• Merveilles Souterraines

     

    - Chapitre 3 -

     

    Un Etrange Evénement

     

    MERVEILLES SOUTERRAINES

     

     

    Le jour suivant, Nada, Perle, Rex et moi-même, nous partîmes en excursion vers notre montagne favorite et son lac. Perle nous avait quittés pour faire une petite promenade, nous laissant assis et paisibles sur un talus gazonné et nous étions là depuis près d'une heure quand le plus étrange des sentiments s'empara de moi, comme si Perle courait un danger. J'appelai Rex, lui exposai mon pressentiment et nous nous précipitâmes sur la piste. Nous vîmes bientôt Perle, debout et immobile. Sans l'appeler, fort heureusement, nous nous approchâmes rapidement d'elle, pour découvrir un énorme serpent à sonnettes, enroulé sur lui-même, et qui n'attendait qu'une opportunité pour s'élancer.

     

    Rex portait toujours une corde autour de sa taille. Sans un mot, et plus rapidement qu'il ne faut pour le dire, il fit un lasso et, d'un mouvement rapide et d'une étonnante adresse, il l'envoya en avant, prenant le serpent juste au-dessous de la tête. Il le tua net, et se tourna vers Perle, croyant probablement la trouver complètement effondrée. Mais elle se tourna vers nous, détendue et sereine, nous souriant curieusement.

     

    "Je suis arrivée sur ce serpent à l'improviste, dit-elle, mais je savais qu'il ne me ferait aucun mal aussi longtemps que je le fixerais dans les yeux. Et je savais aussi que, de toutes façons, vous viendriez." Nous expliquâmes l'incident à Nada qui venait de nous rejoindre.

     

    "Chère Sœur, dit-elle en s'adressant à Perle, vous avez là un équilibre et un courage étonnants !" Perle la regarda avec une expression particulière que nous ne lui connaissions pas encore. 

     

    "Nada, ma chérie, répliqua-t-elle vous savez parfaitement que le Grand Maître ne permettrait pas que le moindre mal soit fait à aucun de nous." Finalement, je retrouvai ma voix, et lui demandai : "Quel Maître ?"

     

    Elle me regarda fixement pendant un moment et dit : "Quelle question ! Le Maître que chacun de nous connaît, bien sûr !"

     

    Nada entoura alors de ses bras le cou de Perle et s'exclama : "Que Dieu vous bénisse, ma chérie, vous parlez de notre Bien-Aimé Saint-Germain. Comment L'avez-vous donc connu ?"

     

    "Vers l'âge de dix ans, très peu de temps après la mort de maman, répondit-elle, un Grand Être m'est apparu qui, plus tard, se révéla être le Maître Saint-Germain. Après cette première rencontre, Il continua de me visiter et de m'instruire, mais je ne devais le révéler à personne, pas même à mon frère, jusqu'à ce qu'il me soit permis de le faire.

     

    "Il m'a dit de venir ici, en visite chez Bob, et j'ai remarqué un clignement d’œil inhabituel chez Lui au moment où Il me le disait. Je n'en ai pas compris le sens ni pourquoi Il paraissait si amusé, mais maintenant, tout est clair. J'étais loin de me douter que j'allais rencontrer des êtres qui connaissaient mon Ange et Maître Bien-Aimé, comme je L'ai toujours appelé." Dès ce moment-là, il nous sembla que Perle était une sœur perdue depuis longtemps, que nous retrouvions maintenant. Ce soir-là nous révélâmes à Daniel Rayborn ce qui avait été pour nous une grande surprise et il fut tout heureux d'apprendre que Perle était, elle aussi, une élève de notre Bien-Aimé Maître.

     

    Le matin suivant, une autre surprise nous attendait tous au petit déjeuner car Daniel Rayborn avait reçu au réveil un message de notre Maître, nous demandant de nous rendre tous à 'la Grotte des Symboles', dans la montagne, à huit heures, le matin du troisième jour suivant, qui devait être un jeudi. Perle était très anxieuse de savoir ce qu'était cette 'Grotte des Symboles' et elle déclara, après la description qui lui en fut faite : "Vous découvrirez qu'une grande révélation concernant ce lieu est sur le point de se produire ".

     

    A six heures, le matin du jour dit, nous nous présentâmes au petit déjeuner en tenue d'excursion, bouillonnants de la joie anticipée de revoir notre Bien-Aimé Saint-Germain, car nous pressentions tous que des choses extraordinaires allaient se produire pour nous. Nous allâmes, en voiture, aussi loin qu'elle put suivre la route tracée, ce qui nous laissait une distance d'environ deux miles à parcourir à pied. La journée était splendide. L'air était chargé de senteurs suaves et magiques, d'une puissante et cependant très mesurée énergie spirituelle. La randonnée en auto fut merveilleuse. Nous trouvâmes un endroit retiré et sûr pour garer la voiture, nous prîmes des projecteurs-lampes de poche avec des batteries de recharge, et nous atteignîmes l'entré de la grotte à huit heures moins dix précises.

     

    Nous entrâmes dans la première salle, et nous fûmes immédiatement conscients d'une puissante vibration, comparable à celle du vrombissement d'une puissante machine. Comme nous approchions de l'entrée voûtée de la grande salle intérieure, nous vîmes notre Bien-Aimé Maître Saint-Germain qui nous attendait. Il était vêtu de blanc, très pur, qui contrastait singulièrement avec nos tenues d'excursionnistes. Prenant chacun de nous dans Sa Divine Étreinte, Il dit :

     

    "Mes Bien-Aimés, Je vous salue au Nom de la Puissante Présence I AM ! Cette Grande Présence qui est en vous deviendra aussi familière, d'ici peu, aussi réelle, tangible et vitale que vous l'êtes déjà l'un pour l'autre. Je vois qu'il est superflu de vous présenter Ma fidèle élève Perle, dont le nom symbolise la grande Pureté de son Âme.

     

    "Je Me réjouis de voir qu'il M'a été possible de réunir dans l'expression physique des âmes aussi belles que les vôtres. C'est une chose très rare, Je vous l'assure, et vous vous en rendrez compte plus tard. Si vous voulez bien Me suivre, nous allons commencer notre visite."

     

    Il Se dirigea vers la voûte blanche et S'arrêta à un mètre de l'entrée. Il étendit Sa main et une Étincelante Lumière Blanche, comparable à une vapeur très dense, enveloppa le lieu. L'entrée s'ouvrit sur un tunnel qui s'emplit, à son tour, d'une douce Lumière Blanche. Nous entrâmes et suivîmes Saint-Germain sur une distance de plusieurs centaines de pieds. Nous arrivâmes ainsi devant une autre porte sur laquelle figuraient, en relief, les dessins des Anciens Symboles de la Vie. Un instant plus tard, la porte s'ouvrit, et nous pénétrâmes dans une pièce d'une forme et d'une beauté remarquables.

