• Messages des Sept Archanges

     

     Reçus par Géraldine Innocente du Maître El Morya

    Messages des Sept Archanges

    Par Thomas Printz

    Messages des Sept Archanges

     

      Textes d'origine, non modifiés, ni "revisités"

     

    En Cours de Préparation...

    Merci pour votre patience ! 

     

     

     

     

    Messages des Sept Archanges

     

     

     

     

     

    A propos de ce livre et des enseignements qu'il contient...

     

    Cet ouvrage comprend un message personnel de chacun des sept Archanges. Chacun d’entre eux dispense l’une des vertus de la Divinité, par exemple la protection, l’illumination ou la paix. Les étudiants peuvent apprendre à utiliser ces vertus pour conquérir leur propre liberté.

     

    Les enseignements contenus dans les livres distribués par AMTF (Ascended Master Teaching Foundation) et traduits en français par Agorma sont fondés sur les instructions d'Êtres Divins, appelés Êtres Ascensionnés. Jésus, Marie, Moïse et Confucius en font partie. 1930 marque une nouvelle étape de leur enseignement, lorsque le Maître Ascensionné Saint–Germain apparaît à Guy Ballard sur le Mont Shasta, en Californie. Ces leçons seront complétées dans les années cinquante par le canal de Géraldine Innocente.

     

    L’enseignement des Maîtres Ascensionnés couvre un grand choix de sujets, il existe approximativement quinze mille pages de messages dictés originaux. Ils forment un guide pratique pour réaliser le but de toute vie : atteindre la maîtrise de l’énergie et de la vibration, et l’accomplissement de l’Ascension. Ils offrent des solutions pour adoucir la crise planétaire actuelle, qui affecte tout un chacun et sont destinés à toutes les personnes qui recherchent la vérité dans son aspect le plus élevé.

     

    Messages des Sept Archanges

     

    Première partie :

    Messages des Sept Archanges

     

    Hommage

     

    Ce livre est dédié avec amour et gratitude aux sept Puissants Archanges qui se trouvent à la tête des sept Rayons et qui représentent la Nature Émotionnelle de Dieu.

     

    Au cours d’innombrables éons, ces Êtres bien–aimés ont gardé, guidé, protégé et servi l’humanité terrestre, dont chaque membre évolue sur l’un des sept Rayons sous la supervision d’un de ces grands Êtres angéliques. Les Archanges ont été les sept premiers Chohans des Rayons, relayés plus tard par d’autres Êtres qui se sont qualifiés pour ce service.

     

    En réponse à l’invitation du Maître Ascensionné Saint–Germain et de ses étudiants, ces grands Archanges ont rompu le silence cosmique pour la première fois depuis de nombreux siècles et ont ouvert la porte de leurs Royaumes de conscience, de service, de radiation et d’activités spirituelles.

     

    Puisse la nature christique pleinement développée de chaque courant de vie, jouissant de l’hospitalité de la planète Terre et de la protection de l’Armée Angélique, se vouer au service actif pour l’accomplissement du Plan de Dieu et s’inspirer des bien–aimés Archanges qui ne vivent que pour le servir par leurs entreprises consacrées.

    Thomas Printz

     

     

    Messages des Sept Archanges

     

     

    Article I 

    Introduction

     

    En 1986, plusieurs étudiants reçurent des Maîtres Ascensionnés une invitation pressante à ouvrir et présenter leurs enseignements à d’autres étudiants. Il fut décidé d’éditer six livres, y compris celui–ci. Ces ouvrages avaient été publiés une première fois, il y a longtemps déjà, mais, malheureusement, ils n’avaient pas connu une diffusion suffisamment large. En dernier lieu, deux livres, dont l’un accessible aux membres seulement, furent édités en 1957. Le temps est venu de les distribuer sur une plus grande échelle, comme les Maîtres en ont exprimé l’ardent souhait depuis le début.

     

    La matière des Messages des Sept Archanges fut dictée par les Archanges eux–mêmes au messager du Pont vers la Liberté, G. Innocente, en 1953 et 1954. Notre amour et notre gratitude vont à ces Archanges, aux sept Elohim et aux Chohans des Sept Rayons qui, durant de longues périodes, ont irradié la Terre d’une Vertu divine particulière.

     

    Le lecteur tirera le plus grand profit de ces radiations en lisant des dictées de ces grands Êtres ou en portant la couleur du jour (une écharpe ou une cravate suffira). En accordant une attention aimante à ces Êtres et à leurs effusions, l’étudiant deviendra un centre magnétisant et irradiant, bénéfique pour la race entière.

     

    Le tableau de la page suivante a été adapté à la suite de changements dans l’ordre de la hiérarchie terrestre, survenus en 1956. Sanat Kumara, libéré de son exil volontaire, est retourné sur Vénus. Le Seigneur Gautama a pris la place de Sanat Kumara en qualité de Seigneur du Monde, le Seigneur Maitreya est devenu le Bouddha, Jésus et Kuthumi ont remplacé le Seigneur Maitreya en qualité d’instructeurs du monde.Enfin, Lento et Nada ont pris la place de Kuthumi et de Jésus en qualité de Chohans.

     

     

    Messages des Sept Archanges

     

    Préface de l’Éditeur

     

    Pour pouvoir coopérer intelligemment avec quelque plan que ce soit, humain ou divin, l’individu ou le groupe doit d’abord avoir quelques notions de la nature de ce plan.

     

    Au cours de l’Age d’Or qui s’approche, une Fraternité divine, combinant les énergies des Royaumes angélique, humain et élémental, est prédestinée à être l’expression naturelle de l’unité, de l’harmonie et d’une coopération aimante entre les évolutions trouvant hospitalité et opportunité dans l’atmosphère terrestre.

     

    L’un des services du grand Chohan du Septième Rayon, le Maître Saint–Germain, est d’apporter à l’humanité la compréhension de la nature du Royaume Angélique. A son invitation, les sept grands Archanges ont décidé de se présenter et d’expliquer aux membres du royaume humain qui y trouveraient intérêt les activités particulières, services, pouvoirs, radiations et le but de leurs Rayons respectifs. Cela favorise une association plus étroite entre le royaume humain et le Royaume des Anges et, à ceux qui désirent servir avec les Archanges, offre l’opportunité de promouvoir leur Plan divin sur Terre et de collaborer plus généralement au développement de cette Fraternité céleste d’Anges et d’hommes.

     

    Les pages de ce livre invitent l’aimable lecteur à pénétrer dans le Royaume des Archanges et à s’asseoir aux pieds de chacun de ces Etres bénis, tour à tour, et à recevoir directement ses états de conscience pour les incorporer, de la manière qu’il considère adéquate, dans des œuvres en son Nom !

    Thomas Printz

     

     

     

    Article II

    A l’humanité de la Terre, salut !

     

    Moi, Michel, Seigneur des Archanges, je vous apporte à nouveau la Présence vivante des Archanges qui, dans leur bienveillance, ont décidé de lever le voile du silence et de décrire les activités qui engagent leurs énergies et auxquelles ils ont délibérément voué leur vie.

     

    Dans le grand Plan de la Création, les Archanges représentent les sentiments, alors que les Elohim représentent les qualités mentales du Dieu Père–Mère. Le service des Archanges consiste à maintenir ces sentiments dans l’atmosphère de la Terre, où ils sont à la disposition des âmes humaines.

     

    Nous sommes à l’aube de l’Age du Cérémonial Cosmique, marqué par le décret de l’Eternel d’unifier les Royaumes angélique, humain et élémental en une entreprise de coopération consciente, en vue de réaliser le Plan Divin. Obéissant à ce décret, nous venons, apportant la description de nos services à la vie, de nos activités pour développer la maturité spirituelle de l’humanité, apportant nos Flammes et Rayons qui nourriront et intensifieront les qualités et les activités que nous représentons dans les âmes de tous ceux qui acceptent notre présence.

     

    Bien des siècles ont passé depuis que, pour la dernière fois, nous avons été invités dans le monde des hommes et avons eu la possibilité de parler à la conscience externe, dans laquelle réside le pouvoir motivant la coopération volontaire et illuminée avec le Plan Divin. Nous sommes reconnaissants pour cette invitation, ce souhait de bienvenue et pour la compréhension dans les esprits, dans les cœurs et dans les sentiments des quelques rares individus qui peuvent croire que nous existons ! Par eux, qui trouveront de la valeur à nos paroles et du réconfort dans notre radiation, nous servirons pour le bonheur de la race.

     

    Archange Michel

     

     

     

     

    Article III

    Message de l’Archange Chamuel

    Ange de l’Adoration

    2 Mai 1954

     

    Salut à toi, Vie divine bien–aimée, bien–aimés esprits infinis de la Flamme Immortelle ! Vous êtes maintenant des êtres cosmiques ! Avez–vous pensé à cela ? Vous œuvrez et fonctionnez sur le plan cosmique, bien que vous portiez des vêtements de chair. Par votre acceptation, par l’expansion de la sphère d’influence de votre monde (vos vêtements spirituels couvrent la planète), vous êtes devenus des forces cosmiques et un pouvoir, bien que vous travailliez encore à votre destinée finale par le tissage individuel dans le monde de la forme.

     

    Au moment où le courant de vie s’éveille au point d’invoquer, d’évoquer et d’utiliser les courants magnétiques concentrés dans le cœur pour mettre en mouvement les activités qui affectent le schéma universel d’évolution, afin qu’elles profitent indistinctement à un grand nombre d’âmes, il devient un être cosmique. C’est un miracle, même au regard de la Loi, de voir des courants de vie non ascensionnés exercer un pouvoir et attirer, par l’action magnétique de l’amour et de l’invocation, l’attention d’Etres individuels et d’Intelligences qui n’ont eu jusqu’à ce jour aucun contact avec des individus incarnés. De plus, ce même pouvoir d’amour et d’invocation change le cours de l’histoire cosmique en suscitant des dispensations et des activités par lesquelles l’évolution entière de la planète peut rattraper les cinq mille ans de retard perdus rien que pendant le déroulement de ce cycle de quatorze mille ans, en raison du caractère récalcitrant de la race et du sommeil béat des esprits gardiens.

     

    I AM l’Ange de l’Adoration, celui qui incarne ce décret puissant : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, toute ton âme et tout ton esprit ! » Le bien–aimé Vénitien, qui sert avec moi sur ce Rayon, incarne l’activité dont Jésus a parlé, disant : « Tu aimeras ton prochain comme toi–même. » Je confirme au souvenir de la Flamme, que vous conservez dans le calice de votre cœur, que sa véritable nature est l’adoration de sa Source ! Son chemin de retour vers l’unité avec Dieu est l’extériorisation de sa nature divine.

     

    Ô, Flamme de Vie immortelle dans les cœurs ! Lève–toi et laisse le chant de l’action de grâce, les louanges et l’immortelle gratitude envers le Père éternel de lumière résonner dans le Temple que tu habites. Pourquoi dors–tu, alors que tout l’univers et toutes les galaxies sont en adoration permanente devant le Dieu de Vie et devant Ses Messagers ?

     

    Ô grande et puissante Flamme dans les cœurs ! Envoie vers Dieu le rythme de ton adoration ! Envoie–le par ton battement de cœur, éveillé ou dormant, jour et nuit, jusqu’à ce que le parfum de l’adoration spirituelle remplisse l’aura, jusqu’à ce que l’essence de l’amour divin forme une enveloppe protectrice autour de chacun, jusqu’à ce que la musique et les louanges soient si tangibles que même entrer dans la sphère d’influence d’un étudiant et toucher le bord de son vêtement fassent ressentir une joie céleste à tous les exilés qui parcourent la Terre et ne se souviennent plus du chemin de retour à la Maison.

     

    Flamme d’adoration divine ! Tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur et de tout ton être. Je te le rappelle aujourd’hui. Flamme d’adoration dans les cœurs ! Affirme ton autorité au travers de ces temples, non pas par des éruptions d’enthousiasme ou de ferveur religieuse, mais dans un rythme constant et joyeux ! Fais de chaque saint temple, homme, femme, enfant, une cathédrale résonnant des chants d’adoration de tous les électrons qui constituent le corps humain, le mental, le monde des sentiments et le vêtement éthérique. Rassemble les cellules individuelles et laisse s’élever la reconnaissance pour la vie et l’opportunité !

     

    Nous sommes au jour de lopportunité, non seulement pour corriger les choses, mais aussi pour diffuser la cause de la Liberté et ses glorieux effets dans la conscience de l’humanité tout autour de la planète. Alors, cette Terre sera libérée des limitations de toutes natures. Que le cœur de tout courant de vie qui a été béni par la Présence de Saint–Germain ne puisse jamais plus émettre une vibration moindre que la joie, le contentement, la louange, la reconnaissance et l’adoration du Dieu de Vie pour sa bonté ! Car cette adoration soutenue est la conscience du Royaume des Cieux. La différence fondamentale entre le Royaume des Cieux et le royaume que vous habitez, enfants de la Terre, est que, dans les Cieux, la conscience ne connaît jamais rien qui soit inférieur à la louange, à la reconnaissance et à la gratitude envers la vie. Elle ne connaît jamais la condamnation, le découragement ou la dépression. Elle baigne dans un rythme constant d’adoration éternellement croissante et de gratitude pour tous les dons et pouvoirs de la Cause Première Universelle, répandus en une telle profusion que toutes les consciences rassemblées des Etres divins et libres ne pourraient saisir toutes les idées émises, même en une seule minute, par l’Esprit et le Cœur du Père.

     

    La Flamme de l’adoration est pratique. C’est l’une des activités les plus pratiques qui puissent être générées dans le cœur, dans l’âme et dans l’esprit des êtres captifs, parce qu’il s’agit d’un traitement réel du sentiment comme du mental et dune vraie thérapie pour la chair.

