ce soir, retirez-vous tôt, et vous allez comprendre, pour la première fois, ce que cela signifie que 'de reposer dans les Bras de la Lumière' – une Lumière qui est rarement vue. Venez ! Allons dans la Salle de Musique : Najah a entendu dire que vous aviez des voix splendides et Elle aimerait vous entendre chanter." Dans la Salle de Musique, nous découvrîmes un orgue et un piano exactement semblables à ceux que l'on avait vus dans la Retraite de Saint-Germain, à la Grotte des Symboles, en Amérique. Il y avait aussi plusieurs instruments plus petits et une belle harpe.

     

    Najah S'assit au piano et fit courir légèrement Ses doigts sur les touches, l'instrument répondit comme s'il était vivant à Son contact magique. Nada et Rex chantèrent leur 'Chant d'Amour Arabe', et le quatuor exécuta ensuite plusieurs morceaux qui furent très appréciés. "Chers Amis, dit Chananda, vous êtes merveilleusement bénis par des Dons Divins Admirables et par Eux vous serez en mesure de toucher et de bénir de nombreux êtres dans votre Service."

     

    Nous priâmes Chananda et Najah de jouer pour nous. Ils échangèrent un regard et Chananda prit place à l'orgue. Pendant quelques instants, Ils restèrent immobiles, dans une parfaite et profonde méditation, puis Ils jouèrent. Les vibrations dans l'atmosphère autour de nous s'intensifièrent. Puis la Musique se déversa comme un océan de sons, comme si une Grande Âme entrait dans l'Extase de l'Éternelle Liberté et que les Légions de la Lumière, venant de partout dans l'Infini, accueillaient Celui qui ascensionnait comme un Nouveau Soleil S'élevant dans l'Espace. Ils passèrent d'un morceau à l'autre. Après qu'Ils en eurent exécuté quatre, il nous sembla impossible de bouger, si grands étaient notre Communion et notre Bonheur. Nous essayâmes d'exprimer notre admiration, notre gratitude et notre joie, mais ce fut impossible : les mots nous manquaient. Najah le comprit et, humblement, Elle dit :

     

    "C'est la Puissante Présence I AM qui accomplit toutes choses dès qu'il n'y a plus d'obstruction entre l'humain et la Maître Présence car, alors, l'extérieur est élevé dans la même Action Vibratoire que la Lumière Intérieure." Avec un joyeux "Bonne nuit !" et des Bénédictions réciproques, nous regagnâmes nos chambres. Je me demandais si je serais capable de dormir tellement l'action vibratoire de mon corps était élevée, mais je m'endormis avant même de m'en rendre compte. Je m'éveillai le lendemain matin avec la conscience très nette d'être entré dans la montagne, derrière le Palais de la Lumière, par une porte massive et secrète. j'avais ensuite pénétré dans une série de grottes où l'on pouvait relever des traces de très anciennes civilisations - dépassant tout ce qui est déjà connu dans le monde extérieur. Lorsque nous nous retrouvâmes au déjeuner, je demandai à Chananda ce que mon expérience signifiait. Son visage s'éclaira d'un merveilleux sourire.

     

    "Mon Brave Ami, expliqua-t-Il, vous avez vu une Grande Vérité, et Je vous assure que c'est très réel. Quand le moment sera venu, vous verrez avec vos propres yeux ce que vous avez vu avec la Vue Intérieure dans cette expérience. Votre expérience Me convainc de la Grande Importance de la Visite de Notre Invité d'Honneur de ce soir. Vraiment, Mes Bien-Aimés Amis Américains, vous êtes prêts pour la Pleine Lumière. Je n'attends qu'un Ordre de Mes Supérieurs pour vous dévoiler beaucoup de Véritables Miracles. Chacun de vous est passé par d'innombrables expériences dont la pleine mémoire est prête à être dévoilée. Vous êtes prêts à faire des progrès d'une manière qui vous étonnera vous-mêmes. Venez maintenant, si vous êtes prêts, et Je vous montrerai plusieurs des Merveilles que nous avons dans cette Retraite."