     

    Elle avait douze côtés, tous d'égale dimension, et un splendide dôme en guise de plafond. Chaque côté était fait dans une substance d'une qualité différente : quatre de ces panneaux étaient d'un blanc éblouissant, et pourtant chacun était différent, projetant à une certaine distance une lumière étincelante qui dessinait un carré dans chacun des douze dessins en relief. Les autres étaient de différentes couleurs, variant en des tons très délicats et en de fort belles nuances. La pièce avait environ deux cents pieds de diamètre et, en sa partie Est, il y avait un instrument, dans un écrin transparent, qui paraissait être une radio, autant que je pouvais en juger. De chaque côté de cet écrin, à environ un mètre du mur et formant un cercle autour de la pièce entière, douze chaises, faites dans le même métal que l'écrin transparent, étaient disposées, une devant chaque panneau. Saint-Germain nous pria de nous asseoir et Se dirigea vers l'instrument.

     

    "Bien-Aimés Étudiants, commença-t-Il, vos conjectures sont exactes. Dans cet écrin se trouve le plus remarquable appareil de radio produit jusqu'à présent sur la Terre. Le coffret, comme vous le voyez, est parfaitement transparent, et cependant le matériau, par la substance avec laquelle il est fait, est aussi dur et aussi résistant que l'acier, si dure que vous ne pouvez y laisser une empreinte même avec un marteau. L'inventeur de cette super radio sera ici ce soir et vous la rencontrerez.

     

    "Je désire que vous soyez Mes Invités ici pendant trois jours. Je vais faire le nécessaire pour qu'un message écrit soit envoyé chez vous dès ce soir, et aussi pour que votre voiture soit gardée. Si vous voulez bien Me suivre, nous continuerons notre visite, car nous avons beaucoup à faire d'ici ce soir."

     

    Il se dirigea vers le côté opposé de la pièce et exerça de la main une pression sur le mur. Un panneau glissa et laissa voir une ouverture sur une grande pièce oblongue.

     

    "Ceci est un laboratoire de chimie, expliqua-t-Il, dans lequel les Grands Maîtres Chimistes ont travaillé pendant ces cinquante dernières années, perfectionnant leurs formules, pour la protection de l'Amérique dans la prochaine et dernière crise de son expérience. Après cette crise, il sera enseigné à son peuple l'Usage de l'Énergie Universelle concernant la Lumière, la Chaleur, le Pouvoir. Ceci s'accomplira dans un degré de Perfection jamais atteint encore dans aucun des Ages précédents."

     

    Nous nous dirigeâmes vers le fond du laboratoire et gagnâmes une autre pièce, trois fois plus grande encore que la précédente, où des expériences électriques étaient en cours. La pièce entière était revêtue du même tissu transparent que le coffret de radio.

     

    "Beaucoup de découvertes et d'inventions, continua Saint-Germain, sont produites ici par le réveil de la mémoire du passé en ceux qui font le travail expérimental. En appelant dans l'activité extérieure du mental ce qui a été obtenu dans les vies précédentes, et en ajoutant à cet acquis la plus grande et la plus simple Perfection du futur, ceux qui font ce travail préparent des Merveilles et des Bénédictions inimaginables pour l'Amérique et pour son peuple, et par elle, pour le monde entier. L'Amérique et son peuple pourront difficilement se reconnaître eux-mêmes quand ils feront un retour dans le passé, dans les soixante dix prochaines années, tant ils trouveront limitées les activités qui existent de nos jours.

     

    "Ces Êtres Extraordinaires, qui sont devenus si clairement conscients de leur Puissante Présence I AM, sont en train de perfectionner et de préparer, pour l'usage actuel, beaucoup de choses merveilleuses, pour la plus grande bénédiction et l'illumination de l'humanité, pendant que les hommes s'élèvent dans la consciente compréhension qui leur permettra d'accepter et d'utiliser de telles choses. Beaucoup de ces formules, de ces inventions, ont été ou sont en train d'être enlevées des cités où elles étaient hermétiquement scellées, dans ces cités englouties au fond de l'Océan Atlantique au moment du dernier cataclysme qui détruisit et submergea Atlantis.

     

    "Ces Grands Êtres ont attiré à Eux et mis au jour certaines de ces formules venant des cités scellées et les éprouvent, les expérimentent, en leur ajoutant un apport nouveau. C'est ainsi que la Grande Perfection se manifeste pour l'usage et l'élévation de la race dans l'Âge d'Or qui vient. les Grands Êtres Ascensionnés montent la garde, surveillent et dirigent ce travail. Leurs Étudiants, qui ont été entraînés à quitter et à rentrer consciemment et à volonté dans leur corps physique, sont ceux qui, dans le laboratoire, mènent à bonne fin toutes ces expériences.

     

    "Les Maîtres Ascensionnés sont les Gardiens de l'humanité. Ils ont travaillé, à travers les siècles, dans l'invisible aussi bien que dans le physique, pour éveiller, bénir, illuminer et élever l'humanité hors de sa dégradation auto-créée et de son égoïsme. Nous avons conquis, vaincu la mort par la Souveraineté Éternelle et Complète sur la substance atomique du corps physique et du monde. Toutes choses obéissent à Nos Ordres et à Nos commandements. Les Lois de la Nature et de l'Univers sont Nos complaisantes et obéissantes servantes. Dans ces merveilleuses chambres secrètes de la Nature, le travail se poursuit tranquillement, inconnu du monde extérieur, et en quelque lieu que ce soit, là où l'individu cherche la Lumière elle-même, alors vraiment, toutes choses sont données par surcroît."

     

    Saint-Germain attira notre attention sur différentes choses qui avaient déjà été perfectionnées et sur certaines autres qui étaient en cours d'élaboration. Je ne pourrai jamais exprimer le sentiment de joie et de plaisir que tout cela nous donnait à chacun d'entre nous. Une chose en particulier attira notre attention à tous, et nous nous demandâmes à quelle fin elle servait.

     

    "C'est un procédé mécanique pour activer la vibration atomique du corps humain, répondit-Il, et permettre de l'élever dans le Pur Corps Électronique dont Jésus a parlé comme de 'La Robe Sans Couture' ou du 'Vêtement de Noce de l'Esprit'. Il est composé de Lumière Électronique Pure, et sur lui et en lui, aucune imperfection ne peut jamais être enregistrée.

     

    "La Lumière, voyez-vous, déclara-t-Il avec emphase, est Substance, Énergie et Luminosité, les trois en un. Cette Pure Lumière Électronique, de Laquelle le Corps Éternel est composé, est condensée par votre Puissante Présence I AM, en une Substance Auto-Lumineuse, qui est votre propre Soutien, votre Forme et votre Réservoir Immortels, toujours plus Expansifs, toujours plus Parfaits, d'Amour Divin, de Lumière Divine, de Sagesse et de Pouvoir Divins, qui viennent du plus profond du Cœur de Dieu. C'est votre Temple de Vie Éternellement Individualisé, et c'est le Centre du Cœur de votre forme manifestée en ce monde. Elle est quelquefois mentionnée comme le Corps de Feu Blanc, à cause de l'Éblouissante Lumière Blanche qu'Il projette, et qui est si intense et si puissante que, pour l’œil humain, elle paraît être du feu blanc. Une personne ordinaire ne peut pas la fixer plus d'une fraction de seconde.