     

    L’adoration véritable pour Dieu ne poursuit aucun but égoïste, c’est une relaxation absolue. Elle s’imprègne de la bonté de Dieu, aime Dieu pour Lui–même ou aime n’importe quel grand Etre divin qui représente quelque service particulier à la vie. Par conséquent, elle ne contient rien de la tension qui, quelquefois, accompagne la prière et l’invocation à cause de l’usage de la volonté humaine que ces dernières impliquent. Mais pour être la thérapie de ce qu’on entend par retour de lexilé au bercail, elle doit être une entière dévotion à la bonté de la vie. C’est la même dévotion détendue que vous ressentez lorsque, par un beau jour de printemps, vous vous asseyez au soleil et absorbez la qualité de la lumière de cette puissante Etoile. L’adoration n’est autre que l’épanchement de votre vie et de toute la gratitude que votre cœur dispense vers le cœur du Soleil, vers le cœur de votre Présence, vers le cœur de Saint–Germain ou de n’importe quel autre Etre libre et divin. Je somme quiconque est dans la dépression, dans la douleur ou enchaîné de quelque manière que ce soit, d’utiliser la Flamme de l’adoration, qui est la vraie nature de son être. Si, à cet usage, il ne voit pas et ne ressent pas la liberté, alors le Soleil et les planètes mêmes ne voyageront plus sur leur orbite attitrée.

     

    La Flamme de l’adoration a été considérée par l’homme pratique comme réservée au visionnaire, à l’esthète ou au dévot. Elle a été écartée par l’intellect humain comme un opium de l’âme, alors qu’au contraire, cette Flamme de l’adoration contient en elle–même l’aspect le plus scientifique et pratique de la Loi, soit : ce à quoi vous donnez votre vie croît, se multiplie, mûrit et se développe, quil sagisse dun bout de jardin, dune récolte, dune amitié humaine ou divine. L’épanchement de gratitude de votre amour et de votre vie multiplie et accroît les choses. L’épanchement d’adoration vers le cœur de la Présence fait qu’elle croît dans votre propre cœur. Elle fait que cet Homme Doré grandit et mûrit dans le cœur, tout comme les plantes de votre jardin, auxquelles vous adressez l’amour de votre vie et les soins de vos mains, croissent et se multiplient. L’adoration et l’amour sont l’aspect spirituel de la Loi, par lequel le bien–aimé Jésus a multiplié les pains et les poissons, par lequel la précipitation consciente peut être accrue dans votre monde et dans vos affaires. Le fait de remercier pour la substance à disposition peut reproduire cette substance indéfiniment.

     

    Il n’y a aucune limite à la réponse dans la vie de l’amour diffusé consciemment, parce que l’amour est vie et que les cellules contenues dans ce que vous aimez doublent, triplent et augmentent lorsque vous épanchez vers elles votre amour et votre gratitude. L’adoration est une alchimie divine, chers cœurs, que vous pouvez très bien utiliser dans votre association l’un avec l’autre. C’est ce pouvoir d’adorer la Flamme divine dans le cœur des êtres non ascensionnés qui nous permet de continuer de servir âge après âge, de continuer d’aimer, de continuer de conserver une gentillesse impersonnelle en balayant l’apparence et les ombres. Elle nous permet de n’accorder aucune attention à celles–ci et d’adorer cette Flamme divine à l’intérieur du cœur, la nourrissant de notre foi et de notre confiance, l’attirant hors de cette cellule sans air jusqu’au jour où chaque Flamme deviendra la Présence maîtresse de sa forme humaine.

     

    Grâce à notre adoration et à notre dévotion à cette vie de Dieu emprisonnée dans le cœur, l’humanité a été préservée de l’anéantissement à travers les âges. Si vous, dans vos relations les uns avec les autres, utilisiez cette Flamme, vous recentrant vous–mêmes dans le silence de votre propre cœur, prenant acte que la Présence de Dieu bat dans le cœur de ceux qui vous entourent, si vous diffusiez votre adoration dans une calme dévotion impersonnelle vers la Flamme emprisonnée dans le cœur de ceux qui vous affligent, que feriez–vous ? Vous accroîtriez le pouvoir, la pression de cette Présence dans ce cœur, vous augmenteriez la lumière plutôt que d’accentuer les ombres par l’accumulation de votre censure et de votre blâme.

     

    L’homme qui apprend à adorer la Flamme de Vie, à reconnaître partout cette Présence, peut se mouvoir dans le monde et trouver que toute vie est son amie, car la Présence intelligente attendant dans le cœur même de ceux qui semblent les plus difficiles répond instantanément au salut, lorsque celui–ci vient des sentiments et non de la volonté ou seulement des lèvres. Chers cœurs de vie ! Cette Flamme d’adoration dirigée vers ce qui est bien est un aimant pratique entre vos mains pour attirer vers vous toutes choses bonnes et parfaites, pour autant que vous vouliez les utiliser ! Sans cesse, nous vous apportons la clé de la liberté, et vos cœurs précieux répondent, mais vite, très vite, vous retournez à vos habitudes séculaires et oubliez dutiliser les bienfaits que nous vous dispensons, que nous vous rappelons, mais quil vous appartient dextérioriser !

     

    Dans l’activité du Rayon Violet, qui exerce son influence aujourd’hui sur la planète Terre, que croyez–vous que ce Rayon fasse pour vous, si vous lui vouez votre adoration ? Il bondira en réponse à votre dévotion et à votre amour ! Bien–aimés, pratiquez la plus grande effusion de votre adoration envers la Flamme de la Résurrection, envers la Flamme de l’Ascension, envers n’importe quel bienfait provenant du cœur des Maîtres du Ciel ! Bien que vous n’en soyez pas pleinement conscients, la reconnaissance et la gratitude sont des activités de la Flamme d’Adoration. Sentez–la croître et grandir en vous–mêmes ! Prouvez, non pas derrière les murs d’un couvent ou d’un ermitage, mais dans la rue, en marchant, chez vous, en faisant le ménage, en faisant tourner vos affaires, que la Flamme d’Adoration est une alchimie pratique multipliant le bien et atténuant le mal !

     

    Parmi les millions de fils des hommes incarnés aujourd’hui sur cette planète, vous êtes parmi les rares à avoir choisi d’écarter le voile du silence et de me permettre de vous donner une esquisse de mon service à la vie. A cause de vos siècles de dévotion envers les choses spirituelles, je sais qu’il vivra et deviendra véritablement fort.

     

    Oh, quel bonheur dans cette Flamme rose qui s’élève de vos cœurs et appelle le Soleil Central de votre système ! Oh, quel bonheur ressentiront vos corps lorsque vous ferez l’expérience de la légèreté en quittant l’apparence de l’âge, de la détresse et de l’inconfort ! Apprenez à vous relaxer dans cette Flamme rose de la gratitude et de reconnaissance à la vie, et vous verrez la douceur effacer les rides de votre visage et l’amour remplacer le regard dur de vos yeux. Tous ces bienfaits proviennent de l’usage de cette flamme de reconnaissance, de gratitude et d’adoration, dont l’Etre et le Cœur spirituel est mon Complément féminin bien–aimé. Il est réjouissant que l’infini et puissant Esprit d’Action de Grâce et de Gratitude, que j’aime et qui est partie intégrante de ma vie, croisse et s’intensifie jusqu’au jour où son Esprit couvrira la Terre entière.

     

    Lorsque les bien–aimés Pères Pèlerins rendirent grâce à l’Esprit de Reconnaissance, ils attirèrent dans l’atmosphère de la Terre un foyer de cette Flamme, et cest pourquoi, en particulier dans tous les Etats de la Nouvelle–Angleterre, de même qu’autour de leurs frontières, on ressent puissamment cette focale d’amour et l’activité de la bien–aimée Nada.

     

    Il n’y a rien de fortuit dans la venue de courants de vie à certains points stratégiques de la surface de la Terre ! Vous pensez parfois être nés par hasard dans une famille, dans une nation ! Vous pensez être dirigés par des circonstances, quelquefois adverses, d’un lieu apparemment sûr vers un nouvel endroit où vous devez vous forger une nouvelle existence. Cependant, si vous pouviez voir aux niveaux intérieurs ces grands courants magnifiques qui attirent votre lumière, afin que vous puissiez vous rassembler en unités de coopération, pour être utilisés par la Loi Cosmique, vous vous réjouiriez que vos pieds aient répondu présents, alors que des circonstances externes entraînaient les changements nécessaires. C’est ainsi que vous êtes transformés en graals, par lesquels des qualités spécifiques et des bienfaits sont répandus sur la planète Terre et sur ses évolutions, pour les bénir, les élever et les enrichir.

     

    Les Veilleurs Silencieux, qui contrôlent les grands mouvements, magnétisent certains courants de vie. Ces individus, qui sont intégrés dans un puissant foyer de lumière, sont gardés dès avant leur naissance. Quand l’instant cosmique arrive et quand le Maître sonne l’appel au clairon dans le monde intérieur de l’Esprit, ces êtres sont invités à se rassembler par des canaux naturels. Alors, de petits courants de vie apparemment anodins se retrouvent et forment un graal, établissant une dynamique d’énergie et de service, s’ils sont capables de résister aux vagues déferlantes des forces désintégrantes.

     

    C’est ainsi que vous avez été réunis. Vous avez résisté à ces raz–de–marée d’énergie qui se sont rués contre vos esprits et vos corps, quelquefois avec presque plus de force qu’individuellement vous ne pouviez supporter. Parfois, vos mains ont été presque arrachées du Rocher des Ages et vos âmes balayées par les marées vers l’oubli spirituel.

     

    Nous avons veillé, et vous avez survécu ! Votre épreuve, votre souffrance, les larmes de sel que vous avez répandues, les sols que vous avez foulés pendant que vous résistiez dans la Lumière contre de semblantes injustices, épreuves de foi et de caractère, ont rendu ces groupes possibles. Marie la bien–aimée, Mère de Jésus, l’avait dit : « Les petites occupations de votre vie quotidienne, les victoires invisibles, les décisions prises dans votre for intérieur, toutes portes fermées, à l’écart de tous, sauf de nous, ne passent pas inaperçues.» Jésus n’a pas été le seul à répandre des larmes amères et à suer le sang. C’est à partir d’un monde de chaos que nous forgeons une planète de Liberté.

     

    Il y a l’activité cosmique dans laquelle vous êtes engagés, dans laquelle votre âme et votre conscience sont capables de s’élever et d’œuvrer librement à ces niveaux intérieurs, confortés par votre foi et votre compréhension. Mais il y a aussi votre je externe, la chair lasse, l’esprit fatigué, la conscience qui se débat. Jésus en a fait l’expérience, comme Marie et Joseph. Ils vivaient une vie ordinaire, travaillant à l’atelier de charpenterie, au jardin, allant au puits, mettant la table, rencontrant leurs amis et tissant la trame d’une petite vie personnelle dans une atmosphère simple et accueillante. A côté de cela, ils avaient une vie avec les Anges, une vie de beauté et de mysticisme, dont ils ne pouvaient parler même pas dans leur village, de peur d’être jetés comme des sorciers au bas d’un précipice. Ils vivaient la tête et le cœur dans le Ciel, mais les pieds sur terre, conservant un équilibre entre les deux activités. Il en va de même pour vous. Vous retournez maintenant sur vos orbites individuelles. Ne dites plus jamais : « Cela a–t–il pu être ? » Non, cela est ! Cela est ! Le monde de la forme le prouvera.

     

    Dans toutes vos entreprises, sil vous plaît, rappelez–vous que le service au niveau cosmique signifie développement individuel, application et maîtrise de soi. Certains d’entre vous ont fait vœu de bonté envers la vie, de renoncement à la calomnie et d’allégeance à la miséricorde. Certains d’entre vous ont pris des engagements privés de dévotion aux choses simples et familières, à partir desquelles se construit sur Terre le Royaume des Cieux.

     

    Rappelez–vous ces choses aujourd’hui, pendant que vous avancez. Je vous en conjure ! Passez au travers de ma Flamme d’Adoration toute circonstance de votre vie, afin de doubler votre aisance matérielle, votre enthousiasme, votre capacité et votre désir de servir, et de tripler toutes vos activités ! Cela est possible ! Les œuvres, non les paroles, sont à l’ordre du jour ! Toute chose croît par l’attention. Plus il y a de courants de vie qui portent leur attention sur Dieu, plus grand est l’aimant, et plus l’aimant est grand, plus les âmes qui s’alignent sur Dieu sont nombreuses. Vous le constatez avec les foules : deux personnes s’assemblent et bientôt, un groupe se forme. Les gens sont attirés vers divers endroits par l’attention et l’amour. Nous entrons aujourd’hui dans le Nouveau Jour.

     

    Souvenez–vous de Chamuel ! Rappelez–vous de magnifier et d’amplifier le bien ! Prenez l’argent de votre porte–monnaie et passez–le à la Flamme d’Adoration ! Bénissez–le, augmentez–le et voyez ce que la Flamme fera pour vous ! Je vous somme, enfants de mon cœur, d’en faire l’essai ! Je vous laisse maintenant dans le cœur de la Flamme d’Adoration…

     

    Chaque fois que vous chanterez ce chant merveilleux Praise God from Whom all Blessings Flow, vous recevrez mes sentiments de cette Flamme d’Adoration, qui est le Cœur du Feu Rose !

     

     

     

     

    Article IV

    Message de l’Archange Zadkiel

    Ange de l’Invocation 

    31 Mai 1954

     

    Salut, ô toi, grand Sanat Kumara ! Grand Prêtre Suprême et magnifique Premier de l’Ordre de Zadkiel ! Ta Présence est bénie, et béni est le pouvoir d’invocation qualifié qui, à travers l’humanité, a attiré ton auguste Présence !