     

    Nous nous rendîmes d'abord dans le dôme central du bâtiment. Nous constatâmes qu'il ne s'agissait pas d'un simple observatoire mais plutôt de ce que Chananda appelait un Observatoire Cosmique. Il était plein d'instruments dont les savants du monde extérieur ignorent tout, et il y avait notamment un 'Réflecteur Absorbant'. Cet appareil tirait l'image de l'objet en observation au travers des Rayons Éthériques, pour la refléter dans l'observateur. L'objet était simple par sa construction, mais non par la qualité de la substance qui le composait. Chananda expliqua que les Rayons Éthériques et ceux que les savants du monde extérieur appellent les Rayons Cosmiques ne sont pas les mêmes Rayons.

     

    Il y avait un autre mécanisme, appelé 'Projecteur de Lumière', au moyen duquel il était possible d'envoyer soit un Rayon donnant la Vie, soit un Rayon désintégrant, et cela à des distances incroyables. Il y avait également un radio-téléviseur si parfait qu'il est la merveille de tous les âges. Après avoir regardé plusieurs autres inventions dans cette salle, nous descendîmes à l'étage inférieur où se trouvait la Grande Salle du Conseil qui pouvait recevoir sept cents personnes. Les murs étaient en onyx blanc crème, avec la plus merveilleuse décoration bleue qui soit. Le sol était recouvert d'un épais tapis du même bleu merveilleux. Sans aucune fenêtre, la salle occupait presque tout l'étage. Ici aussi, il y avait de belles chaises semblables à celles de la salle à manger, mais ornées avec le même bleu doux et riche qui ornait toute la salle ici. Sur le côté, on voyait un dais abritant un autel et une chaise en Or. C'était de toute beauté. L'autel était en Or précipité, sauf la tablette, faite d'une substance également précipitée. La couleur en était bleu-violet, la substance émettant par sa luminosité une radiation argentée. Une bordure en Or, large de cinq centimètres, l'ornait. La chaise, au siège garni de bleu, au dossier haut dépassant largement la tête, était du même style que l'autel.

     

    Les pièces du rez-de-chaussée étaient occupées par des laboratoires électriques et chimiques, destinés à des expérimentations. Au moment de passer devant le point central du mur Ouest de cet étage, je m'arrêtai subitement : "c'est ici que je suis entré dans les souterrains, la nuit dernière", dis-je à Chananda. Avec un profond sérieux, Il demanda : "Voyez-vous une porte ou une entrée ?" "Non, répondis-je, mais je sais que c'est là !" Alors, avec un sourire, Il me regarda d'un air taquin et dit : "C'est juste, c'est là, et Je suis heureux que vous soyez aussi ferme dans vos convictions. Soyez patient, vous comprendrez bientôt tout." Nous retournâmes à la Grande Salle de Réception.

     

    "Comment se fait-il, demandai-je, que d'autres personnes ou les autres Étudiants ne voient pas l'entrée de cette vallée et le chemin vers ce paradis ?" "Si vous retourniez vers l'entrée, répondit-Il, vous ne verriez aucune sorte d'ouverture. Hier, elle fut scellée de nouveau après notre passage, de sorte qu'il ne semble plus y avoir qu'un mur solide, qui offre la même protection que le mur de la montagne elle-même. Pendant plus de vingt siècles, cette vallée est restée telle que vous la voyez maintenant. Pour l'Usage des Rayons de Lumière, ou "Courants Cosmiques de Lumière", la Puissante Présence I AM peut annihiler à jamais le temps, l'espace, l'âge, l'inharmonie ou toute autre sorte de limitation. La discorde est en fait la première vague, ou le point de départ de la limitation. Par la Parfaite Harmonie gardée dans la conscience de l'individu, la Porte du royaume de la Perfection divine - l'Activité de la Vie Sans-limites, reste largement Ouverte pour toujours.