     

    "C'est dans ce corps que Jésus fit son Ascension, et tandis que la Lumière progressait en Lui jusqu'à la plus haute Octave de Vie, manifestant une action vibratoire de plus en plus rapide, Il devint invisible à la multitude venue pour L'adorer et être témoin de cette Ascension. L’œil humain n'enregistre que dans certaines octaves de vibrations mais, en tant qu'humains, par l'auto-purification, le taux vibratoire est augmenté, la Lumière dans chaque électron du corps physique S'intensifie et répand Sa Radiation, à un degré tel que la forme physique devient tout d'abord Auto-Lumineuse, puis transcende le pouvoir d'attraction de la Terre, permettant ainsi d'exprimer consciemment et à volonté les Désirs Divins dans n'importe quelle Octave de vibrations. Il peut ainsi aller et venir librement partout, dans l'infini, parce que la Pure Lumière Électronique existe partout dans la création. Dès que la structure atomique de n'importe quel corps physique devient toute Lumière, il entre dans l'Élément Éternellement Un - dans la Grande Mer Étincelante de Lumière Blanche dans Laquelle Dieu a créé toutes les formes. Là, et seulement là, dans cette Condition de Vie, résident la Complète Liberté, la Maîtrise, et le Pouvoir d'atteindre toutes choses. Ceci est la Réalité Ultime de l'existence humaine. Alors l'humain se trouve haussé, élevé, jusqu'à ce qu'il soit toute Divinité, c'est à dire toujours plus Libre, Omniprésent, Omnipotent, Omniscient, allant partout, et faisant tout ce qu'il désire, bien que se reconnaissant toujours lui-même, comme un individu auto-conscient, et comme un Foyer de la Puissante Présence I AM.

     

    "Dans presque toutes les sociétés qui se disent constructives, en d'autres termes qui reconnaissent la Lumière comme la Source de tout Bien, le terme "élevé" est toujours employé dans leurs initiations. Cette Élévation est littéralement, figurativement, éternellement et physiquement vraie, car l'action vibratoire de l'atome physique est de hausser, d’élever, jusqu'à ce qu'il devienne la Pure Électronique Essence (ou Esprit) Auto-Expansive, la Pure Substance de Dieu : 'LUMIÈRE' - 'LUMIÈRE' - 'LUMIÈRE'.

     

    "Nous appelons, donc, cette invention, un ACCÉLÉRATEUR ATOMIQUE, et il sera employé fréquemment dans l'avenir, pour assister, pour aider, activer l'Élévation de l'atome de chair dans sa Divinité, Pureté et Structure qui est le Corps Électronique.

     

    "Ce Corps Parfait demeure toujours éternellement Jeune, Beau, Fort, Parfait et Libre de toutes les limitations concevables. Dans ce Corps, les individus peuvent et doivent fonctionner n'importe où, où qu'ils choisissent d'être dans l'Univers car, en LUI, n'existent ni les barrières du temps, ni les barrières de l'espace, de lieu ou de conditions.

     

    "Le désir de cette Parfaite Condition d'existence est une Idée Innée et un Idéal Inné dans la race humaine, et cela fut, dans tous les temps, depuis le Commencement. Dans les légendes, les mythes, les contes de fées de chaque race et de chaque nation, ceci a toujours existé sur toute la terre. Ce sont, en définitive, des histoires d'Être Perfectionnés, Immortels, Toute-Sagesse, Éternellement Jeunes et Beaux, et d'une manière transcendante. Ces histoires ont une Cause, une Idée Originelle, de Laquelle elles sont projetées, et c'est cette Éternelle Vérité de l'Être qu'elles transmettent d'Age en Age, afin que cet Idéal puisse toujours être maintenu devant le mental de l'humanité. CECI EST L'ENREGISTREMENT PRINCIPAL SUR LEQUEL L’HUMANITÉ FUT MODELÉE AU COMMENCEMENT, A L'IMAGE ET A LA RESSEMBLANCE DE DIEU, LA PUISSANTE PRÉSENCE I AM.

     

    "Si quelqu'un veut être un Véritable Étudiant de la Lumière et de la Vie, il approfondira les pensées et les sentiments de ces Êtres Qui expriment les Conditions Supra-humaines, les Qualités et les Idéaux Transcendants, Conditions que la personnalité ordinaire considère comme impossibles, à cause de l'Immense Pouvoir requis pour Les amener en manifestation extérieure. L'effort indispensable qui doit être fait pour atteindre et exprimer ces QUALITÉS DIVINES dépasse de beaucoup ce qu'une personne ordinaire serait disposée à faire dans cet ordre d'idée. L'effort que nécessite ce genre d'Accomplissement est une discipline stricte et sincère au sens de la conscience humaine, jusqu'à ce qu'elle apprenne l'Obéissance envers le Patron, le Modèle, l'Archétype de Perfection, aux lieux et places de ses propres fantaisies et appétits temporaires, qui sont de nature absolument égoïste.

     

    "Le véritable Étudiant de la Vie sait et connaît en lui-même que, quelle que soit la Qualité de Dieu sur laquelle sa conscience individuelle concentre sa pensée, il peut lui donner Vie, l'amener à l'existence par son propre pouvoir créateur et son sentiment d'Amour Divin.

     

    "PENSÉES DIVINES, SENTIMENTS DIVINS, DIVINES QUALITÉS, DIVINS IDÉAUX ne peuvent être trouvés que par la pensée fixée sur la Divinité, car ils n'existent ni ne demeurent ailleurs que dans la Divinité. Souvenez-vous toujours qu'une chose produit cette même chose à travers l'Infini, le même produit le même, indéfiniment. LA DIVINITÉ EST LA LUMIÈRE ET LA PERFECTION DE LA VIE.

     

    "Vous verrez cet Accélérateur Atomique fonctionner pendant votre séjour ici, pour votre Instruction et votre Illumination. Les Maîtres Ascensionnés ont permis qu'Il sorte du Secret afin que l'humanité puisse connaître cette possibilité, et qu'elle puisse faire, de son côté, l'effort nécessaire pour son avancement et son accomplissement, pour la période actuelle.

     

    "Les Maîtres Ascensionnés sont des Maîtres d'Amour, de Lumière et de Sagesse. C'est seulement par Eux que l'humanité comprend la Vie, avance et atteint tout ce qui est Élevé. Ils connaissent tout. Ils ont parcouru chaque pas sur le Sentier que chaque être humain, maintenant, est en train de parcourir, et Ils connaissent chacun de ces pas à faire sur ce chemin. C'est précisément pour cela qu'Ils peuvent montrer, et montrent chaque piège à l'étudiant attentif, et si ce dernier désire Les écouter et être protégé par Eux. Mais jamais, en aucun cas, Ils n'interfèrent avec le libre-arbitre individuel, car ce libre-arbitre est son Droit Divin de naissance, et Ils le respectent."