     

    Je m’incline devant ta Lumière resplendissante !

     

    Salut à toi, ô Saint–Germain ! Grand Prêtre de l’Ordre de Zadkiel, splendide incarnation de maîtrise !

     

    Salut à vous, ô Fils et Filles de la Liberté, nés pour le Pourpre Royal, vous qui êtes venus du cœur du silence, vous qui vous êtes incarnés pour apporter à nouveau à la conscience de la Terre le souvenir des pouvoirs d’invocation par la parole, par la visualisation et par les nombreuses activités qui seront révélées à partir de ce jour pour ceux qui appartiennent à cet Ordre de Lumière !

     

    Bien–aimé Raphaël, Frère de Lumière ! Consacre une nouvelle fois les énergies de ces courants de vie, qui proviennent du cœur du Soleil ! Consacre les corps émotionnels de tous ces enfants et fais en sorte qu’ils soient des centres irradiant les vertus de Dieu et les qualités cosmiques qui élèvent, purifient, rachètent et accroissent la lumière du monde ! Consacre ces corps émotionnels, afin qu’ils deviennent pour toujours des relais par lesquels la Présence d’un Maître Ascensionné puisse irradier vers les masses ce qu’elle désire transmettre !

     

    Consacre dans la puissance de la lumière, ô Raphaël, le corps mental de chacun ! Purifie ces corps mentaux et élimine tous les concepts accumulés à travers les siècles, depuis qu’ils se sont tenus sur mes autels en qualité d’Esprits Gardiens, voués à libérer la vie. Verse dans ces corps mentaux, où qu’ils se trouvent, toute connaissance, compréhension et inspiration requises pour en faire le maître contrôle de l’énergie et la Présence gardienne active de la vie.

     

    Consacre le corps éthérique de chacun. Ranime dans ces corps la gloire, la maîtrise et les pouvoirs qu’ils détenaient dans le cœur du Soleil avant que le monde ne fût. Que tout enregistrement éthérique, inférieur à cela, se DISSOLVE par le pouvoir du Feu Sacré, maintenant, dans cette salle !

     

    Consacre la chair, consacre ces vêtements terrestres, tabernacles de ces grands esprits, venus pour libérer la vie, qui ont renoncé à la gloire de l’Ascension et à qui plus d’une fois au cours des âges, le Conseil karmique a offert la Liberté, et qui ont décidé de rester, à l’instar de Sanat Kumara. Consacrez cette chair, ô grands et puissants Êtres !

     

    Bien–aimé Chohan Hilarion ! Consacre les yeux pour qu’ils laissent la Présence de Dieu voir et manifester la perfection ! Consacre les oreilles pour qu’elles entendent la voix du Maître et la petite voix de la Présence ! Consacre les lèvres afin qu’elles puissent parler le langage des Anges ! Consacre le cerveau pour qu’il reçoive clairement et directement la conscience du Saint Je Christique Supérieur ! Consacrez leurs mains, ô grands Êtres, afin qu’elles soient les pouvoirs conducteurs et guérissants de la Présence de Jésus–Christ Ascensionné ! Consacrez leurs pieds, afin que chaque pas qu’ils fassent sur la planète Terre laisse l’empreinte d’un feu doré éclatant de lumière et incite l’humanité à de plus grands accomplissements. Prenez leurs formes humaines, et d’elles chaque cellule, chaque atome, et consacrez–les au service de Dieu, pour former de grandes Coupes de Communion, des Calices de feu vivant dans le grandiose renoncement cosmique du soi pour servir !

     

    Je vous le demande, ô Puissances de Lumière, et j’accepte qu’il en soit ainsi !

     

    Ô bien–aimé Saint–Germain, Chohan du Septième Rayon ! Place à nouveau ta Cape d’Autorité sur leurs épaules ! Habille et entoure–les de la Flamme de la Liberté !

     

    Amis bien–aimés, c’est une chose magnifique de voir que des êtres non ascensionnés sont intéressés au plus haut point par le service et les activités engageant les énergies de vie de ceux d’entre nous qui vivent pour libérer la vie. Cet intérêt et l’amour de vos cœurs lèvent suffisamment le voile humain pour ouvrir la porte de la Loi Cosmique, nous permettant d’apporter dans la conscience de l’humanité notre parole et notre intérêt !

     

    Bien des âges ont passé depuis que les Archanges ont été invités dans la conscience des gens, depuis que nos noms ont été prononcés, et nous sommes extrêmement reconnaissants de pouvoir non seulement nous adresser à vos propres Présences et cœurs bien–aimés, mais aussi de graver nos activités dans la substance et dans l’énergie de vos consciences. De cette manière, notre conscience sera définitivement enregistrée dans vos mondes, et l’intérêt toujours croissant de l’humanité terrestre pourra ainsi s’abreuver à la connaissance pratique de notre contribution au schéma universel des choses.

     

    Avoir de l’intérêt pour le service et le travail d’autrui est une chose merveilleuse ! Même dans votre monde externe, vous savez combien on peut être reconnaissant, heureux et apprécier l’intérêt, la camaraderie et le service coopératif voués à parfaire quelque section du Plan Divin, ou encore le plan humain qui est cher à votre cœur. Comment pensez–vous alors que nous puissions nous sentir, nous qui, depuis la fin de l’Age atlante, avons patiemment attendu derrière le voile de maya tellement bien tissé à partir de la conscience et des émotions de l’humanité que même nos noms et notre but avaient disparu des consciences extérieures ? Nous avons espéré qu’un jour, quelque part, d’une manière ou d’une autre, un membre de la race humaine pourrait à nouveau tendre sa main en signe d’amitié, élever son cœur comme une marque d’amour et créer un pont entre les octaves humaine et divine en dirigeant son attention vers nos mondes et nos humbles entreprises qui sont destinées à servir le progrès et l’évolution de la race ! Et cela est arrivé, grâce à votre intérêt pour nous !

     

    Marier l’action à l’inspiration est une occupation merveilleuse. La richesse du matériau spirituel dont a été pourvue la planète Terre, non seulement depuis le commencement, mais aussi depuis la chute du voile de maya, ne peut être appréhendée par l’être extérieur, et le fait que l’humanité terrestre n’ait pas intégré cette connaissance dans des lois exploitables pour rendre libre la planète est la cause dun retard de cinq mille ans de la race dans son évolution !

     

    Vous comprendrez alors quels enthousiasme et amour vous suscitez dans nos cœurs quand, en appliquant la loi, vous mettez en mouvement ces centres causatifs qui nous donnent le privilège et l’opportunité de converser avec vous.

     

    Les bien–aimés Uriel, Jophiel et Chamuel attendent une occasion semblable ; alors, la libération de l’activité des sept Archanges sera votre don à l’humanité. Longtemps après votre ascension et votre libération, nos paroles demeureront écrites pour les personnes intéressées à coopérer avec l’Armée Angélique. Vous voyez ?

     

    Il est intéressant de voir l’activité de votre conscience lorsque l’un d’entre nous touche une facette particulière d’un service avec laquelle votre esprit n’est pas encore familier. Il est merveilleux de vous voir, si alertes, vous emparer de cette action de la loi et l’incorporer dans un chant ou dans un décret, d’invoquer le pouvoir, le service ou l’Etre qui n’est pas encore apparu, visible en parole et en radiation, sur l’écran de la vie. Sur notre Octave, il est devenu une joyeuse et heureuse expérience d’être sommés par vos appels, car ceux qui n’ont pas eu encore l’occasion de vous parler travaillent par l’intermédiaire du bien–aimé Sérapis et des Êtres de la Quatrième Sphère, pour déverser dans la conscience des directeurs de groupes et, en particulier, de ceux engagés dans la composition musicale, les mots et la musique qui attireront les Êtres qui attendent de venir. Alors même que ces mélodies sont interprétées et incorporées dans votre énergie par le chant collectif, ces Êtres reçoivent par l’action de la Loi Cosmique la liberté de venir et de répandre sur vous leur radiation et leur instruction.

     

    C’est ainsi que, profitant de chaque occasion, nous greffons de nouvelles semences dans vos consciences. Lorsqu’elles s’intègrent dans des chants et que vos énergies vitales les projettent, elles deviennent un pouvoir magnétique. Lorsque ce rayon d’énergie vous revient, il s’y trouve l’énergie de l’Etre qui, pour l’essentiel, a inspiré le chant. Vous voyez ? Parfois, l’être humain ressent qu’il établit lui–même une activité d’invitation, mais maintenant qu’en vous observant, nous avons perçu l’action de la loi, nous projetons de notre royaume l’impulsion première pour sensibiliser les courants de vie qui sont à même de capter notre vibration et d’attirer autour d’eux un groupe d’individus capables de nous magnétiser. Dès cet instant, nous pouvons répandre à profusion nos dons d’illumination sur vous et sur l’humanité.

     

    Mon service à la vie est de garder les pouvoirs d’invocation. J’agis sur le Septième Rayon.

     

    Au cours de l’évolution d’une âme, chers cœurs (je parle maintenant de l’évolution de la Terre et des âmes qui devaient utiliser cette planète pour développer la maîtrise), la Loi Cosmique avait prévu d’accorder à chaque âme un cycle de quatorze mille ans pour se développer. Tous les deux mille ans, un centre ganglionnaire différent devait s’activer à l’intérieur du corps physique, et un nouveau centre spirituel devait être nourri à l’intérieur de l’âme. Lorsque la Roue Cosmique, à laquelle vous êtes maintenant familiarisés, faisait une révolution complète, l’âme pouvait devenir une Présence Maîtresse. En entrant dans le septième cycle, vers la fin de l’espace de quatorze mille ans, elle serait une Présence Maîtresse, comme Saint–Germain, ayant le pouvoir d’attirer l’énergie, de la qualifier et de la diriger pour créer et soutenir tout ce que son esprit souhaiterait dans le but d’étendre la gloire du Royaume. Elle serait alors née pour le pourpre. Elle serait un Etre Royal portant la Couronne de la Maîtrise, vêtu de la Robe Pourpre d’Apparat et tenant dans la main le Sceptre de la Maîtrise !

     

    A chaque cycle de deux mille ans, un puissant Archange et un grand Chohan ont travaillé pour porter assistance aux âmes et les amener à cet état de perfection. Vous voyez donc combien l’humanité est attardée, alors que la Roue Cosmique a tourné de si nombreuses fois qu’il n’y a pas de concept humain pour dénombrer ses révolutions. Mon service a été, et est encore, d’enseigner aux âmes développées à la fin de chaque cycle, lorsque le Septième Rayon agit sur la Terre, comment attirer et qualifier le Feu Sacré et comment devenir prêtre et prêtresse de l’Ordre de Zadkiel, dont je parle.

     

    Comme vous le savez, les trois premières races fondamentales ont complété leur cycle dans le temps imparti, et ce ne fut que lorsque des traînards (les Attardés) arrivèrent d’autres systèmes que la quatrième race et celles qui ont suivi ont été considérablement ralenties. Pendant que la puissante Roue tournait, l’impulsion spirituelle de chaque cycle n’a pas été suffisante pour faire fleurir les bourgeons. Vous savez tous que dans le royaume de la nature, lorsque vous plantez des bulbes ou semences et qu’au cours du cycle annuel de radiation des saisons précédant la récolte, ils ne montrent aucun signe de vie, ces semences et bulbes sont écartés au profit de nouveaux. Vous constatez donc la magnanimité de la Loi Cosmique qui a permis à des âmes n’ayant montré aucune lumière spirituelle, aucune parcelle de mérite, de faire encore partie de l’évolution de la Terre et de bénéficier chaque saison du stimulus spirituel de la Loi. Les cycles de deux mille ans sont les saisons spirituelles, il faut une révolution complète de la Roue et l’exposition de l’âme à chaque radiation pendant deux mille ans pour amener une nouvelle âme à la pleine maîtrise !

     

    Puisque cycle après cycle, révolution après révolution, la fleur que l’humanité aurait dû produire ne s’est pas manifestée, Sanat Kumara a été cette Fleur, ce Parfum et la Lumière pour la race entière, à de rares exceptions près : celles des Êtres qui ont atteint la Victoire de l’Ascension.

     

    De nouveau, avec le début du dernier cycle mineur, nous approchons la fin d’un cycle majeur, et le Septième Rayon commence à agir sur la planète Terre pour près de deux mille ans. La Loi a dit qu’il s’agit du cycle FINAL. C’est le dernier soleil chaud printanier qui doit tirer de leur torpeur les semences et bulbes endormis, et c’est dans ce but que nous tous exerçons la pression de notre lumière, de nos flammes et de notre désir d’obtenir de vous, qui dormez d’un sommeil agité, l’assistance de vos courants de vie.

     

    Tout est si merveilleusement simple, si mathématiquement et scientifiquement précis. Il n’y a rien d’abstrus là–dedans. Malheureusement, au cours des âges, les vérités spirituelles ont été tellement habillées de mysticisme que la plus grande partie de l’humanité ne peut le comprendre sans interprète. Très souvent, l’interprète colore l’instruction de sa propre accumulation d’effluves mentaux. Mais grâce à l’incubation de l’âme, à la radiation des Elohim, des Archanges, des Chohans et de ceux qui travaillent sous leur autorité, les divers centres du courant de vie s’éveillent à la vie.

     

    Le Maître Saint–Germain, qui remplit actuellement la fonction de Chohan du Septième Rayon, apporte son aide particulièrement à ceux qui ont été des maîtres de l’invocation dans des vies antérieures. Vous, qui êtes des Esprits Gardiens, avez atteint une certaine maturité. Vous êtes déjà passés par la révolution de la Roue Cosmique sur quelque autre planète. Disons qu’au moins vos âmes ont déjà été exposées aux sept radiations avant votre venue sur Terre. Vous êtes donc des esprits anciens, et les centres spirituels et ganglionnaires physiques de vos corps sont plus équilibrés et ancrés dans les pouvoirs du Feu Sacré. Cependant, vous aussi pouvez bénéficier des épanchements des sept Rayons, alors que leur radiation se répand sur Terre et stimule à nouveau la mémoire de votre gloire, de votre maîtrise et de vos pouvoirs d’antan.