     

    "Maintenant, venez avec Moi, continua-t-Il. Je vais probablement mettre votre crédulité à rude épreuve, mais si vous le voulez bien, vous apprendrez beaucoup. Vous avez tous entendu parler des Contes Arabes des 'Mille et Une Nuits' et du Tapis Volant. Je vais vous montrer que la légende est vraie."

     

    Il nous conduisit vers une belle pelouse devant le Palais où nous vîmes une plaque de douze mètres carrés semblable à du cuivre. Deux jeunes serviteurs apportèrent un splendide tapis persan, soyeux, de couleur jaune or. Ils en recouvrirent la plaque selon les indications de Chananda, Lequel demanda : "Qui a peur de venir avec Moi ?" Sans répondre, nous nous groupâmes autour de Lui qui Se trouvait au centre de la plaque. Contrairement à Son habitude, Il S'engagea dans une conversation très animée, et au bout de quelques instants nous commençâmes à nous sentir de plus en plus légers. Nous vîmes que nous commencions à quitter la terre et que nous nous trouvions déjà à six mètres cinquante du sol, flottant doucement dans l'atmosphère. Nous continuâmes de nous élever jusqu'à une vingtaine de mètres, puis nous flottâmes de nouveau, tout près de la chute d'eau qui, vue d'ici, était de toute beauté. Nous survolâmes ainsi toute la vallée. "Maintenant, si vous êtes prêts, dit notre Hôte, nous allons survoler les montagnes." Nous continuâmes de nous élever jusqu'à trois mille cinq cents mètres au-dessus du Palais. Le paysage, à nos pieds, était enchanteur, et les pics enneigés des montagnes scintillaient comme des diamants. Nous étions tellement absorbés par la vue et par la conversation de Chananda, que nous en oubliâmes la température et notre situation élevée. Nous nous sentions parfaitement à l'aise. Nous ne remarquions de changement ni dans la température ni dans l'altitude parce que notre Hôte nous tenait dans Son Aura, et tout ce qu'Elle contenait était sous Contrôle et n'expérimentait que Sa Propre et Glorieuse Perfection.

     

    Nous décrivîmes un cercle, retournâmes vers le Palais et descendîmes. Pendant que nous quittions la plaque, notre Hôte S'amusait de tout Son Cœur de nos remarques et de notre surprise.

     

    "Mes Très Chers Amis, expliqua-t-Il, Je vous assure qu'il n'y a rien de mystérieux ni de surnaturel dans ce que vous venez de vivre; tout est en accord avec la Simple, Immuable, Éternelle Loi que chaque individu, s'il le veut, peut mettre en Action sans limite. "Pourquoi n'avons-nous pas senti le changement d'altitude ?", demanda l'un d'entre nous.

     

    "Dans la Parfait Royaume de Dieu, - la Puissante Présence I AM qui n'est qu'Harmonie - le Sentiment de l'Harmonie - il n'existe pas de perception de changement de température ou d'altitude. les Idées de Perfection et les Sentiments d'Harmonie sont simplement des taux vibratoires que la Conscience impose dans la Substance et qui donnent à l'Énergie ces Qualités qui Se manifestent en tant que Perfection. La Perfection ne peut exister sans l'Amour, car l'Amour est le Plus Haut Taux Vibratoire existant dans l'Univers : c'est la Plus Haute et la Plus Puissante Activité, et Elle contrôle à jamais tout ce qui Lui est inférieur. Bien que vous ayez été encore dans vos corps physiques, vous ne pouviez, pendant que vous étiez sur le Tapis et dans Mon Aura, être conscients que de la Perfection Manifestée dans Mon Aura, car les Maîtres Ascensionnés n'émettent jamais que la Vibration qui est le Ton de l'Amour Divin. En conséquence, tout doit obéir à Notre Conscience et à la Perfection de Notre Amour.