     

    Saint-Germain Se dirigea vers l'entrée d'un puits dans lequel se trouvait une cage en métal, une sorte d'ascenseur. Nous y entrâmes et la descente commença. Nous descendîmes environ cent pieds, et la cage stoppa au centre d'une pièce circulaire. Elle avait quatre cents pieds de diamètre environ, et en face de nous se trouvait une porte de pierre. Il déclencha un levier à droite de l'entrée. La porte massive bascula et s'ouvrit toute grande, découvrant une immense salle qui contenait un merveilleux équipement complet, destiné à la fabrication de chaque espèce de matériau employé dans la construction des diverses inventions en cours dans les laboratoires - aussi bien en chimie qu'en électricité. Dans cette vaste pièce, on trouvait aussi de grands fours électriques, et d'immenses cylindres et laminoirs pour transformer les diverses métaux en lames et en feuilles, ils fonctionnaient électriquement.

     

    "Voici l'endroit, fit remarquer Saint-Germain, à partir duquel vous avez perçu le vrombissement à l'intérieur de la montagne, lorsque vous êtes entrés dans la grotte. Il est rare que les machines soient en marche dans la journée. Aujourd'hui exceptionnellement, il était nécessaire qu'elles marchent afin que nous soyons prêts pour le travail que nous devons accomplir ce soir, et pour lequel vous avez été invités ici.

     

    "Chaque sorte ou qualité de matériau ou de substance que nous désirons employer est produite ici, dans cette salle. Naturellement, nous n'avons pas besoin d'en produire de grandes quantités pour le travail expérimental que nous faisons, mais ce travail conduira, dans l'avenir, à un plus grand confort pour l'humanité, grâce au génie et aux idéaux merveilleux d'êtres hautement illuminés qui sont actuellement éveillés à la Consciente Reconnaissance de la Puissante Présence I AM et à l'Usage de Sa Sagesse et de Son Pouvoir Illimités.

     

    "Je désire expliquer toute chose dans un langage aussi simple que possible afin que l'Essence et le Principe des mots employés puissent être facilement compris et assimilés de façon permanente. Il est nécessaire, dans l'âge actuel, de simplifier la terminologie technique de telle sorte qu'un individu moyen soit à même de comprendre ces vérités, facilement et rapidement.

     

    "Le temps est venu où une grande partie de l'humanité s'éveillera à la Vérité et réalisera que chaque être possède en lui un Divin Maître – la Présence Magique du Puissant I AM. Beaucoup, du point de vue intérieur, sont déjà bien avancés sur le Sentier de l'Illumination, et cela est le résultat des efforts qu'ils ont accomplis dans leurs vies antérieures. Et, pourtant, dans cette présente incorporation, ils sont tout à fait inconscients, extérieurement, de cet acquis. Ils n'ont pas eu non plus l'entraînement académique nécessaire. Quelque chose doit être fait pour donner à de telles âmes la liberté dont elles ont un impérieux besoin et qu'elles sont prêtes à recevoir. Ces êtres doivent être aidés, et NOUS TRAVAILLONS ICI POUR CELA."

     

    Saint-Germain Se tourna vers Nada et Perle et dit : "Êtes-vous fatiguées, Mes Enfants ? Ce genre d'observations est généralement supposé être du domaine des hommes et il dure pour vous déjà depuis des heures." Elles Le rassurèrent aussitôt. Elles étaient parfaitement en forme et, à en juger par l'intense éclat et la vivacité de leur regard, personne n'aurait pu en douter.

     

    "Je n'ai jamais été aussi vivement intéressée par quoi que ce soit de toute ma vie", répondit Perle. "Vous Me faites un grand honneur, répondit Saint-Germain, par l'intérêt soutenu que vous portez à ces choses, et cela Me procure une réelle joie de savoir que c'est réciproque. Maintenant, si vous voulez bien honorer Mon humble domaine de votre Présence, nous irons nous rafraîchir, retournons au laboratoire électrique."

     

    Nous reprîmes l'ascenseur et, traversant la pièce, Saint-Germain alla s'arrêter devant la porte qui conduisait au cœur de la montagne. Elle s'ouvrit à Son contact, et nous entrâmes dans une sorte de hall de réception, oblong, au plafond en forme de dôme. Les murs et le plafond étaient de la plus délicate et splendide couleur laiteuse. Le sol était recouvert d'un doux et moelleux tissu couleur crème, d'apparence haute-laine, épais d'au moins quatre centimètres. Cinq chaises se trouvaient là, d'une substance semi-opaque, également de teinte crème, elles étaient recouvertes du même tissu pelucheux bleu pâle que celui qui recouvrait les chaises de la tour chez les Rayborn. Quatre de ces chaises étaient identiques, mais la cinquième avait un dossier beaucoup plus haut et arrondi. Chacune d'elles était placée près d'une porte et la cinquième, la plus grande, au centre de la pièce.

     

    Saint-Germain conduisit Nada et Perle vers la première porte à gauche. Il les pria de prendre possession des lieux, de se baigner et de revêtir les vêtements qu'elles trouveraient préparés pour elles. Ensuite, de regagner cette pièce où on viendrait les appeler pour le dîner. Se tournant ensuite vers Rex et moi, Il nous conduisit vers la porte la plus éloignée, à droite, avec les mêmes recommandations d'avoir à nous préparer pour le dîner. Nous entrâmes dans la pièce qu'Il nous indiquait, et nous fûmes tous les deux muets tant notre surprise était grande. L'ensemble était vraiment somptueux et digne d'un palais royal ou princier. La pièce était circulaire, le plafond en dôme était orné de blanc et d'or, et elle était meublée de deux splendides couches séparées par une chaise. Un long miroir biseauté était fixé dans le mur entre les deux lits. Il y avait aussi une curieuse commode à tiroirs, intégrée à même le mur de telle sorte qu'on ne la distinguait du mur que par les poignées. Les chaises et les cadres sur lesquels reposaient les couches étaient encore de la même substance semi-opaque à l'apparence métallique.

     

    Rex se dirigea vers une petite ouverture sur notre gauche et me fit signe de venir voir. Je le suivis pour découvrir le plus extraordinaire des bains romains, circulaire lui aussi. Il était rempli d'une eau qui étincelait et qui se mouvait sans cesse, comme si elle était chargée de l'Essence de Vie. Nous ne pûmes trouver trace d'aucun procédé ou moyen de ventilation et cependant, dans chaque pièce que nous visitions, l'air était léger, propre, frais, pur, fortifiant et chargé du parfum des roses.