     

    Les pouvoirs de l’invocation n’ont été qu’effleurés par le corps estudiantin. C’est une grâce qu’il en soit ainsi, car l’utilisation du Feu Sacré et de ses pouvoirs demande un équilibre dans le contrôle de soi et de l’énergie de vos mondes intérieurs, sans lequel, par ignorance et innocence, vous pourriez faire plus de mal que de bien, et plus de mal que si vous aviez l’intention précise de désobéir. C’est pourquoi il vous sera très utile de prendre la peine dès maintenant, avant de commencer vos activités journalières, de consacrer les énergies de vos corps intérieurs et de votre forme physique.

     

    Rappelez–vous comment consacrer votre vie avant de quitter votre chambre ! Consacrez vos mains bénies et vos doigts ! Consacrez vos lèvres et ne les utilisez pas en vain dans le plaisir passager du commérage journalier ! Conservez ces énergies de manière à pouvoir offrir quelque chose de valeur à quelque Grand Etre qui pourrait souhaiter les utiliser. Consacrez votre vie, chers êtres, et progressez dans les affaires du Père !

     

    Nous sommes dans les derniers jours ! Nous avons la dernière grande opportunité de rendre libres toute vie et l’humanité !

     

    Dans les temps anciens, avant que l’humanité ne perdît le contact avec la Divinité, l’Améthyste était portée seulement par les prêtres et prêtresses de l’Ordre de Zadkiel qui s’étaient qualifiés pour invoquer et magnétiser les pouvoirs du Feu Sacré pour le bien du peuple. Aucun être de ces temps–là, en Atlantide, en Lémurie, n’aurait osé porter ou utiliser une améthyste, à moins de faire partie de l’Ordre de Zadkiel. Au cours des temps plus récents, le caractère sacré, révérenciel, et le sens mystique des joyaux et autres talismans ont perdu leur signification intérieure et extérieure.

     

    Le Rayon Cérémoniel est celui qui permet au courant de vie individuel de changer à volonté la qualité de l’énergie en lui–même ou dans n’importe quelle partie de la vie, humaine, animale, élémentale ou dévique. Bien sûr, le Maître Jésus a été un prêtre de cet Ordre. Il n’a pas seulement changé en santé la qualité d’énergie dans la maladie, ou la mort apparente en vie, mais il a œuvré dans le Royaume Elémental et changé la qualité d’énergie, d’agitation et de détresse en paix et harmonie.

     

    L’activité qui consiste à changer la qualité de l’énergie est scientifique et mathématique. Vous pouvez l’expérimenter, car les occasions sont nombreuses dans vos occupations journalières. Ou bien vous êtes le maître de l’énergie, ou l’énergie est le vôtre ! Aujourd’hui, l’humanité est la proie des foyers d’énergie qualifiée de discordance, invisible et visible, mais vous, qui avez été et êtes sous le rayonnement de Saint–Germain depuis des années, devriez avoir honte d’être encore à ce stade du chemin les victimes d’énergie mal qualifiée !

     

    Chassez de votre corps mental la conscience de la tension ! Réalisez que la qualification de l’énergie est un pouvoir naturel à l’intérieur de votre cœur. Pratiquez–le sur vos propres sentiments subtils, pratiquez–le sur vos propres réactions à la vie, et conservez dans le silence ce que vous êtes en train de faire ! Il peut être une expérience tellement plaisante de ressentir le changement dans l’énergie de votre propre monde émotionnel et le bonheur qui en ressort, lorsque vous qualifiez harmonieusement cette énergie, alors qu’elle choisissait de vous tourmenter, parce qu’elle était votre maître !

     

    Vous êtes l’intelligence ! Vous êtes le pouvoir divin qui tirez l’énergie du Soleil ! Personne ne vous demandait de le faire ! Vous avez été volontaires pour venir au monde et extraire du Soleil cette énergie pure et primordiale qui s’est ancrée dans votre cœur battant. Cette énergie a répondu à votre appel et, ce faisant, elle est devenue votre servante. Le fait que vous ayez un cœur qui bat prouve logiquement que l’énergie a répondu à votre volonté. Vous avez voulu être ici ; l’énergie et la vie, en réponse à cet appel, font battre votre cœur. Pourquoi donc cette énergie, provenant du Soleil en réponse à votre volonté, devrait–elle faire volte–face et devenir votre maîtresse dès quelle parvient dans votre monde ?

     

    De toute évidence, c’est RIDICULE ! Réfléchissez–y ! L’énergie provenant du Cœur de Dieu, pure et parfaite, vient en réponse à votre volonté pour incarner et remplir une partie du Plan de Dieu. Refusez à cette énergie, lorsqu’elle passe par la porte de vos êtres dans le monde de la forme, de se transformer et de devenir maîtresse de votre paix, de votre harmonie, de votre bien– être, de votre service à l’humanité! C’est si simple ! Pensez un peu à ce que serait l’Armée Angélique si l’énergie était son maître ! Nous sommes l’incarnation de l’énergie qualifiée que nous conservons en une radiation de paix, d’harmonie, de guérison, de pureté, de beauté, et ce que nous faisons, vous pouvez le faire !

     

    Nous sommes disposés à vous pourvoir de toute notre dynamique cosmique accumulée ! Ainsi, vous pouvez façonner une qualité d’énergie constructive autour de vous, et dès que vous en aurez fait l’expérience sur votre propre énergie, alors vous pourrez maîtriser l’énergie chez les gens que vous contactez et dans la vie qui vous approche, en la rachetant et en la purifiant quotidiennement.

     

    Sachez que la vie contenue dans un mot méchant vient à vous pour être rachetée et libérée ! La vie d’un regard ou d’un geste malfaisant vient à vous, prêtre ou prêtresse de l’Ordre de Zadkiel, pour que vous la bénissiez et lui rendiez sa liberté !

     

    Ne personnalisons pas l’énergie ! Ne vous rebellez pas contre celle qui parvient dans le champ de vos pensées journalières et de votre expérience, et ne vous sentez pas injustement traités si les circonstances sont telles que cette énergie qualifiée par la discorde pénètre dans le rayon de votre aura ! Elle y parvient parce qu’il y a peu de foyers dans cette octave non ascensionnée qui sachent comment la racheter, l’élever, la purifier et la libérer. Vous voyez ?

     

    Là où existe un foyer du Feu Sacré, où un courant de vie a la connaissance de la Flamme Violette, cette énergie a une chance d’être rachetée et retournée à la Cause Universelle Première. Quelle joie de vous mouvoir dans l’univers en libérant l’énergie, en l’aimant pour qu’elle devienne libre et en vous tenant dans la sereine maîtrise de votre propre divinité !

     

    Dieu vous bénisse, chers êtres. Il est magnifique de voir votre intérêt, et il est splendide de voir votre application. Il sera magnifique pour les hommes et femmes de cette Terre de voir comment la victoire, à travers cette application, attirera l’attention des humains. Eux aussi voudront apprendre à maîtriser l’énergie, à changer sa qualification et, par cela, connaître la liberté de Dieu.

     

    Puissent rayonner sur vous les bénédictions de Sanat Kumara, du bien–aimé Saint–Germain, du bien–aimé Seigneur Michel et de tous mes Frères de notre Royaume !

     

    Je vous remercie et vous salue !

     

     

    Article V

    Message de l’Archange Raphaël

    Ange de la Consécration 

    6 décembre

     

    Salut, ô bien–aimés Veilleurs Silencieux, Esprits du matin ! Veilleur Silencieux de l’espoir de notre monde, tes ailes éclatantes repliées, prisonnières de l’amour, à l’instar de notre Seigneur Sanat Kumara, tu as décidé d’habiter l’atmosphère terrestre pour soutenir les dynamiques et pouvoirs du Feu Sacré, par lesquels vous, Esprits Gardiens, avec fidélité, loyauté et constance, avez contribué à l’avènement de l’heure présente.

     

    Salut, ô Chérubin Lovelee ! Ton corps resplendissant renferme les enregistrements akashiques de mes paroles.

     

    Salut, ô Chérubins lumineux, visiteurs d’autres royaumes, vous qui, heureux, avez résidé dans l’aura de ces enfants !

     

    Salut à vous, bien–aimés Esprits de feu ! Je m’incline devant votre lumière et devant la vénération qu’expriment vos sentiments ; je suis étonné par la capacité qu’ont des êtres incarnés à sentir la VÉRITÉ, à recevoir et focaliser à travers les véhicules intérieurs de la forme physique des pouvoirs concentrés qui, pour la plupart, ne descendent pas au–dessous du Quatrième Royaume !

     

    J’ai le privilège d’être votre hôte et j’espère vous transmettre un peu de la joie que nous éprouvons dans notre service et dans l’adoration à la vie. Vous comprendrez de cette manière qu’en tissant les éléments de l’obéissance illuminée dans le service, vous établissez le schéma du Nouveau Jour et de la Nouvelle Ère, dont profitera l’humanité.

     

    Vous, chers cœurs, êtes en train de poser les fondations d’un Ordre Mondial qui, un jour, couvrira la planète et auquel s’intégreront joyeusement tous les courants de vie faisant partie de cette évolution. Par cette adoration coopérative et ce service, ils trouveront leur chemin vers leur propre état divin et vers la maîtrise, devenant une nouvelle fois des Fils et des Filles du Roi et de la Reine des Cieux !

     

    Cela ne frappe–t–il pas votre imagination de sentir que de simples gens puissent créer un schéma qui, un jour, concernera toute la planète ? Non, si vous considérez le cours de l’histoire et vous souvenez que c’est toujours aux simples, aux gentils, aux humbles, que la lumière parvient en premier. Ceux qui ont établi les fondations des religions de ce monde n’ont jamais pleinement réalisé que l’impulsion et le rythme cosmiques dirigés à travers eux par les pouvoirs et les êtres depuis le plus haut des Cieux rendaient un service par lequel des milliers, voire des centaines de milliers et des millions d’âmes enchaînées pourraient retrouver leur chemin vers la Maison en esprit et en nature.

     

    Votre action a été excessivement efficace ! Le Maître Saint–Germain souhaite apporter à ceux qui lui vouent leur amour la compréhension du fait que les anges et les hommes peuvent coopérer pour ramener la planète Terre à son état de pureté initial, à son éclat et à sa qualité de membre de la galaxie planétaire de lumière. Même après la gloire de sa propre ascension, alors qu’il n’était plus tenu de porter des vêtements de chair, il a constamment travaillé à contacter la conscience de quelques–uns pour leur instiller l’enthousiasme, qui est sa plus grande qualité. Sans cesse, il est revenu devant le Trône de l’Éternel avec une récolte d’espoirs non réalisés !

     

    Mais aujourd’hui est née une nouvelle entreprise, une nouvelle occasion de servir, et Saint– Germain se tient avec fierté devant le Trône de Shamballa, pouvant dire enfin : « Il y a des hommes et des femmes sur Terre qui ont vécu avec les anges, qui ont prouvé qu’une telle association est mutuellement bénéfique. » Par des actes, non par des paroles, prouvez l’existence de l’amour ! La gratitude sert à promouvoir une Cause et non à louer le service d’un autre. La reconnaissance est l’épanchement de votre propre lumière qualifiée, et c’est ce que vous avez fait ! Vous voyez maintenant pourquoi je m’incline devant votre lumière ?

     

    Puis–je me présenter ? On m’appelle Archange de la Consécration et de la Dévotion. Spécifiquement, mon service à l’Univers est de commander une glorieuse légion d’Êtres qui dirigent le Rayon du Dieu Immortel vers les courants de vie qui consacrent leur énergie de vie à un service humanitaire spécifique : bénir les foules. Dans cette activité, ma Flamme et mon Rayon ne font qu’un avec ceux du Maître Hilarion, et leur couleur est d’un vert ravissant.

     

    Chaque médecin, chaque infirmière, chaque prêtre, nonne, ministre et rabbin, chaque chéla et chaque initié qui consacrent volontairement leurs énergies à servir la vie font partie de ma bénédiction particulière, de ma radiation et de mes soins.

     

    Aujourd’hui, j’ai le grand privilège de décrire les activités de mes Frères et de vous donner l’occasion de ressentir la radiation propre à chacun d’entre eux, dans le but de vous permettre de comprendre, dans vos travaux de classe et dans le travail de groupe des centaines de milliers de gens dont vous serez à l’origine, l’action intérieure de la Loi, de même que l’activité extérieure qui est perçue par l’esprit et par les sens.

     

    Maintenant, si vous voulez bien accorder votre attention aux Êtres qui remplissent les fonctions d’Archanges envers votre monde et votre Soleil, je peux peut–être lancer mon rayon de lumière sur eux pour vous permettre de voir la magnificence de leur service à la vie. A votre tour, vous pourrez servir de relais pour l’épanchement de leurs rayons, lorsque vous vous rassemblerez pour des activités de groupe ou lors de vos activités quotidiennes.

     

    Il y a parmi les humains des individus particulièrement branchés sur ces puissantes sources de force. Tous les cérémonials des Royaumes Angéliques donnent à ces sept épanchements de force l’occasion d’agir sur l’assemblée, les adorateurs et, par relais, sur la planète spécifique ou le système qui reçoit les bienfaits répercutés par le groupe. Cela est aussi vrai dans votre monde de la forme. A partir de votre Corps Causal, de votre propre courant de vie se projettent une dynamique et un pouvoir concentré de lumière lorsque le Grand Ange Cérémoniel, représentant l’Archange le plus proche de votre propre action vibratoire, répand sa force. Alors, en même temps que nous passons d’activité en activité, les dynamiques d’autres individus sont chargées d’énergie pendant que les vôtres, peut–être, demeurent inactives.