     

    "Le pas suivant, pour vous, consistera à apprendre à tourner la Clé Cosmique et à éclairer votre Chemin partout où vous voulez aller. la Clé est en vous, la Lumière est Intérieure, et aussi autour de vous. Retournez à vos chambres maintenant, et méditez sur l'Étincelante, Insondable Intelligence de Dieu - la Puissante Présence I AM qui est en vous." Nous obéîmes et, jamais, nous n'eûmes une méditation aussi facile et admirable. A dix sept heures trente, une belle sonnerie, annonçant le dîner, résonna dans la Maison.

     

    Chananda S'assit en haut de la table et Najah en face de Lui. Nous restâmes dans le plus Parfait Silence pendant deux minutes. Alors, un Ovale de Lumière Dorée, avec une nuance de Rose, devint visible et enveloppa nos têtes durant tout le repas. Cela produisait un sentiment merveilleux. Quand le repas fut terminé, Chananda nous donna quelques Directives : "Regagnez maintenant vos chambres, dit-Il. Couchez-vous sur le dos, les bras étendus et, pendant une heure, ne bougez pas un muscle. Ensuite, baignez-vous, puis enduisez vos corps avec la 'Lumière Liquide' que vous trouverez pour cela, avant de revêtir vos vêtements précipités." Nous obéîmes et quand la Lumière Liquide toucha nos corps, un Tressaillement, d'Énergie et de Paix, Inimaginable, nous envahit, et lorsque nous revêtîmes nos Merveilleuses Tuniques, nous pûmes voir une Douce Lumière Blanche qui sortait de nos corps et S'étendait tout autour jusqu'à un mètre. Un merveilleux parfum de roses s'en dégageait, différent pour chacun. Nos préparatifs terminés, nous entendîmes les cloches nous appelant la Salle de Réception. Nous remarquâmes que les Dames avaient Elles aussi une Radiation de Lumière autour d'Elles, mais Celles de Léto, d'Électra, de Gaylord et de Son Ami étaient plus Grandes que les nôtres.

     

    "A dix neuf heures, dit Chananda, nous irons dans la Salle du Conseil". Nous ayant conduits, Il nous fit asseoir face à l'autel, également répartis à la droite et à la gauche de Léto et Gaylord. Chananda prit le dernier siège à droite et Najah le dernier à gauche. Directement assis derrière nous, Se trouvaient notre Bien-Aimé Saint-Germain, Nada et Daniel Rayborn, entourés de deux cents Maîtres Ascensionnés.

     

    Au bout de quelques instants, une Douce Lumière Blanche à peine teintée de Rose illumina toute la pièce, et Chananda nous demanda d'entrer dans la méditation la plus profonde que nous étions capables d'atteindre, adorant la Puissante Présence I AM dans nos Cœurs. Nous entrâmes dans un Silence qui devint de plus en plus Profond. Au bout d'un moment, nous entendîmes une Voix Admirable qui fit tressaillir chaque atome de nos âmes et de nos corps.

     

    En ouvrant les yeux, nous aperçûmes un Être Merveilleux. Cette 'Grande et Glorieuse Présence' était l'Incorporation, en Parfait Équilibre, de toutes les Qualités Transcendantes masculines et féminines. Il concentrait, dans Son Contrôle Éternel, la Sagesse et le Pouvoir. Cet Être Majestueux mesurait environ deux mètres cinquante et Sa Chevelure, pareille à de l'Or ensoleillé, tombait jusqu'à Ses Épaules. Ses Vêtements brillaient de Points de Lumière semblables à de gros joyaux: Ils lançaient des Éclairs venant de la Radiation de Pouvoir qu'Il contrôlait et qui obéissait à sa Direction Consciente. La Ceinture qui entourait Sa taille était une masse de saphirs et de diamants dont un pan, formé lui aussi d'une masse de joyaux, descendait à quelques centimètres au-dessous des Genoux.