     

    Nous nous baignâmes et nos corps ressentirent soudain une chaleur et un resplendissement de santé jamais atteints auparavant. Sur nos lits se trouvaient les robes que nous devions revêtir. Elles n'avaient pas de coutures, et je n'avais jamais entendu parler d'un tel procédé de fabrication auparavant. Le tissu était une sorte de soie épaisse, riche, somptueuse, et pourtant très souple et extrêmement légère. Celle de Rex était bleue saphir merveilleusement brodée d'or, la broderie formant une ceinture autour de la taille et de larges bandes autour du cou, et autour des manches qui étaient amples, et au bas de la robe. La mienne était blanche et brodée d'or également. De magnifiques sandales assorties, exactement à nos pointures, nous attendaient.

     

    Quand nous fûmes prêts, nous retournâmes dans le hall de réception. Quelques instants plus tard, les jeunes filles nous rejoignirent, habillées de robes semblables aux nôtres. Elles étaient vraiment une vision de jeunesse et de beauté. Les robes de Perle et de Rex étaient identiques et celle de Nada était comme la mienne. Leur chambre était évidemment la réplique de la nôtre, mais elle était décorée de nuances rose pâle. Nous étions très occupés à comparer nos remarques lorsque le plus céleste des carillons se fit entendre. A l'instant, la porte du milieu s'ouvrit d'elle-même. Nous entrâmes et nous fûmes pris tous du même tressaillement heureux devant la beauté de ce qui nous était offert.

     

    Là encore, la pièce était une composition douce de blanc laiteux et d'or. Le dôme du plafond était coloré du bleu du ciel, et il y avait des nuages qui donnaient l'impression que c'était bien le ciel que l'on contemplait. Un drapé du plus somptueux lamé recouvrait les murs, on aurait dit de la poussière de diamant, comme s'il émanait de cette fabrication une indescriptible radiation. Cette chambre d'audiences devait bien faire seize mètre sur huit, au milieu trônait une grande table d'or avec un dessus de cristal.

     

    A l'autre extrémité de la pièce, une autre table semblable, mais dont les dimensions devaient être le tiers de la précédente, étaient entourée de chaises pour six personnes.

     

    Dans un angle de la pièce se trouvait un orgue superbe et, dans l'angle opposé, un piano, dont la caisse était faite de la même substance d'apparence métallique que le reste de l'ameublement. Nous étions tous si absorbés par notre contemplation admirative des lieux, et notre joie devant toute cette beauté était si grande, que nous ne remarquâmes pas l'entrée de Saint-Germain et de Daniel Rayborn, jusqu'au moment où nous les sentîmes derrière nous.

     

    Notre Bien-Aimé Maître ouvrit la marche et nous conduisit vers la petite table où Il plaça Rayborn à une extrémité, Lui-même présidant à l'autre, Perle à Sa droite et Rex à la suite, Nada à Sa gauche et moi ensuite. Quand nous fûmes tous installés, Il dit :

     

    "Puis-Je avoir le plaisir de commander le menu pour chacun de vous ? Vous savez que Mon installation ordinaire est dans l'Invisible pour vous, bien qu'elle soit très réelle et tangible pour Moi." Nous acquiesçâmes avec joie et Il continua : "Inclinons nos têtes en Adoration et Louange à la Puissante Présence I AM à l'intérieur de chacun de nous."

     

    Tout juste après et sans qu'aucun autre mot n'ait été prononcé, un gobelet de cristal rempli d'un liquide doré et étincelant apparut à la droite de chacun. "A l'Illumination et au Retour de chacun de vous ici et de toute l'humanité", dit-Il en levant Son verre. Tandis que nous buvions ce merveilleux nectar, nous sentîmes le Pouvoir Accélérateur de Son essence de Vie pénétrer nos corps.

     

    Un plat apparut, qui était dressé comme un pain de légumes, avec un gâteau au miel légèrement sucré. Ces mets étaient vraiment délicieux et nous déclarâmes unanimement que c'était la chose la plus délectable que nous ayons jamais mangée. Une salade de fruits suivit, ou tout au moins ce qui lui ressemblait beaucoup, et Saint-Germain nous en dit que c'était très nutritif. Pour le dessert, nous mangeâmes quelque chose qui ressemblait à de la crème glacée, rafraîchie à point mais n'ayant rien du froid de la glace. Pour l'accompagner il nous fut servi une sorte de gâteau appelé "Nourriture des Anges" bien plus savoureux que tout ce que nous avions pu goûter de meilleur dans le monde extérieur. A la fin du repas, apparurent encore les gobelets de cristal, remplis cette fois d'un liquide crémeux. Tandis que nous buvions, une force se répandit dans nos corps, semblable à celle de la Lumière Vivante.

     

    Au fur et à mesure que les plats étaient terminés, le service disparaissait tout simplement. Aucun de nous n'avait jamais participé à quoi que ce soit de comparable, de si délicieux, nutritif et satisfaisant que ce merveilleux dîner que notre Bien-Aimé Maître

     

    Saint-Germain avait précipité pour notre joie, directement de la Substance Omniprésente et Universelle. Quand nous eûmes terminé, Rayborn s'adressa à Lui et dit : "Cette expérience qui est pour nous si surprenante, si merveilleuse, est sans doute pour vous tout à fait naturelle et normale. Nous ressentons que nous n'avons jamais été aussi honorés et aussi heureux dans nos vies que ce soir."

     

    "Mes Bien-Aimés, répondit Saint-Germain, chacun de vous possède cette même Puissante Présence I AM en lui, ce Soi Divin et ce Pouvoir de Dieu Tout-Puissant pour accomplir ces mêmes choses. Vous pouvez produire, précipiter tout ce que vous désirez, directement de l'Universel. J'ai acquis la Compréhension pour Me servir de ce Puissant Pouvoir et pour diriger Son Énergie Illimitée afin de produire ce que Je désire. Si vous le désirez aussi, vous pourrez, à votre tour et bientôt, diriger cette Puissante Énergie – qui est l'Énergie de Dieu - pour accomplir ce que vous appelez actuellement de grands miracles. Toute l'humanité pourrait apprendre à faire cela, si seulement elle le voulait bien.

     

    "IL N'Y A RIEN DANS L'UNIVERS QUI S'OPPOSE A VOTRE DÉSIR QUEL QU'IL SOIT AUSSI LONGTEMPS QU'IL NE PORTE PAS PRÉJUDICE A UN AUTRE ENFANT DE DIEU.

     

    "Quand vous serez conscients de cela, vous verrez qu'il est infiniment plus facile de produire tout ce que vous désirez pour votre usage, directement de la Pure Substance Universelle, que de l'obtenir par le processus de la Nature, qui est beaucoup plus lent, et qui consiste à faire pousser, croître et produire ce que vous désirez.

     

    "Voulez-vous, dit-Il en Se tournant vers Nada et Rex, Me faire l'honneur de chanter deux des romances de votre composition, cela nous fera un grand plaisir ?"