     

    Maintenant, si vous voulez bien considérer avec moi l’ensemble de la situation, je suis sûr que vous apprécierez pleinement ce qui peut être réalisé par un effort de concentration sur les Archanges, les Elohim, les puissants Chohans et tous ceux qui œuvrent main dans la main lorsque leur Rayon est focalisé, dirigé, invoqué et déployé. Je suis sûr que vous ressentirez le plaisir qui provient de l’illumination de la conscience. Notre œuvre, c’est cela !

     

    Dans le futur, mes bien–aimés, il ne sera pas impossible pour des membres de notre Royaume ou du Royaume des Maîtres Ascensionnés de conduire eux–mêmes, à l’occasion, ces grandes classes. Ce matin, à travers vos tendres énergies, avec votre coopération et l’assurance de Saint– Germain que si cela est faisable, vous le ferez, nous allons faire une telle tentative !

     

     

    Adoration

    Puis–je vous présenter d’abord mon bien–aimé Frère Chamuel, Archange de l’Adoration. Son service et son épanchement sont l’Adoration de Dieu, de Ses Messagers, de Ses anges, des Dévas et de tous les pouvoirs qui servent la Terre et l’humanité ! Sa Flamme est rose et le grand Chohan qui travaille avec lui est le bien–aimé Paul le Vénitien.

     

    Lorsque commence notre activité aux niveaux intérieurs, chaque membre du Chœur Céleste, de l’Armée Angélique et de la congrégation d’adoration projettent ensemble la Flamme, le Rayon rose. En même temps que le bien–aimé Chamuel dirige l’adoration de Dieu le Père et de Ses Êtres de lumière, elle se concentre dans le mouvement ascendant d’un arc d’énergie qui part de l’audience et des officiants. Lorsque vous prodiguez votre adoration, et si vous percevez mon bien–aimé Frère Chamuel et le grand épanchement de la Flamme rose qui jaillit de vous vers lui, puis de son grand Cœur Cosmique vers vous et cette Ville, alors je suis certain que vous commencez à comprendre son don d’Adoration à la vie.

     

     

    Invocation

    Le Bien–Aimé Zadkiel, mon Frère, représente l’Archange de l’Invocation, le pouvoir concentré de linvocation ! Le Maître Saint–Germain travaille avec lui. Pendant que l’adoration s’élève du cœur de l’Armée Angélique qui rend la plupart de ces services, la grande invocation renvoie la bénédiction et l’épanchement vers l’être spécifique ou le groupe qui rend le service requis à ce moment précis. Cette formidable radiation, libérée dans le pouvoir d’invocation par les bien– aimés Zadkiel et Saint–Germain, se ressent chaque fois que vous prononcez avec intensité et puissance un décret pour la libération d’une expansion de la lumière de Dieu.

    Appelons ce pouvoir par lOde à Zadkiel !

    Vous verrez, mes bien–aimés, quelles sont la dynamique et la réponse de la Flamme Violette invoquée, combien elle est puissamment ressentie et comment elle s’enracine profondément au travers de ces appels. C’est cette dynamique qui a fait de vous, individuellement et collectivement, lespoir du monde. Je vous prie de vous lever quelques instants car, pour maintenir la paix à l’intérieur de cette salle, je vais vite m’efforcer de recouvrir l’espace de notre service.

     

    Consécration

     

    La consécration et le dévouement des Anges, des Dévas, des Maîtres et de ceux qui représentent le groupe d’adoration transportent mon épanchement par l’intermédiaire du rayon vert. Si vous ressentez un instant seulement la consécration de votre courant de vie à Dieu, je suis certain que

    vous pouvez accepter le service qu’il me revient de dispenser. Visualisez cette lumière qui afflue librement du cœur de l’Univers et anime chacun de vos corps intérieurs !

    Maintenant, consacrez consciemment :

    vos esprits et vos corps à recevoir les idées divines du Père, vos sentiments pour irradier ce qui est utile, constructif et bon, votre corps éthérique pour n’enregistrer que la perfection, votre vêtement de chair pour manifester la santé et l’harmonie,

    vos yeux, à travers lesquels Dieu Lui–même peut voir la perfection et vous, en tant qu’individus, pouvez voir l’occasion d’appeler la Loi et de bénir toute vie,

    • vos oreilles, pour entendre les harmonies de la Lumière Intérieure, la voix du Maître et l’appel à l’aide de votre prochain,
    • vos lèvres pour former les mots qui apportent dans les consciences enchaînées l’espoir, la foi et la confiance du Ciel,
    • vos mains pour guérir,
    • vos pieds pour marcher sur le chemin tracé par le Dieu Universel qui vous a fait,
    • votre cœur pour être le Calice du Feu Sacré et votre ETRE ENTIER au service de Dieu.

    Voilà mon activité et mon service à la vie.

     

    Illumination

     

    Le Bien–Aimé Jophiel, Archange de l’Illumination, cet Être puissant qui instruit les Anges, vient également à l’instant où le grand Maître ou l’individu qui préside dirige, par la parole prononcée dans la conscience extérieure de l’assistance, le but du service ou les mots qui illuminent la conscience.

     

    Visitation

     

    Le bien–aimé Gabriel, Archange de la Visitation, que vous avez connu en tant qu’Annonciateur, vient au moment de la visitation, à l’instant de l’Élévation de votre Coupe, lorsque les Archanges, les Maîtres et les grands Etres se rassemblent en réponse à votre appel. Il dirige dans votre conscience, comme il l’a fait pour Marie, le Concept Immaculé de votre propre Divinité, celle que vous devriez extérioriser et être.

     

    Voulez–vous sentir l’espace d’un moment le pouvoir de sa Flamme ? Lorsque vous chantez les paroles merveilleuses de l’Immaculée Conception, je suis certain que vous en percevez l’accomplissement, comme Marie ce frais matin de printemps, quand Gabriel, tenant sa promesse faite avant qu’elle ne quittât le Royaume Céleste, lui dit : « Salut Marie, pleine de grâces ! Le Seigneur est avec toi. » Mes enfants, je vous dis ce matin : « Salut à vous, esprits de feu incarné ! LImage Divine de votre propre schéma électronique est en vous ! Puissiez–vous le comprendre, laccepter, ne faire plus quun avec elle et vous débarrasser des concepts qui ont produit ces formes limitées et vieillissantes ! » Voulez–vous sentir la radiation de Gabriel par le chant de l’Immaculée Conception ?

     

    Le bien–aimé Sérapis Bey travaille en étroite collaboration avec Gabriel, de même qu’avec l’Image Divine de votre propre Saint Je Christique. Voilà la raison pour laquelle il fut le Parrain des deux mille premiers courants de vie et, plus tard, du million.

     

    Protection

     

    Nous arrivons maintenant à notre Frère bien–aimé, le Seigneur Michel, Archange de la Protection, notre propre grand Prince et Seigneur, Gardien et Protecteur des Hommes. Par la Flamme Bleue et le Rayon de Puissance, il collabore étroitement avec le Maître Morya et, à travers vous, mes bien–aimés, il garde les concepts non seulement de votre propre Je Christique, mais aussi de toute cette entreprise.

     

    Jadis existait matériellement sur Terre un Temple du Pouvoir Gardien, dédié au Seigneur Michel. Il fut un temps où la réputation des Esprits Gardiens de ce Temple, qui palpite aujourd’hui dans l’éther au–dessus de votre ville, s’étendait au monde entier. Souvent, dans un éclair de feu, leur réponse sauva de la destruction un continent entier qui grondait et tremblait, prêt à sombrer au fond des vagues. Un éclair de feu protecteur, comme une grande main ardente, jaillissant du temple en réponse à l’appel d’un prêtre ou d’une prêtresse d’une unité locale, rendait ce service. Cela peut se faire à nouveau ! Vous ne savez pas ce que vous construisez ! Maintenant, si vous voulez adresser votre chant au Seigneur Michel, ce grand et puissant Etre, et RESSENTIR le pouvoir dans ce Temple et dans cette pièce, vous percevrez sa radiation et sa bénédiction.

     

    Ministère

     

    Alors que nous finissons notre service dans les Temples du Soleil et que se chante la bénédiction, les grands Êtres, innombrables, qui se sont rassemblés, sont libérés par le Maître présidant l’assemblée. Ils s’en vont au nord, au sud, à l’est et à l’ouest. Le bien–aimé Uriel, Archange du Ministère, et le Maître bien–aimé Jésus les consacrent au Rayon Rubis et Or. Ils apportent à toute l’humanité la bénédiction du pouvoir du ministère. En même temps que je libère les Anges, vous pouvez ressentir le pouvoir de bénédiction d’Uriel, de Jésus et de la bien–Aimée Marie. Mes bien–aimés, percevez MAINTENANT ces Êtres qui ont rassemblé vos énergies et votre lumière et les transportent partout où l’humanité a besoin d’assistance.

     

    Ô, chers Frères, chères Sœurs, Anges, Archanges et Pouvoirs de Lumière, nous vous remercions aujourd’hui pour votre ministère ! Partez maintenant, au nom du Dieu Universel, courez au nord, au sud, à l’est et à l’ouest ! Portez les énergies que nous avons amenées. Portez les précieuses énergies de ces enfants de la Terre, encore incarnés, et couvrez notre planète de guérison, de paix et d’illumination ! Donnez à l’humanité, à chacun et partout, ce dont l’Esprit a le plus besoin pour la rendre libre.

     

    Amis bien–aimés, puis–je vous dire que, pendant que les activités qui doivent se produire, ce rayonnement septuple (et sur lequel nous avons essayé d’attirer aujourd’hui votre attention de manière très succincte), sont tissées dans les énergies des étudiants bénis, vous pourrez constater un rééquilibrage formidable des sept corps et des sept centres ganglionnaires à l’intérieur de la forme physique, parce que la vibration prédominante de votre propre flamme et rayon sera compensée par les qualités dont vous avez le plus besoin. C’est l’une des raisons pour lesquelles la nature septuple de Dieu se développe chez tous ceux qui Le servent, à travers les Elohim et les Soleils, les Archanges et les Chohans, dans votre propre corps et dans l’organisme à l’intérieur de votre forme physique. Vous avez devant vous une grande occasion de tisser vos énergies dans ces modèles qui apportent dans l’atmosphère terrestre ceux qui, pendant de nombreux siècles, sont restés dans le grand Silence.

     

    Savez–vous ce que cela représente pour quelqu’un comme mon Frère Zadkiel, ou Chamuel, que leurs noms puissent être seulement pensés par des êtres non ascensionnés ? Savez–vous ce que cela a pu représenter pour nous, lorsque, pour la première fois, nous avons entendu la mélodie contenant nos sept noms s’élever des cœurs d’êtres non ascensionnés ? Puis, d’avoir la joie, ce matin, d’entendre cela si merveilleusement chanté ?

     

    A cause de votre éveil et de vos appels, je vous assure que nous serons dans le futur beaucoup plus près du peuple de la Terre. L’an prochain, lorsque le Frère bien–aimé Morya et la gracieuse Reine du Ciel, Marie, activeront les dons et les opportunités avec lesquels ils ont l’intention de vous bénir, moi aussi, je viendrai très près de vous dans votre atmosphère. Marie la bien–aimée et moi–même avons travaillé ensemble pendant de nombreux, très nombreux siècles, bien avant que je n’aie marché avec elle durant les jours décisifs où elle donna naissance au bien–aimé Jésus et l’éleva. Elle et moi avons été associés à une époque qui remonte à sa première incarnation sur Terre. Merci de votre patience ! Merci de cette opportunité et merci pour votre amour !

     

     

     

    Article VI

    Message de l’Archange Jophiel

    Ange de l’Illumination 

    21 Mars 1954

     

    Fils et filles du Plus Haut Dieu Vivant, je viens ce matin du Cœur de ce puissant Soleil, qui se trouve derrière le Soleil que vous avez chanté si magnifiquement ce matin. Par les énergies de mon Etre, je vous apporte la gratitude personnelle et le message du Dieu Soleil qui s’incline devant votre lumière en reconnaissance de la parole d’amour exprimée.

    (L’assemblée chante: "Great Central Sun")

     

    Devant les Dieux Solaires de notre Royaume et les galaxies qui s’élèvent comme de glorieuses couronnes, l’une après l’autre, vers la Lumière Eternelle, il est vraiment magnifique d’entendre s’élancer d’une planète d’ombres une gerbe de louanges vers le Père de tous les Soleils appartenant à ce système !

     

    Bien–aimés Esprits de Feu, qui portez si gracieusement le vêtement de chair, magnifique est le son de vos voix, l’éblouissement des flammes de votre cœur, la douce essence rose qui s’élève de votre monde des sentiments ! Est–ce que vous réalisez que, dans son ascension vers son but, un hymne de louanges au Soleil Central doit passer par chaque système supérieur et que, rassemblant au passage les énergies des Etres sensibles à la louange et à l’adoration, il poursuit sa route avec un élan accru jusqu’à ce qu’il atteigne le Trône du Père Eternel. Il s’amplifie par l’action de tous les soleils et planètes qui se trouvent au–dessus de l’univers auquel vous avez voué votre vie ! Une étincelle peut engendrer un feu de forêt, une goutte d’eau fondant au sommet d’un glacier peut commencer la fonte des neiges ! Grands sont ceux qui donnent les premières impulsions dont le rythme s’étend vague après vague, ne connaissant aucune limite aux bénédictions et à l’amour, car lUniversel ne connaît pas de limites !