     

    Par la suite, nous apprîmes que ces joyaux étaient en fait des Condensations de Lumière, et l'on peut mieux imaginer quels Rayons en jaillissaient continuellement, déversant le Pouvoir Énorme qui y était concentré. Cet Être Glorieux et Majestueux est appelé le "Grand Divin Directeur". Le Grand Divin Directeur est le Grand Maître Cosmique dont Jésus, Saint-Germain, Kuthumi Lal Singh furent les Élèves, et Son Grand Amour et Sa Protection Illimitée enveloppent aussi Certains de Leurs Étudiants. Les mots sont impuissants pour décrire cet Être Majestueux et lorsque Ses Étudiants parlent de Lui, Ils sont aussi humbles devant Sa Puissante Lumière que nous le sommes devant Eux. Oh ! Si le monde pouvait connaître davantage de ces Grands Êtres Bénis et partager la Joie qui nous soulevait ! Au moment de prendre la Parole, Il fit le Signe Cosmique des Maîtres Ascensionnés et dit :

     

    "Bien-Aimés Enfants de la Lumière Éternelle, la Joie des Maîtres Ascensionnés est Grande à cause de cette Réunion. Ces Êtres Bénis devant Moi sont prêts à recevoir Notre Assistance, car Leurs Corps sont en État pour l'Ascension et Ils vont maintenant entrer dans Leur Éternelle Liberté. Bien-Aimé Saint-Germain, vous avez patiemment, et avec Amour, guidé et instruit ces Enfants de la Lumière pendant des siècles, et Votre Œuvre va recevoir Sa Récompense, car Elle a été noblement Accomplie. Quelqu'un d'autre peut-Il témoigner qu'Ils sont prêts à entrer dans la Lumière ?" Chananda Se leva aussitôt, comme notre répondant, et Il dit : "Très Grand Maître, Je porte témoignage pour leur préparation." Le Grand Divin Directeur continua :

     

    "Nous leur donnerons des Corps comme il n'y en a jamais eu sur la Terre, afin qu'Ils puissent être, devant le monde, la Preuve Vivante de l'Accomplissement de la Loi d'Amour et de Lumière. Ils seront semblables aux Corps des Maîtres Ascensionnés, mais Ils garderont l'apparence et certaines Activités du type humain le plus élevé. Ils auront sous Leur Contrôle l'Usage Illimité de l'Énergie Cosmique et la Direction des Puissants Rayons de Lumière. Ils resteront en Service dans l'humanité, aux Côtés de Leur Maître Bien-Aimé qui Les a amenés jusqu'à ce point atteint. A l'avenir, Je Vous reçois dans Mon 'Éternel Embrassement de Lumière'. La période de probation de deux années, généralement requise, est supprimée. En deux jours, Vous acquerrez ce qui, sous l'activité antérieure, aurait demandé deux ans.

     

    "Souvenez-Vous : dans la Puissante Présence I AM, il n'y a ni temps ni espace. Elle est Toute-Sagesse et Tout-Pouvoir et, par Elle, Nous supprimerons l'obstruction atomique à jamais. Frère Chananda, conduisez-Les à la Grotte de Lumière. Ils y resteront deux jours. Vous enduirez les corps masculins trois fois par jour avec la Lumière Liquide, et Notre Sœur Najah fera de même avec les corps féminins."

     

    Lorsque le Grand Divin Directeur cessa de parler, un Rayon de Lumière Étincelant Blanc-Cristal sortit de Son Front et balaya la tête de chacun des Étudiants puis retourna à son Corps. Ce fut ensuite un très Intense et Doux Rayon d'Or qui Se déversa de Son Cœur, balaya la Région du Cœur de ceux placés devant Lui avant de retourner Lui aussi dans Son propre Cœur. Il S'arrêta un instant, sembla mesurer la force de chacun et l'intensité de nos Lumières respectives.