     

    "Avec joie !", répondirent-ils. Nada s'assit au piano, et ses doigts ébauchèrent une des phrases de la mélodie qu'ils allaient chanter. Elle s'arrêta, surprise par le timbre exceptionnel de l'instrument qui n'avait rien de commun avec tout ce qui est produit sur la Terre. Ils chantèrent le 'Chant d'Amour Arabe'. Leurs voix et la résonance de ce merveilleux piano produisaient un effet d'une indescriptible beauté. Quand ils eurent fini, Saint-Germain, avec toute la Grâce et la Courtoisie d'un Homme de Cour, S'inclina profondément devant eux, en Reconnaissance à la Puissante Présence I AM qui avait permis une Extériorisation si Parfaite à travers eux.

     

    "Je M'incline devant Ton Trône si Gracieux du Chant", dit-Il. Il complimenta aussi Nada et Rex, disant qu'Il n'avait jamais entendu chose plus divine. " Maintenant, continua-t-Il, allons à la salle de la radio, des Amis nous y attendent."

     

    Dès notre arrivée, nous fûmes présentés à trois Dames et à trois Messieurs qui étaient revêtus de robes analogues aux nôtres, mais aux couleurs différentes. Parmi eux se trouvait un homme plus âgé que les autres, aux cheveux et à la barbe blanche, qui paraissait très affaibli. L'une des trois Dames, que nous appellerons Leonora, se dirigea vers la radio et dit :

     

    "Ce parfait appareil de radio est le résultat de mon travail pendant sept différentes incorporations. Dans quatre d'entre elles, j'avais un corps masculin. J'ai rapporté avec moi la mémoire de ce travail dans chaque incorporation et, à la fin, il a atteint la perfection désirée.

     

    "Cet appareil possède trois champs d'action, que j'appelle 'haut', 'médium' et 'bas. Dans l'appellation et le fonctionnement de 'haut', il atteint d'autres planètes de notre système solaire. Dans le 'médium', il atteint n'importe quel point de votre planète Terre, y compris ses ceintures éthériques. Dans le 'bas', il pénètre jusqu'au centre de la Terre. Branchons-nous, tout d'abord, avec quelques unes de vos grandes cités."

     

    Rapidement nous entendîmes clairement un reportage, une conférence radio diffusée par l'une des plus importantes stations de New York. Puis elle se brancha sur Londres, Paris, Vienne, le Caire, Calcutta, Hong Kong, Melbourne et Tokyo. La distance n'avait aucune importance et n'altérait en rien la claire réception des émissions, pas plus que, à aucun moment, il n'y eut la plus légère indication de perturbation ou de coupure.

     

    "Allons maintenant jusqu'à la première ceinture éthérique autour de la terre", dit-elle. Nous entendîmes alors, immédiatement, la plus majestueuse et vibrante Musique de l'Âme et, aussitôt, une voix merveilleuse qui disait :

     

    "Ceci vous est transmis depuis la Cité d'Or Éthérique, au-dessus du Désert du Sahara. Nous savons toujours quand une connexion a lieu avec la Terre, mais nous possédons des moyens de communication plus grands encore. C'est par l'opération du Rayon du Son que la parole est diffusée, et c'est par le rayon de la Lumière qu'il est possible de capter la Lumière et de voir dans l'espace. Quand ces deux opérations sont combinées, il se produit la forme la plus haute de télévision. Dans quelques années (écrit en 1934), cependant, la télévision mécanique atteindra un très haut stade de perfection : elle deviendra aussi prépondérante, et vulgarisée dans le monde extérieur que votre téléphone d'aujourd'hui. Oh ! Que la majorité de l'humanité puisse s'élever dans sa conscience et que davantage d'êtres humains soient accordés assez haut pour avoir l'Usage de ces Merveilleux Rayons !

     

    "Vous voyez bien que la Puissante Présence I AM, Présente en chacun de nous, ne reconnaît ni le temps, ni le lieu, ni l'espace, ni aucune condition. C'est seulement dans l'activité extérieure, ou conscience humaine, que de telles conceptions de limitations peuvent se produire." Leonora ajusta la radio sur le 'haut' et, instantanément, nous entendîmes une voix disant :

     

    "Leonora, ici Vénus ! Nous vous reconnaissons car votre appareil est le seul instrument mécanique qui nous atteigne, que nous captons depuis la Terre. Votre communication habituelle avec nous est généralement faite sur les Rayons Lumière et Son. Nous en concluons que ceci est pour d'autres que vous-même. Nos instruments, ici sur Vénus, indiquent la planète avec laquelle nous sommes branchés, par le son et la couleur de la vibration que nous captons. Il arrive rapidement le jour où la télévision mécanique nous atteindra aussi.

     

    "Vos savants n'obtiendront pourtant pas ce succès tant qu'ils ne comprendront pas qu'il existe des Rayons Éthériques. Ils doivent devenir conscients de l'Existence de ces rayons et apprendre à s'en servir. Ceci fera de toutes les communications interplanétaires dans l'Espace Cosmique une chose simple, et facile à exécuter, et ce sera aussi une constante opportunité de rester en communication avec nous.

     

    "Dans les dix prochaines années (donc entre 1934 et 1944) -et peut être même, dirons-nous, dans les vingt prochaines années, et tout cela dépendra entièrement de l'harmonie maintenue parmi les habitants de la Terre – un certain nombre de nos grandes inventions sera donné, transmis, à ceux qui, parmi vous, seront accordés pour le recevoir.

     

    "Ceci sera d'un très grand profit pour votre humanité, tout comme le merveilleux accélérateur atomique qui est près de vous. Cet instrument sera l'Immense Bénédiction pour votre peuple, un jour. Appelez-nous à tout moment, car nous pouvons vous aider. Notre Amour, notre Lumière et notre Pouvoir vous enveloppent ainsi que toute la Terre." Leonora changea le champ d'opérations du 'haut' vers le 'bas', et trois minutes plus tard environ, une voix profonde s'éleva qui disait :

     

    "Je reconnais votre appel et j'y réponds en personne. Ici Pelleur. Il est intéressant et encourageant de savoir que ceux qui vivent à la surface de la Terre pensent, enfin, qu'il peut exister et qu'il existe des Êtres Divins dans l'intérieur même de la Terre. Nous pensons que nous avons beaucoup moins à lutter que vous, car nous n'avons pas des températures extrêmes, des saisons chaudes et froides. Nous jouissons d'une Éternelle Lumière Blanche qui est douce et apaisante. Notre climat est délicieux, comparable à celui que vous appelez semi-tropical à la surface de la Terre. Votre Amérique connaîtra un jour un climat analogue, avec de faibles changements de saisons. Il sera infiniment plus tempéré que celui que vous connaissez actuellement. Quant à nous, nous avons ce qu'il conviendrait d'appeler 'l’Éternel Soleil d’Égale Pression'. Ceci se produit et maintient une atmosphère dont la pression est toujours égale et harmonieuse pour tout ce qui vit en elle.

     

    "La Puissante Présence I AM pourvoit chaque phase de Son Expression de conditions parfaites. Si seulement le monde pouvait réaliser et comprendre cela, la terrible agonie créée par la peur s'évanouirait et disparaîtrait complètement de la surface du globe et de l'humanité. Je connais, voyez-vous, beaucoup des conditions de la Terre, en dehors de ma propre activité ici, car lorsque, comme vous du reste, nous atteignons l'Esprit de Dieu, toute connaissance peut nous être donnée, si le mobile est pur et altruiste."