     

    Mes bien–aimés, plus d’une fois, non seulement dans cette incarnation courte mais fertile, mais aussi à travers les âges, vous avez rassemblé les étincelles dans vos cœurs et, de là, créé une flamme qui a percé le linceul de la Terre pour s’échapper vers les espaces interstellaires ! Pour votre service dans cette seule vie, vos noms sont inscrits dans les Livres de la Vie Éternelle !

     

    Du Soleil de derrière le Soleil, des Parents de votre système et des Parents de chaque galaxie, je vous apporte et verse dans vos âmes, dans vos esprits, dans vos consciences, la Lumière, la Lumière et encore la Lumière ! Ayant si bien utilisé votre conscience limitée pour le service, vous saurez ce que peut représenter la Flamme d’Illumination ! Savez–vous ce que c’est, pour des Êtres Divins et Libres, qui regardent par le voile de vos limitations, de vous voir utiliser dans cette limitation chaque cellule et chaque atome de votre être pour le service ? Si vous servez dans la limitation, quel sera votre service lorsque vous jouirez de votre pleine liberté ! Combien d’hommes et de femmes ne disent–ils pas : « Plus tard, quand je serai en mesure de le faire, je servirai mon Seigneur ? » La mesure d’un homme ou d’une femme est dans ce qu’il fait dans l’éternel PRÉSENT ! Il n’y a pas une seule âme vivante et respirante dans cette salle qui ne tisse à partir du PRÉSENT éternel limmortalité pour une planète, limmortalité pour les âmes qui sy trouvent, la LIBERTÉ DIVINE pour chaque élémental emprisonné dans des pensées et formes de sentiments destructives, la résurrection pour la Vierge, la résurrection pour le Bélier, de même que les initiations à des systèmes supérieurs pour Hélios et Vesta eux–mêmes.

     

    Peut–on aspirer à plus grand service ? Non ! Vos vies vivantes et respirantes vous l’ont prouvé, c’est pourquoi je suis ici ! C’est aussi parce que certains d’entre nous ont décidé de se présenter devant le Trône de l’Eternel pour demander la permission d’utiliser nos énergies et de les investir dans vos vies !

     

    Maintenant, je vais vous demander de rester confortablement assis, d’être réceptifs et heureux !

     

    Avant d’arriver à vous, j’ai surpris avec un sourire vos commentaires selon lesquels je serais gentil et doux. Afin de plaire à tous, je m’efforcerai de l’être pour le reste de notre service, mais il est difficile de concilier les énergies des Archanges avec ce que la conscience humaine considère être de l’amour !

     

    Ce jour est un anniversaire, chers cœurs ! C’est aujourd’hui que le Seigneur Michel et l’évolution entière ont commencé leur progrès sur la planète Terre ! Le grand Soleil de notre système, les bien–aimés Hélios et Vesta, avaient choisi l’ouverture du solstice de printemps pour l’incarnation du premier groupe de courants de vie, de manière à ce que la Terre pût offrir sa plus grande beauté, sa plus grande perfection, sa plus grande harmonie et sa plus grande fertilité aux âmes qui, si bravement, avaient décidé d’apprendre sur cette planète les leçons requises pour devenir des maîtres d’énergie.

     

    Neuf cents années passèrent avant que la première âme ne s’incarnât, neuf cents ans avant que ne s’ouvrissent les Cieux. Le Chemin de la Flamme Vivante se forma, dirigé vers la Terre à partir du Soleil, et le Seigneur Michel, le Seigneur Manu, beaucoup d’entre vous, esprits gardiens, et l’humanité de la Terre commencèrent leur descente majestueuse. La bien–aimée Amaryllis, Déesse du Printemps, vint vers la Terre ! A travers le rythme de son propre battement de cœur, à partir de la vague cosmique sillonnant l’espace interstellaire, elle créa un Printemps par le pouvoir de la Flamme de Résurrection, pouvoir des grands courants de la Nature. Neuf cents printemps s’écoulèrent avant que l’humanité terrestre n’y fût invitée !

     

    Je me souviens très bien de ce jour ! Quelques–uns d’entre vous également s’en souviennent dans leurs cœurs immortels ! Je me souviens de la présence de la grande Déesse Amaryllis, de la grande Vierge, du bien–aimé Neptune et du bien–aimé Bélier, alors qu’ils se tenaient droits pour souhaiter la bienvenue à cette puissante procession. Les bien–aimés Hélios et Vesta se tenaient en haut du Rayon, les Bien–Aimés Êtres représentant les élémentaux et les Directeurs de ces grands royaumes se tenaient avec l’Esprit du Printemps, première vision apparaissant aux Pouvoirs Gardiens et aux âmes arrivantes.

     

    Ainsi, ce n’est pas en vain qu’aujourd’hui vous honorez le printemps, et il n’est pas futile de combiner cette mélodie merveilleuse, les paroles exquises dédiées au Printemps et le splendide talent de votre charmante sœur pour adresser ce chant à la Déesse du Printemps. Ce n’est pas inutilement que le Seigneur Michel et moi–même avons choisi ce jour pour utiliser ce puissant champ de force créé par votre propre énergie de vie pour faire resurgir la mémoire et la conscience du but de l’incarnation, but pour lequel cette planète brillante et radiante a été donnée à l’humanité : pour amener à l’état divin qui est le sien les royaumes de la nature, les royaumes du genre humain, le corps dépouillé de la Terre, de l’eau et de l’air, et pour donner au royaume angélique la place qui lui revient en tant que collaborateur de l’humanité.

     

    Vous savez, toutes les grandes choses, à tous les âges et sur toutes les planètes ont été faites par quelques rares individus ! Nous ne pouvons approuver la conscience qui mesure en chiffres le succès, car ce ne sont jamais les masses, mais quelques individus, qui constituent l’espoir d’accomplissement d’une vision ou d’un dessein de mérite. Seulement deux Etres dans le Cœur du Soleil créent un système planétaire ! Sept Elohim créent les planètes ! Il n’y a que sept Archanges, et de leurs consciences, leurs corps et leurs mondes, afflue toute l’énergie avec laquelle les sept puissants Rayons nourrissent la nature spirituelle des royaumes humain, élémental et angélique. Sept Chohans gouvernent, contrôlent, guident, conseillent et font évoluer dix milliards de courants de vie sur la planète Terre.

     

    Vous voyez donc que vous, les étudiants choisis, êtes le Cœur de l’Entreprise, l’espoir du monde, le champ magnétique d’attraction de moi–même et d’autres dans l’atmosphère terrestre. Vous nous permettez de partager notre conscience avec vous pour, comme vous en avez décidé, former la pulsation et la diriger vers les masses, vous qui êtes bien plus nombreux que nous, les Archanges, les Chohans des Rayons, les Elohim de Création, ou les Etres du Soleil !

     

    Vous êtes le cœur d’une expression grandiose, une expression que vous ne réalisez pas entièrement, une expression que lesprit humain ne peut pas concevoir dans sa totalité ! Il faut recréer, établir et soutenir un rythme par lequel l’Armée Ascensionnée de Lumière puisse verser l’aliment, les énergies, les instructions et plans réels rédigés dans ce royaume psychique et astral où dix milliards d’âmes appartenant à cette évolution doivent résider de temps à autre. Voilà la manière par laquelle elles peuvent êtres nourries, éveillées, leurs esprits stimulés, leurs courants de vie purifiés et leurs consciences intérieures encouragées au point de pouvoir émettre la lumière !

     

    Les énergies que vous avez données durant les dix–huit ou vingt dernières années représentent votre vie, c’est–à–dire chaque électron ayant transité par vos précieux et sincères corps, lorsque vous parcouriez les rues en direction de votre Sanctuaire, lorsque vous le nettoyiez, le décoriez, le souteniez dans le monde des affaires au moyen de votre argent ! Par ces énergies, chers cœurs, vous avez créé pour nous un centre magnétique dans lequel nous venons avec ASSURANCE ! Nous venons avec le sentiment d’être les BIENVENUS ! Nous venons sachant que nos paroles ne seront pas verrouillées dans des archives à croissance galopante, de connaissances oubliées, mais qu’elles seront VIVIFIÉES, CHARGÉES D’ÉNERGIE ET DIRIGÉES par votre magnifique application, par votre travail de classe, et converties par vos autres énergies en littérature jusqu’à en couvrir la planète !

     

    Mes bien–aimés, au nom de l’Armée Céleste que je représente, je vous fais part de notre gratitude, gratitude, GRATITUDE, pour ce service ! Nous donnons notre lumière, mais nous ne pouvons la donner avec légèreté. Nous apportons cette Lumière pour libérer la planète ! Nous donnons cette Lumière pour en finir, une fois pour toutes, avec la douleur, la dégradation, la maladie et les ombres qui engouffrent et veulent réellement étouffer les natures spirituelles de la race entière !

     

    Vous savez, il a été dit : avec Dieu, un seul être forme une majorité ! C’est une Vérité éternelle. Par la vision d’un seul homme, la Santa Maria traversa l’Atlantique ! La vision d’un seul homme établit une Amérique libre ! La Lumière d’un seul homme transfigura un corps et lui fit faire l’ascension en présence de cinq cents personnes ! Une intelligence, dirigée par Dieu, a sauvé plus d’une fois cette planète de la dissolution ! Pendant des centaines d’années, il n’y eut parfois qu’un seul courant de vie incarné pour maintenir la relation de l’humain avec le Divin ! Juste avant l’arrivée de Sanat Kumara, quatre courants de vie étaient tout ce qu’il restait pour que la Loi Karmique y vît encore une raison de soutien ! Quatre individus sur dix milliards, et cela fut suffisant !

     

    Tant qu’un homme, une femme, désire le soutien d’une planète, tant que deux solides pieds s’enracinent dans cette Terre, le cœur ancré dans le Cœur de Dieu, la planète doit survivre parce qu’un individu, par l’autorité de I AM, est la Présence du Dieu Tout–puissant à n’importe quel endroit où réside cette Flamme focalisée !

     

    VICTIMES DES CIRCONSTANCES ? RIDICULE ! Vous êtes des maîtres par la Flamme de Lumière Éternelle et vous êtes rassemblés par des liens vivants et conscients, comme vous l’avez été par le passé ! Magnifiques sont les énergies que, depuis le début, vous avez attirées, les conditions que vous avez dissipées, la protection que vous avez apportée à l’entreprise de Saint– Germain et qui, toutes, ont permis à notre représentant précédent de la soutenir jusqu’à ce jour ! Le je externe est peu conscient des appels du cœur d’autres personnes, sincères, qui soutiennent l’entreprise dont l’ego s’attribue le succès !

     

    Mes bien–aimés, je viens pour vous inciter à réaliser que l’axe incliné de la Terre est encore tenu dans les bras de l’amour et que cette grande lumière flamboyante, par laquelle vous soutenez les épanchements rythmiques dans le travail de classe, est l’une des raisons principales pour lesquelles cette planète a été portée à bout de bras jusqu’à ce jour !

     

    Mon effort, mon service à la vie, se trouve dans l’instruction de la conscience, pour lui permettre de découvrir en elle–même ce qu’est le pouvoir de lumière. Au début de l’individualisation sur la Terre, les Archanges furent désignés pour représenter les sept Rayons. C’est ainsi que je fus le premier Instructeur du Monde, et mes successeurs ont été mes grands et puissants amis, le bien– aimé Gautama Bouddha, le bien–aimé Seigneur Maitreya, notre bien–aimé Jésus et d’autres.

     

    Dans vos groupes, parmi ceux qui se sont élevés vers l’Ascension par les énergies vitales de votre vie, il y en a plus d’onze qui ont rallié les Frères à la Robe Dorée. Tous m’ont rejoint ici ce matin, vous êtes donc bien représentés parmi les légions dont les énergies se vouent à enseigner le pouvoir de lumière à la conscience humaine.

     

    Dans le grand Second Royaume, la Deuxième Sphère, tous les Êtres représentant les trois évolutions reçoivent l’éducation nécessaire pour devenir des Maîtres d’énergie et pour être capables, par la suite, de transférer cette instruction à ceux qui le désirent et qui veulent progresser sur l’Echelle de l’Evolution jusqu’à son ultime perfection.

     

    Au Premier Royaume, qui est le royaume de l’idéation, sont générées toutes les merveilleuses idées depuis le Cœur de Dieu. Elles sont infinies et ne peuvent jamais être appréhendées dans leur totalité, car il n’y a pas assez d’intelligences qui puissent assimiler toutes les idées de la Cause Universelle Première et les extérioriser. Le centre générateur de l’Esprit et du Cœur de Dieu et les divines idées qui proviennent constamment de sa grande Conscience sont telles que même si tous les êtres de cette Terre et tous ceux des royaumes élémental et angélique saisissaient une idée par seconde et l’extériorisaient parfaitement, vous nauriez même pas entamé le Trésor du non revendiqué ! De ce fait, vous avez une merveilleuse occasion de magnétiser les idées divines ; chacune contient en elle–même le mode et le moyen de la réaliser.

     

    Le Père sème dans l’espace universel, et votre conscience est l’aimant, le champ individuel dans lequel l’idée s’enracine par votre libre arbitre, se nourrit, se développe et s’extériorise.

     

    Dans la plupart des cas, c’est par l’usage du pouvoir magnétique de leur conscience que les humains absorbent les idées de l’atmosphère inférieure, des royaumes astral et psychique, de même que les suggestions d’autres êtres humains, suggestions de la parole écrite, de la radio, du cinéma. Les suggestions les plus dégradées proviennent des royaumes astral et psychique. Puis, par la pensée et le sentiment, les individus nourrissent, chargent d’énergie et extériorisent ces idées dans la forme. Il est encourageant de constater que l’humanité n’a pas perdu le pouvoir et la capacité d’extérioriser les idées de la Terre et que, par cette aptitude, lorsqu’ils sont entraînés et instruits, ils peuvent extérioriser les idées du Père !