     

    Surgit alors de tout Son Être une Étincelante Lumière Blanche qui S'ouvrait en éventail et dont la Radiation enveloppa tous nos corps. Dans ce Puissant Fleuve de Lumière, des Courants d'Énergie entraient par les pieds et sortaient par la tête de chaque Étudiant. Comme pour des draps qu'on aurait lavés, une ombre après l'autre quitta nos corps pour être instantanément consumée. La couleur de la Lumière devint d'un Rose très délicat, se changea de nouveau en Or doux, puis en un Violet inconnu jusqu'alors de nous tous. Notre Ouïe et notre Vue Intérieures s'ouvrirent pour devenir nos serviteurs permanents. Ensuite la Lumière devint d'un Blanc si Aveuglant que nous fûmes obligés de fermer les yeux mais, sur un Ordre de la Présence Intérieure, nous les rouvrîmes. Le Grand Être devant nous était devenu terrifiant par la Majesté et le Pouvoir qui émanaient de Lui. Les Maîtres Ascensionnés avaient disparu et nous étions seuls face à cet Étincelant et Céleste Envoyé de la Divinité. Finalement, d'une Voix aussi Douce que celle d'une mère caressant son enfant, Il dit :

     

    "Vous êtes tous - maintenant et à jamais - une Part de Mon Amour, de Ma Lumière et de Ma Sagesse. Dans une heure, Je vous retrouverai dans la Grotte de Lumière." Il réabsorba le Fleuve de Lumière en Lui et disparut.

     

    "Venez !", dit Chananda. Quand nous nous levâmes, nous n'avions plus conscience de la gravitation et nous aurions pu flotter aussi facilement que marcher. Nous nous retrouvâmes à l'étage inférieur devant la porte par laquelle j'étais passé au cours de mon expérience dans le corps subtil. Chananda y posa Sa main et, lentement et sûrement, la porte massive, très lourde, qui devait peser plusieurs tonnes, s'ouvrit. Nous nous engageâmes dans un étroit couloir qui s'éclaira brusquement sous une Douce Lumière Blanche qui se réfléchissait sur les murs polis. Nous dûmes marcher pendant huit cents mètres environ avant d'arriver devant une autre porte, moins massive, qui portait les sculptures d'une ancienne écriture. Elle s'ouvrit au toucher de Chananda et nous entrâmes dans une grotte d'une merveilleuse beauté, un peu semblable à la deuxième pièce de la Grotte des Symboles en Amérique. Elle contenait des symboles identiques, recouverts de cette même substance cristalline brillante. Nous poursuivîmes notre chemin et arrivâmes devant un Portail en Or Massif.

     

    "Qui demande l'entrée ici ?", dit une Voix sortant des Éthers. Chananda répondit aussitôt : "Des Enfants de la Lumière, qui cherchent la Lumière - Ta Lumière - et Son Usage Parfait". Dites le mot !", commanda la Voix. Ensemble, nous prononçâmes "le Mot". Alors les portes d'Or s'ouvrirent lentement. A l'intérieur, on sentait la chaleur blanche d'une énorme fournaise et la Voix dit encore : " Tous ceux qui entrent ici quittent – pour toujours - leurs vêtements terrestres. Qui ose entrer le premier ? "Je le veux", dit Bob, et nous le suivîmes.

     

    Après deux jours et deux nuits, nous émergeâmes de la Flamme Éternelle, portant nos nouveaux corps d'Immortelle Endurance. L'inharmonie de la Terre ne peut plus s'enregistrer dans eux de façon permanente. Lorsque nous revînmes dans le Hall de Réception du Palais, le Grand Divin Directeur, avec notre Bien-Aimé Saint-Germain, Nada et Daniel Rayborn, étaient là pour nous saluer. Le Grand Divin Directeur expliqua :

     

    "Maintenant, Votre Vrai Service va commencer. Tous, sauf ce Frère (Me désignant) resteront ici, dans le Palais de la Lumière, pendant un an. Vous êtes maintenant de Vrais Envoyés de la Grande Fraternité Blanche. En ce qui concerne Vos affaires terrestres, votre Bien-Aimé Saint-Germain Vous guidera." Il fit le signe de salut des Maîtres Ascensionnés au Cœur du Grand Soleil Central et Nous donna Sa Bénédiction :

     

    "Enfants du Cœur de Diamant !