     

    Leonora déclara : "Nous ne pouvons pas continuer ces observations plus longtemps car, pour l'instant, d'autres choses urgentes demandent notre attention et notre service."

     

    Saint-Germain vit et sentit dans notre mental les questions que nous ne posions pas, telles que : pourquoi y a-t-il des habitants dans le centre de la Terre, quelle sorte d'individus sont-ils ? Cette idée nous choquait, tout comme elle doit choquer les lecteurs. Il nous considéra tous pendant un moment, et Il dit :

     

    "Oui, Je vais vous dire les faits dès à présent, car en chacun de vous le désir de connaître la Vérité sur ces sujets est grand. Vous, en tant qu'Étudiants sur le sentier qui, sincèrement, et vraiment, désirez comprendre la Vie partout dans l'Univers, vous devez vous rappeler et garder présent dans votre mémoire qu'il n'existe pas d'endroit dans l'Univers où les individus conscients, et par là Je veux dire ceux qui savent et sont conscients d'eux-mêmes comme créateurs doués du libre arbitre, ne puissent aller et explorer pour comprendre toute l'Activité Cosmique. Il n'existe, dis-Je, ni lieux où ils ne puissent aller, ni conditions qu'ils ne puissent affronter, dans le but d'explorer et de comprendre le processus de tout ce qui se poursuit dans n'importe quelle partie de l'Univers - s'ils le désirent.

     

    "L'idée que le centre de la Terre est une masse de feu est complètement erronée. A l'intérieur de la croûte terrestre, et jusqu'à une certaine profondeur, il existe des conditions de l'Élément Feu en Action, mais dans le centre de la Terre, au Cœur même de la Terre, il existe des Êtres Individualisés, hautement conscients d'eux-mêmes, et qui, au travers de nombreux cycles de travail et d'efforts personnels, ont contrôlé et maîtrisé certaines forces avec lesquelles ils travaillent encore pour l'Accomplissement du Plan Divin, en ce qui concerne cette partie de la Terre.

     

    "Il y a aussi des Êtres qui s'efforcent d'atteindre ce même idéal à la surface de la Terre, mais ils travaillent seulement dans et avec les conditions données par la Nature.

     

    "Vous devez comprendre et toujours vous souvenir que les Maîtres Ascensionnés assistent les Étudiants partout, et à tous les degrés des expériences de la vie extérieure, dans toutes les conditions qui se manifestent dans et à la surface de la Terre, aussi bien que dans d'autres planètes de ce Système de Mondes. Pourquoi ne serait-ce pas une condition parfaitement naturelle et normale que certains de ces Êtres soient les Instructeurs de ceux qui travaillent avec acharnement dans le centre aussi bien qu'à la surface des planètes ?

     

    "Cette révélation n'est ni anormale, ni inconsistante, ni contraire au Grand Plan Infini. L'inconsistante, et anormale condition de l'humanité, est l'ignorance, l'étroitesse d'esprit, la mesquinerie, la noirceur enfin, du concept humain qui ferme la Porte sur la Grandeur Prodigieuse des Sublimes Merveilles de ce Glorieux Univers, et dit : "Je ne le crois pas, c'est impossible !"

     

    "Seules l'ignorance, et la noirceur de ce concept, font que l'humanité est incrédule, et que toutes choses deviennent impossibles. Les Étudiants de la Lumière, qui connaissent la Source Toute-Puissante de la Création, et qui L'acceptent, - et quel est, Je vous prie, le mental raisonnant qui pourrait en douter quand partout on étudie les merveilles de l'Atome aussi bien que celles des Soleils Cosmiques ? - ils connaissent, ces Étudiants de la Lumière, les merveilles de la Création auxquelles nous sommes confrontés partout, dans tous les domaines, sur notre planète, et ils savent qu'elles sont illimitées et prodigieuses. Ces faits sont exacts. Il existe beaucoup de sortes d'êtres répandant leur Lumière sur les planètes de ce Système, et le fait qu'un certain type d'êtres n'est pas encore conscient de l'existence et de la connaissance des autres ne prouve pas qu'ils n'existent pas.

     

    "Les humains devront apprendre, un jour ou l'autre, un peu plus de ce qui concerne cet Univers qui les entoure et dont ils font partie. Cette Instruction que Je vous donne contient une partie de cette nouvelle Connaissance. ELLE EST VRAIE. Chaque mot est juste, et l'ignorance humaine, pas plus que le doute, ne peuvent changer cette Vérité et ce qui est sa manifestation dans l'Univers. Les nuages peuvent obscurcir les rayons du Soleil pour un temps, mais ils ne pourront jamais supprimer l'existence du Soleil lui-même. Ainsi en est-il avec les opinions humaines et l'ignorance du présent et du passé. Un jour viendra où la Lumière se fraiera un passage au travers de tous ces nuages. ET CE JOUR-LA, C'EST MAINTENANT !

    "Laissez la Lumière de la Vérité briller et resplendir clairement au travers des idées et des opinions préconçues des humains. Des faits se révéleront qui forceront toute ignorance à disparaître dans la Grande Mer de l'Oubli : et cette ignorance sera remplacée par la Connaissance de la Lumière de la Puissante Présence I AM. Poursuivons maintenant notre autre travail.

     

    "L'heure a sonné pour l'Ascension de ce bon Frère, dit-Il en désignant le vieux monsieur aux cheveux blancs, que nous appellerons David. Grâce à ses connaissances, acquises dans ses précédentes incorporations, il a tellement accordé son Courant de Vie qu'il pourrait, dès maintenant, entrer dans une vague plus élargie de l'Expression Cosmique. Dans cette Activité plus Grande, il sera à même de mieux exprimer des phases plus transcendantes de la Vie Individuelle que dans cette existence actuelle. Par son acquis passé, son évolution, et son effort personnel et conscient dans cette vie, il est possible de lui donner l'Ascension nécessaire. Rendons-nous maintenant au laboratoire électrique."

     

    Quand la porte du laboratoire s'ouvrit, nous vîmes que la pièce était inondée de la Lumière Blanche Étincelante. Nous nous dirigeâmes vers l'Accélérateur Atomique qui, cette fois, était chargé avec la Pure Essence de Vie. Il ne nous est pas permis de donner à cette heure une description détaillée de cet instrument. La chaise sur laquelle s'assit l'homme qui devait ascensionner paraissait être faite d'or pur, mais Saint-Germain nous dit que c'était en fait une combinaison d'or avec différentes autres substances inconnues du monde extérieur.