     

    Je ne voudrais pas être trop technique, parce que je perçois toujours la capacité et la réceptivité des consciences avec lesquelles je traite. Vous devez m’excuser parce que, le plus souvent, je travaille entièrement sur le plan causal dans la Seconde Sphère ; même le Seigneur Maitreya ne descend que très rarement au–dessous de ce royaume d’action. Le bien–aimé Kuthumi et beaucoup d’autres travaillent dans les royaumes inférieurs, mais ceux d’entre nous qui ont œuvré sur le plan cosmique pendant des éons contactent rarement les individus de l’humanité non ascensionnée. Je chercherai donc à être aussi simple que possible dans mon explication.

     

    Les idées émanent constamment de l’esprit d’Hélios et de Vesta, de l’esprit et du cœur de tous ceux qui résident dans la Ceinture Électronique autour du Soleil. Elles sont les souhaits divins qui remplissent l’univers. Lorsqu’elles entrent dans la Seconde Sphère, des Êtres exquis : Anges, Êtres Cosmiques, Dévas, Élémentaux de haut niveau, ouvrent leur conscience pour se saisir de ces idées et les absorber.

     

    Ensuite, l’idée est transcrite dans une forme exploitable. Ce peut être l’idée d’une planète ; un grand Etre la dessinera en une sphère admirable avec des montagnes, des mers, et ainsi de suite. Ce peut être l’idée d’une maison, et cette maison sera dessinée par un être selon sa propre initiative. Ce peut être l’idée d’une composition musicale et, à son tour, elle sera extériorisée par un être.

     

    Dans la Deuxième Sphère, les idées se cristallisent. Elles prennent forme. Dans votre propre monde, c’est la même chose qui se produit. Vous recevez peut–être une idée abstraite ; vous dites par exemple : "Jaimerais faire un voyage." Alors, votre esprit, qui représente la Seconde Sphère, va dire : "Bien, nous allons saisir labstrait et le façonner. Nous allons planifier un voyage aux Bermudes, en Angleterre ou à quelque autre endroit." Vous pourriez aussi recevoir l’idée d’une nouvelle maison. Alors, votre esprit reprend cette idée pour dire, peut–être : « Je voudrais une maison de huit chambres, avec un terrain dun acre. » (40,47 ares ou 4046,86 m2), ou : "je voudrais une maison dun style particulier." C’est dans la Seconde Sphère que les impulsions abstraites et les idées sont cristallisées en une forme exploitable. Vous voyez ?

     

    Le désir, dont le mot vient de de sire, c’est–à–dire du Père, prend alors forme. Lorsque, sur votre plan, vous cherchez votre don, votre maison, vous l’attirez dans la Seconde Sphère. Si cette forme vous plaît, vos sentiments en prennent possession, vous la chargez d’énergie, et la pression de vos sentiments lui donne vie et l’amène à se manifester. Vous voyez ?

     

    Voilà notre service dans la Seconde Sphère. Dans ce royaume sont admises les idées exquises dont beaucoup sont abaissées vers le Troisième Royaume et chargées d’énergie par les sentiments de puissants Etres qui y résident, puis, elles sont transportées par divers canaux dans les royaumes inférieurs qui peuvent les extérioriser.

     

    Le Troisième Royaume constitue le raccordement des idées divines nées dans le Premier Royaume, puis moulées dans la forme et chargées d’énergie dans le Second Royaume. Alors, dans le Troisième Royaume, elles sont triées par canal : scientifique, musical, gouvernemental, de dévotion, religieux ou cérémoniel.

     

    Le grand Vénitien et le bien–aimé Maha Chohan rendent le service de séparer et canaliser les idées et les pensées chargées d’énergie par le sentiment, pour chacune desquelles l’un des sept Chohans peut trouver un pupille incarné qui la recevra et l’extériorisera.

     

    C’est une chose magnifique de voir le système ordonné par lequel la création prend place. Revenons à l’idée de votre maison. Quand le Chohan, dans ce cas Sérapis Bey, reçoit le dessin parfait d’une maison ou d’un palais, il recherche un architecte ou un courant de vie suffisamment sensitif pour extérioriser cette beauté. Alors, il projette un rayon de son attention et l’image réelle correspondante dans la conscience de l’architecte ou de l’individu qui souhaite avoir une maison parfaite. Elle est extériorisée par l’individu, si celui–ci persévère dans son idée, ou elle flotte dans les éthers, espérant que quelqu’un d’autre viendra la récupérer. Si elle n’est pas utilisée, elle se dissout au bout d’un certain temps et retourne se fondre dans l’universel.

     

    Beaucoup d’individus vivent aujourd’hui dans une maison qui, aux niveaux intérieurs, a été dessinée pour quelqu’un d’autre. Vous voyez, chers cœurs, l’atmosphère entière, ainsi que le Royaume éthérique, si proches de votre Terre, sont remplis d’idées perfectionnées dans les Premier, Deuxième et Troisième Royaumes, dirigées ensuite vers les Quatrième, Cinquième et Sixième Sphères. Elles ne peuvent se précipiter dans le monde de l’apparence physique, parce qu’il n’y a aucune porte ouverte dans la conscience humaine pour les recevoir. L’humanité est tellement occupée à connecter sa conscience au monde externe qu’elle n’est jamais suffisamment calme pour se relier au royaume supérieur, dans lequel résident toutes choses bonnes et parfaites en attente de se réaliser dans le monde de l’apparence physique.

     

    Le Maître Saint–Germain a dit voici peu en Conseil : « Il ny a aucune nécessité à souffrir de la limitation, parce que la Septième Sphère explose littéralement de perfection, et il y a si peu de courants de vie physiquement incarnés qui souvrent suffisamment pour se laisser pénétrer des idées parfaites. » Il existe aujourd’hui l’ OPPORTUNITÉ d’être une porte ouverte à toutes ces idées exquises qui viennent d’en haut, car elles–mêmes ne s’accomplissent pas avant d’être pourvues de leur manifestation physique.

     

    Lorsqu’elles retournent du Royaume Éthérique vers l’universel, elles n’ont pas réalisé la plénitude de leur individualisation. Elles attendent leur acceptation par la conscience réceptive de l’humanité. Si les sens peuvent être écartés de la limitation, écartés des apparences, écartés de l’insuffisance et axés sur l’abondance qui se trouve dans la Sphère juste au–dessus de vous, et qui en fait s’imbrique dans la vôtre, alors la précipitation est maîtrisée.

     

    Mes bien–aimés, c’est si merveilleux ! Je travaille tellement dans cette Seconde Sphère. Je vois la beauté de ces grands Temples. Oh ! puissiez–vous voir la gloire des Temples Topaze de Lumière ! Ces grands dômes puissants resplendissent par la lumière des Êtres qui les habitent, de même que par le rayonnement de la Flamme depuis l’intérieur des Joyaux eux–mêmes ! Oh ! si vous pouviez voir ces Temples et en rapporter le souvenir ! Il s’y trouve à disposition du Vénitien des compositions accomplies, qu’il s’efforce de transmettre à des compositeurs sur Terre, d’une telle munificence que cette Etoile pourrait être transformée en un jour !

     

    Oh ! Quelle magnificence de l’industrie et du commerce ! Quelle magnificence de l’architecture, de la peinture et de l’art, magnificence de l’éducation ! Mais tout cela doit être canalisé par quelque conscience réceptive, parce que Dieu a besoin dun corps. Voilà qui, en un sens, peut paraître cruel, mais malgré cela, c’est un don superbe, car Dieu a tant aimé le monde qu’il décida de permettre au peuple de la Terre d’avoir la joie de collaborer à la création et au maintien de l’Age d’Or et du Royaume des Cieux sur la planète.

     

    Vous savez bien que ce qui vous est donné hors vous–mêmes n’est en aucune façon aussi satisfaisant que ce par quoi vos propres énergies ont été éblouies et qui a reçu l’impulsion provenant de vos pensées et sentiments. C’est en cela que vous vous réjouissez véritablement. Vous savez alors que le bonheur est d’être un créateur, que cela soit d’un simple chant, de la culture d’un modeste champ, ou du dessin d’une image admirable. Voilà la raison qu’a votre être de devenir un créateur conscient, de tisser le fil de l’énergie de vie, de la mouler selon votre propre dessein divin, de prendre quelques–uns de ces schémas qui sont les idées du Père, de les planter dans votre conscience et de les réaliser.

     

    Oh ! êtres bénis, êtres bénis ! Il y a tant à portée de main ! Jésus n’a–t–il pas dit : « Le Royaume des Cieux est à portée de main. » Et il en est ainsi ! Dans cette chambre où je suis ce matin, tout autour de vous regorge de perfection issue de la Sphère de Saint–Germain. A vous de l’accepter ! Ouvrez les portes de votre conscience, nourrissez ces pensées et sentiments, ces idées exquises et précipitez–les dans la forme, car, véritablement, un seul avec Dieu est une majorité !

     

    Pour ce que vous avez fait, vous êtes bénis au–delà de tous les peuples. Vous êtes bénis au–delà de tous les peuples pour votre foi, votre amour, votre loyauté, votre fidélité et pour votre constance ! Oh ! comme je vous aime ! J’ai beaucoup entendu parler de vous par les membres de ma Fraternité. J’ai entendu parler de votre mérite, mais, venant moi–même, j’ai trouvé qu’il dépasse même leurs radieuses expressions. Oh ! la lumière de l’âme de l’homme est précieuse. L’étincelle est éternelle. Nous avons dédié les millions d’années d’existence que nous avons vécues à développer la vie. C’est notre raison d’être. Nourrir et développer vos flammes du cœur est une joie pour chacune de nos respirations. Vous nous êtes chers au–delà de toute expression ! Vous êtes bénis, car vous marchez au nom du Seigneur. Vous vivez pour extérioriser Sa loi et, par la lumière flamboyante qui s’élève vers tous les univers de tous les systèmes, vous avez manifesté que les gens de la planète Terre aiment réellement la lumière et peuvent l’émettre avec suffisamment d’intensité qu’elle jaillit à travers l’espace interstellaire jusque dans le Cœur de la grande Cause Première !

     

    Je vous quitte maintenant, enveloppés dans l’amour, la lumière et la promesse, je vous laisse dans les bénédictions du Soleil de derrière le Soleil, dans les bénédictions du Soleil physique, dans les bénédictions de l’Esprit du Printemps et dans celles de mon propre humble Être.

     

     

     

    Article VII

    Message de l’Archange Gabriel

    Ange de la Résurrection 

    Décembre 27, 1953

     

    Salut, fils et filles du Dieu vivant incarné ! Je viens du Trône du Roi des Rois vous apporter le souvenir de votre identité divine, de l’héritage qui attend que vous le réclamiez dans le but de l’extérioriser pour la gloire de votre Père et pour la rédemption de la Terre, qui a été pendant si longtemps votre hôte et protecteur le plus grand et le plus patient.

     

    Je viens du Royaume de la Lumière de Dieu qui ne fait jamais défaut vers les ombres du plan terrestre et je vous dis : "Dieux et déesses ! Pourquoi demeurez–vous dans les ombres, alors que dans votre cœur bat le Feu de l’Immortalité ? Il contient en lui–même le pouvoir de racheter, de transmuter, d’harmoniser, de purifier, de guérir, de pourvoir et de régler toute condition, même à la vitesse de la pensée !"

     

    On me connaît sous le nom d’Archange de la Résurrection. Il est mon privilège et mon honneur de ramener à la vie, en collaboration avec la Hiérarchie, la conscience de la Maîtrise qui est la destinée prédéterminée de chaque homme, femme et enfant appartenant à cette évolution, comme de ceux qui ont fait le vœu d’en être les gardiens.

     

    A maintes reprises, alors que se déroulaient les âges, j’ai été mandaté par le Roi des Rois pour faire éclater la Flamme de mon propre cœur dans la conscience de quelques âmes en quête, qui avaient été prises dans les filets de la pensée et des sentiments humains et avaient oublié la dignité, la maîtrise de l’empire divin qui devraient être extériorisées par chaque courant de vie. Lorsqu’une âme, dans une recherche honnête et sincère, arrivait à un certain état d’application individuelle, le Père de Lumière me demandait d’apporter la pression de ma Flamme et de mon sentiment dans cette conscience. Alors, l’ILLUMINATION se produisait ! En Inde, le Seigneur Bouddha en fit l’expérience. Les aphorismes mentaux et les vérités qu’il avait acceptés en pensée jaillirent soudain dans la Flamme d’acceptation et de sentiment, et il devint instantanément un Etre divin et libre. Il sut alors dans chaque fibre et cellule de chacun de ses sept corps la vérité entière, à savoir qu’il était lui–même le Pouvoir Divin extériorisé pour répandre la gloire du royaume et apporter à toute vie plus d’opulence et de perfection, activités naturelles de ce royaume.

     

    Dès avant sa propre naissance, Marie, Mère Bien–Aimée, se vit offrir la responsabilité de mettre au monde notre Frère Jésus. Elle demanda alors qu’après son incarnation, quand le temps de sa grande mission serait arrivé, il me fût permis d’apporter à sa conscience externe le souvenir de cette mission, de la beauté et perfection du corps électronique de Jésus le bien–aimé. Le Roi des Rois m’en donna la permission et j’en fis la promesse à Marie. Avant qu’elle ne prît son corps terrestre, je lui dis : "Marie, je serai !"

     

    Quelques années plus tard, j’étais à ses côtés et tins ma promesse. Je dis les mots qui ont été transmis de génération en génération et qui forment encore aujourd’hui un lien cosmique entre Marie, moi–même et l’humanité terrestre qui les a incorporés dans ses prières.