    Je Vous enveloppe dans la Flamme de Mon Amour !

    Je Vous protège par l'Armure de Mon pouvoir !

    Je Vous élève par la Main de Votre propre Divinité !

    Je Vous bénis avec la Plénitude de Ma Lumière !

    Je Vous donne le Sceptre de Votre propre Souveraineté !

    Je Vous scelle dans la Liberté Éternelle de Votre Ascension !

    Dans l'Extase Suprême du Cœur de Diamant :

    La Présence I AM !"

     

     

    Un Éclair de Gloire Étincelante emplit la Salle, vibra un moment : Il était parti !

     

    Saint-Germain Se tourna vers Nous et dit : "Souvenez-Vous, Bien-Aimés, que Vous êtes le Graal - la Coupe de Lumière - et tous ceux qui ont soif peuvent boire à la Radiation de Votre Être, car Vous êtes la Victoire de l'Amour. La Gloire de l'Amour chante éternellement Sa Louange en Adoration Continuelle de la Vie. Faites la Salutation de la Lumière envers le Cœur du Grand Soleil Central, et restez toujours Fidèles à l'Immortel Décret de l'Amour. "

     

    "Ô Enfants de la Lumière ! Ô Flamme du Matin !

    Invoquez l'Étoile d'Amour Secrète !

     

    Permettez que Ses Rayons tissent pour vous

    un Éternel Vêtement de Beauté Transcendante !

     

    Et portez sur Votre Cœur le Joyau du Feu sacré !

     

    Laissez Sa Gloire Se répandre par vous,

    afin que le Sceptre du Pouvoir Suprême soit vôtre.

     

    Ne donnez que les Décrets de l'Amour,

    afin que la Protection règne partout.

     

    Écoutez le Son de Sa Voix, afin que tous puissent entendre

    le Chant de la Joie.

     

    Ne fixez que Sa Lumière, afin que la Flamme

    des Sept Puissants Elohim demeure sur votre front.

     

    Élevez la Coupe de Lumière Liquide et répandez,

    à jamais, Son Essence de Vie.

     

    Alors, les Rayons du Cœur de Diamant éclaireront votre Chemin et,

    lorsque le Commandant des Chevaliers élève Son Épée de Flamme,

    vous passerez.

     

    Et vous vous trouverez face à face avec votre propre Divinité

    sur le Véritable Autel de la Vie.

     

    Car, dans ce Saint des Saints Se trouve l'Unique,

    l'Omnipotent dans la Gloire Flamboyante :

     

    Votre propre Soi Bien-Aimé – la Présence Magique I AM.

     

    Dans la Couronne de votre Éternelle Victoire

    brille un Double Arc-En-Ciel,

     

    Fruit de la Réalisation de l'Amour

    encerclé par la Toute-Sagesse.

     

    Vos Robes Royales d'Autorité sont les Actes de l'Amour,

    les Rayons de la Lumière de la Présence Magique I AM.

     

    A jamais, Ils revêtent tous les Êtres de Leur Radiation,

    et Ils sont la Fontaine de la Jeunesse et de la Beauté Éternelles.

     

    Par Eux, votre Sceptre attire vers l'Amour ce qui Lui revient :

    la Plénitude de la Présence Magique I AM.

     

    Ô Enfants de la Flamme ! Chantez l'Hymne de la Création,

    c'est le Chant de l'Amour qui fait la Musique des Sphères.

     

    Faites résonner au travers de l'Espace un Chant d'Adoration et de Louanges,

    le Véritable Culte de la Vie, la Présence Magique I AM.

     

    Qu'Elle répande par vous Sa Perfection toujours Croissante !

     

    Soyez, devant tous, l'Extase et la Gloire de la Lumière.

    Comprenez le Secret de l'Unique.

     

    Faites résonner le Souffle de l'Amour et de la Joie partout, et sentez la

    Grande Pulsation du Cœur dans la Flamme, la Présence Magique"

    - I AM -

     

     

    Un Etrange Evénement