     

    Saint-Germain pria David de s'asseoir et certains Courants de Lumière commencèrent à briller à l'intérieur même de la chaise. David s'installa, le corps parfaitement à l'aise, complètement relaxé, ses bras reposant confortablement sur les bras du fauteuil. Aucun mécanisme apparent n'entourait la chaise et il n'y avait pas non plus de trace d'un mécanisme intérieur. Elle donnait une merveilleuse impression de confort. L'ensemble du dispositif donnait positivement à chacun de nous la plus Divine Sensation Extatique qui soit.

     

    Quand tout fut prêt, que tous furent silencieux, un Maître Ascensionné d'une Extraordinaire Gloire et Puissance apparut soudain directement de l'atmosphère. Il plaça les personnes présentes à la place qui convenait à chaque radiation et leur demanda de joindre les mains pour former un cercle complet autour de la chaise, le Puissant Maître faisant Lui-même face à David. Les personnes qui étaient de chaque côté du Maître firent leur connexion avec Lui en plaçant les mains derrière Son Dos, à l'opposé du plexus solaire, et Saint-Germain se tint Face à Lui, derrière la chaise où David était assis. Le Puissant Maître donna alors les indications nécessaires.

     

    "Que chacun de vous, dit-Il, ferme les yeux et concentre son attention avec toute sa force sur le Tout-Puissant Pouvoir de la Puissante Présence IAM en chacun. Donnons joyeusement Louange et Gratitude de ce que le corps de David est maintenant élevé dans sa Divine Perfection, et qu'il accepte et reçoit la Plénitude des Dons Divins : Liberté, Souveraineté et Maîtrise.

     

    Il S'adressa ensuite à moi et me demanda d'observer attentivement le processus. J'ouvris les yeux et, tout d'abord, je pus à peine voir la forme de David, tant l'intensité de la Lumière progressait. A un moment donné, Elle devint si claire qu'il me sembla que je m'élevai avec Elle jusqu'à un certain degré et je vis alors une chose qui me surprit au plus haut point : les cheveux de David avaient repris leur couleur originale châtain foncé, les rides de son visage avaient disparu, sa chair avait repris le teint rosé de la parfaite santé et sa barbe avait également disparu. Je ne pus suivre plus longtemps le processus tant la Lumière devenait intense, et je n'étais plus conscient de quoi que ce soit. La partie la plus concentrée de cette Lumière était autour de son corps, mais Elle nous enveloppa bientôt tous dans la plus Étincelante Radiation. Les contours de son corps disparurent complètement et, involontairement, je fermais les yeux. Combien de temps tout cela dura-t-il, je ne l'ai jamais su. Notre Maître Bien-Aimé Saint-Germain S'adressa à nous tous et dit :

     

    "Le corps de David a été élevé dans son Électronique de Perfection et le Puissant Maître, Mon Frère de Lumière, l'a pris pour un certain temps dans un Plan de Lumière pour lequel il avait été préparé par la Perfection de son Corps de Lumière Éternel. Plus tard, il reviendra dans la forme d'un Maître Ascensionné pour aider l'humanité à progresser dans la Divine Direction. "Mes Chers Enfants, nous allons regagner Mon domaine privé, venez !"

     

    Il nous conduisit et nous entrâmes dans la magnifique 'Chambre de Cristal', ainsi que j'aimais à l'appeler, où nous avions pris notre merveilleux repas précipité. Nous trouvâmes là le nombre de chaises nécessaires, placées autour de la grande table d'or, au dessus de cristal. C'était une vraie salle d'audience, bien qu'Il l'employa en certaines occasions comme salle à manger privée pour des invités spéciaux. Il prit la chaise du haut de la table et demanda à Daniel Rayborn de se placer à l'autre extrémité. Il commença alors l'un de Ses étonnants et éblouissants discours.

     

    "Demain soir, vous, Mon Frère, dit-Il en S'adressant à Rayborn, vous aurez le même Privilège que David aujourd'hui. Dans votre cas, cependant, le processus ne sera pas complété, il commencera pourtant à hausser le taux vibratoire de votre structure atomique de telle sorte que, lorsque le moment sera venu, et quelles que soient les circonstances par lesquelles s'opérera votre passage dans le changement appelé 'mort', vous puissiez avoir l'Assistance nécessaire pour élever votre forme extérieure, au lieu de la dissoudre, dans la Parfaite Structure Électronique.

     

    "Je promets, déclara-t-Il en Se tournant vers Nada et Rex, qu'il n'y aura aucun chagrin au départ de votre père. Vous pouvez maintenant comprendre pourquoi. Ceci est la Voie que Nous employons Nous-Mêmes pour Nous soustraire aux griffes de la Faucheuse appelée 'mort'. Ainsi, Nous entrons consciemment dans cette Vie Parfaite qui est la Divine Lumière et l'Éternel Héritage de chaque Enfant de Dieu.

     

    Nombreux sont ceux qui ont choisi de prendre le chemin le plus long pour arriver à ce point, mais tous doivent commencer, à un certain moment, à le faire, et en définitive, tous doivent le faire.

     

    "A cette partie de l'expérience, l'humanité n'a pour ainsi dire pas répondu, pas plus qu'elle n'a compris ou même envisagé un accomplissement possible jusqu'à ces derniers temps. Pourtant, le Puissant Maître Jésus a donné le Plus Parfait et Absolu Exemple de Ceci, ainsi que l'Explication, il y aura bientôt deux mille ans déjà. Il a donné à l'humanité la Preuve Éclatante, Merveilleuse et Concluante, et Il a ajouté : "Les Œuvres que Je fais, vous Les ferez aussi, et de plus Grandes encore".

     

    "Cette Affirmation restera comme une Obligation Perpétuelle pour l'humanité jusqu'à ce qu'elle ait accompli ces Œuvres. Pour l'instant, l'humanité a passé légèrement sur sa signification réelle et a pris comme position que cela était impossible. Bien que tous ne sentent pas la nécessité de L'accomplir de la même façon qu'Il Le fit, chaque être humain doit pourtant, à un moment donné, élever sa structure atomique dans l'Impérissable Corps Électronique où il n'existe aucune imperfection.

     

    "Un grand nombre d'individus actuellement en incarnation dans un corps physique sont, ou seront capables de le faire dans cette vie-même, avec une petite Assistance, nécessaire, de Notre part, mais c'est Notre Privilège, Notre Grand Privilège, de la donner.

     

    L'Accélérateur Atomique a été perfectionné pour aider à donner cette Assistance, et il n'existe pas d'inventions ou de découvertes qui soient une plus grande bénédiction pour l'humanité. Les résultats dont vous avez été les témoins sur le corps de David sont permanents, réels et tangibles. Cette étonnante et réelle machine physique est, en même temps, un puissant agent de guérison par le même moyen que celui qui élève le corps physique. Elle peut aussi établir rapidement un équilibre parfait dans la structure cérébrale et, par l'équilibre transmis au mental et aux activités émotionnelles ou affectives de l'être humain, la malhonnêteté et les crimes de toutes sortes peuvent être évités.

     

    "Cette machine était en usage chez les Atlantes, à Atlantis, bien que bien moins perfectionnée."

     

    Un Etrange Evénement