     

    Je me souviens bien de ce moment ! Je me souviens de la beauté et de l’innocence de cette exquise Dame de Lumière, de la force dans ce courant de vie, mais aussi de sa grâce et de sa gentillesse. Je pus dire en toute honnêteté : "Salut à toi, Marie, pleine de Grâce ! Le Seigneur est avec toi."

     

    De la même manière, je vous dis aujourd’hui, filles et fils du Dieu éternel de Lumière : "Salut à vous, enfants ! Puissiez–vous demeurer toujours en état de grâce, jusqu'à ce que vienne l’heure vos SENTIMENTS pourront accepter votre propre schéma divin, votre Image Divine, la gloire et la perfection de votre Saint Je Christique, et que vous puissiez manifester cela pour la gloire de Dieu et pour l’encouragement de votre prochain !"

     

    Avec tout le pouvoir de ma dynamique de lumière accumulée à travers les âges, je demande que ressuscite ce jour dans votre conscience la mémoire des pouvoirs qui sont vôtres pour servir à étendre les limites du Royaume du Ciel !

     

    Je réside au Quatrième Royaume et je travaille avec le grand Sérapis et les Saints Je Christiques de presque toute la race humaine. C’est pourquoi je connais bien la perfection divine de chaque courant de vie appartenant à cette évolution. Je fais mon adoration dans les mêmes Temples. Jour après jour, je me tiens à côté de vos Je Christiques. Je suis bien outillé pour vous adresser le SENTIMENT qu’il est temps pour vous d’ouvrir la porte à la réalité de cette Présence Divine exquise et majestueuse, faite à l’image du Père et de la Mère de ce système et qu’il est de vos devoir et responsabilité d’extérioriser.

     

    Pour cela, vous n’êtes pas nés une fois, bien–aimés, mais des millions et des millions de fois ! Pour cela, les Forces des Eléments ont abandonné leur liberté et fait votre corps, corps après corps. Dans ce but, le flot incessant de lumière électronique a coulé du cœur du Soleil, soutenant votre conscience et votre individualité. Dans ce but, votre Terre gémissante a continué à tourner sur son axe. C’est pour cette raison que le Soleil a brillé dans les Cieux et que la récolte verte a été produite pour l’entretien de vos corps. C’est pour cela que le Bélier remplit l’atmosphère de l’air qui anime vos poumons. C’est encore pour cela que l’élément eau pourvoit à votre rafraîchissement et à votre purification. Tout cela existe pour que vous atteigniez la maîtrise divine et pour aucune autre raison, pour que vous extériorisiez la nature de votre propre Père, de votre propre Mère, pour avancer dans la perfection pleine de dignité de Princes et Princesses dans la Maison du Seigneur, jusqu’à ce que votre schéma, votre modèle manifesté de sérénité, de maintien et de dignité, d’opulence et de beauté, de perfection et d’équilibre, élève l’humanité par son seul exemple.

     

    Oh, mes bien–aimés ! L’humanité terrestre est prisonnière des sens. Le rayon d’énergie et de lumière qui anime le corps humain et qui s’écoule de manière incontrôlée à travers les sens, ancrés dans la substance de la Terre, est une force de gravité plus puissante qu’à l’intérieur de l’âme la poussée élévatrice vers un état d’harmonie !

     

    Si nous pouvions, par ceux d’entre vous qui professent nous aimer, manifester un exemple de maîtrise divine qui serait gravé dans la conscience des sens de l’humanité, notre victoire serait assurée. La mission du Maître Jésus reste l’une des comètes les plus brillantes ayant traversé les pages de l’histoire, parce que cette mission a été réalisée non seulement par les paroles de ses lèvres, mais par ses œuvres dans la chair de son corps !

     

    La Transfiguration, la Résurrection, l’Ascension ont été des faits manifestes que la conscience des sens de l’humanité a confirmés et qu’elle n’a pas pu dénier. Le mort ressuscité et les malades guéris ont été des manifestations de la Loi extériorisée, démontrant la maîtrise de la vie divine. Cela doit se produire à nouveau par l’intermédiaire d’hommes et de femmes disposés à vivre en état de grâce. L’humanité a joué avec ce mot pendant des siècles. Je voudrais vous demander d’y réfléchir profondément. L’action vibratoire du Ciel est harmonie. La vibration de tout Maître, Ange et Déva, de la Divinité Elle–même et de sa grande Contrepartie céleste, est harmonie. Lorsque vous vous trouvez dans un état d’harmonie vis–à–vis de la vie, vous êtes en état de grâce. Cela veut dire que votre énergie peut se connecter instantanément avec l'énergie harmonieuse de chaque Etre Ascensionné ou Cosmique et qu'eux, à leur tour, lorsque le besoin s’en fait sentir, peuvent vous utiliser en tant que conducteurs des flammes de protection, de guérison, d’équilibre, vers une ville, une nation ou la planète entière.

     

    Bien–aimés, l’énergie et la vibration sont impersonnelles, et l’état de l’action vibratoire de vos corps intérieurs est connecté soit avec l’Octave des Maîtres Ascensionnés, soit avec le royaume psychique et astral dans lequel, malheureusement, votre corps physique est obligé de se mouvoir aujourd’hui. Lorsque vous vous trouvez dans un état d’harmonie, de tolérance, de paix bienveillante, votre action vibratoire n’est qu’une avec le Royaume des Cieux qui tourne tout autour de vous. A chaque instant, les Maîtres Pouvoirs de l’Univers peuvent vous atteindre selon les nécessités du moment. Si notre bien–aimée Marie, par exemple, pour quelque raison que ce fût, n’avait pas été en état de grâce à l’instant décrété pour la visitation et l’Annonciation, le moment serait venu et reparti, et je n’aurais pas pu relier mes énergies à son monde.

     

    Réfléchissez–y ! Qui sait quand ce moment doit se produire ? La tradition biblique nous conseille de demeurer en état continu de préparation spirituelle. S’il vous plaît, entretenez un état permanent de vigilance, une préparation constante et le maintien de la pureté, de l’harmonie et de l’équilibre au sein de vos corps intérieurs, car personne ne sait l’heure à laquelle vient le Fiancé ! Pour chaque homme, ce peut être une heure différente ; pour chaque courant de vie, le moment de contact entre le Saint Je Christique et la conscience externe sera différent et dépendant de la dynamique des siècles, dépendant de la contemplation du courant de vie et de certains courants cosmiques que le Saint Je Christique pourra utiliser.

     

    Parce que votre sincérité est si grande, je ne voudrais pas vous charger d’un sens excessif de responsabilité. Votre présence avec nous est une preuve suffisante de votre désir de coopérer. Très souvent, lorsque nous mettons l’accent sur des vérités qui pourraient aider les gens sincères sur le chemin, nous n'arrivons qu’à créer chez eux des tensions supplémentaires à cause de leur effort et de leur volonté de respecter nos conseils. Cependant, je me dois de dire que j’ai vu plus d’un courant de vie, destiné à recevoir l’appel cosmique de la Présence, perdre juste avant le moment cet état de grâce et l’opportunité de cette liberté pour toute une incarnation !

     

    La religion n’est pas qu’une affaire de cérémonie. C’est quelque chose de vécu, jour après jour, heure par heure. C’est une affaire de bon sens ordinaire et évident. C’est une affaire de discipline, de self–control, de contemplation. Naturellement, c’est aussi le développement de l’amour et de la gratitude pour la vie elle–même et pour le Dieu qui en a fait don et soutenu votre présence dans l’univers pendant des millions d’année, espérant réaliser à travers vous une destinée qui ne peut être accomplie par aucun autre individu.

     

    Seul votre courant de vie peut réaliser une partie de la grande tapisserie cosmique. Seuls votre Corps Causal et votre propre courant de lumière qualifiée peuvent manifester une certaine partie du grand dessein solaire. Vous seul pouvez offrir d’extérioriser la PERFECTION du Plan Divin, et tout notre univers attend le consentement du je externe à la Volonté de Dieu qui bat dans votre cœur. Aujourd’hui, avec tout le pouvoir de mon propre cœur, je charge dans votre corps mental, je charge dans votre monde des sentiments, je charge dans votre corps physique le pouvoir glorieux de la Flamme de Résurrection pour RENVERSER les courants qui ont lié les énergies de vos corps aux appétits, passions et désirs de l’octave inférieure et construit l’aimant et le pôle d’attraction qui vous lient à la Terre !

     

    VOUS SEREZ LIBRES ! Au NOM DE DIEU, je dis à cette énergie : "RETOURNE au Christ d’où tu viens ! Au NOM DE LA LUMIÈRE, JE VOUS ORDONNE de ne plus jamais vous connecter à la discorde et aux apparences du monde extérieur ! Concentrez–vous sur cette lumière jusqu’à ce que le pouvoir magnétique du Saint Je Christique attire même la structure de la chair dans une luminosité autonome, jusqu’à ce que chaque cellule, chaque atome de chacun de vos corps devienne un conducteur rayonnant des qualité et vertu divines pour lesquelles votre courant de vie est !"

     

    Dans notre Royaume, l’opportunité (N.d.T. : de servir) nous procure toujours de la joie, car lorsque les conditions se présentent, les expériences se réalisent, et nous émettons de la lumière, toujours plus de lumière, jusqu’à ce que par le fait même de ces expériences, nous devenions de plus grands conducteurs d’amour et de lumière du Ciel.

     

    Amis bien–aimés, je suis reconnaissant envers l’humanité pour l’attention qu’elle porte à notre Fraternité particulière. Aux fêtes de Noël, on nous accorde un peu plus d’attention, mais pour la plupart du temps, les services des Archanges ne rencontrent que peu de compréhension. Notre Illustre Seigneur et Prince, le bien–aimé Michel, est celui qui, le plus souvent, s’est tenu devant la conscience de l’humanité terrestre. Mon bien–aimé Frère Raphaël n’a eu qu’une relation limitée avec les étudiants spirituels qui se trouvent sur le chemin, et j’ai eu le mérite discutable d’être un maître joueur de l’instrument à vent (la trompette), par lequel les morts sont rappelés à la vie. Cependant, mon service va bien plus loin ! Je voudrais tellement être accepté en tant que puissance faisant revivre en vous–mêmes, DANS LA MESURE OU VOUS ME LE PERMETTEZ, les pouvoirs qui sont latents dans vos courants de vie.

     

    Pour l’instant, vous êtes embrasés par l’enthousiasme de notre Présence et par la pression de nos auras et de notre Lumière, mais très vite, vous allez glisser à nouveau vers l’acceptation des chaînes de votre karma, vers l’héritage de votre race, vers les concepts d’âge et de décrépitude générale. Il n’est PAS nécessaire, cœurs bien–aimés, de retourner à cette acceptation de la limitation lorsque vous avez été élevés plusieurs fois au niveau de votre liberté dans notre Présence et quand, avec un nouvel espoir et une nouvelle assurance, vous avez eu la conviction de votre maîtrise et de votre réalité divine ! Hélas, vous avez refermé les portes et les fenêtres de votre conscience et permis aux boulevards des sens de vous faire croire que le monde de l’apparence est réel, inflexible et maître.

     

    J’ORDONNE QUE VOUS SOYEZ LIBRES de la domination de vos sens extérieurs ! J’ORDONNE votre allégeance à votre propre conscience divine ! J’ordonne que votre monde des sentiments soit nourri de la conviction que vous êtes Maîtres et Dieux par la lumière ! L’accepterez–vous dans la plénitude de votre cœur ? Lorsque vous retournerez à un état de frustration, INVOQUEZ–MOI ! Utilisez mon Nom, mon Nom et mon Pouvoir ! Je suis l’Ange de la Résurrection qui s’est tenu auprès de la forme gisante du Maître Jésus. Au moment où la Résurrection devait être accomplie, ma Flamme et celle du Maha Chohan TRAVERSERENT le corps EN UN ECLAIR, et il se releva, maître de la mort !

     

    Ce que j’ai fait pour lui, ce que j’ai fait pour les membres de la Retraite de Louxor, je peux le faire pour tout homme, toute femme et tout enfant sur la planète, qui aura décidé de m’avoir comme ami ! Vos propres mondes sont saturés d’ombre ; mon cœur se serre à les contempler. Etant devant vous ce matin, écoutant vos chants puissants, vos invocations et voyant encore les chaînes auxquelles vous êtes attachés, voyant aussi brûler dans le creuset de votre cœur le Feu de la Liberté, il me tarde de voir la conscience nous accepter et de réaliser la promesse, qui peut l’être dans la chair, faite par tous les Êtres Divins au cours des âges. Cela se produira un jour.

     

    Moi, Gabriel, je parle à vos cœurs. SOUVENEZ–VOUS DE MOI ! Invoquez la Flamme de la Résurrection ! Faites vivre en vous ce qui semble mort ! La lumière de Dieu, la jeunesse de Dieu, la vue de Dieu, l’ouïe de Dieu, la beauté de Dieu, l’amour de Dieu, la nature universelle de Dieu, sont vivantes en vous. Il y a dans votre cœur un charbon ardent, sans quoi vous n’auriez pas de forme physique. Il y a une étincelle dans laquelle réside tout le pouvoir du Tout–puissant, et je souffle dessus avec la FLAMME DE MON ESPRIT : "EN AVANT, TOI QUI DORS ! REVELE TA MAITRISE ET SOIS LIBRE ET DIVIN !"

    Je vous remercie.

     

     

     

    Article VIII

    Message de l’Archange Michel

    Ange de la Protection

    Décembre 1953

     

    Salut ! ô Père de Lumière et de Vie Éternelle ! Je suis sur la planète Terre parmi les esprits que j’ai fait le vœu de ramener au bercail ! Salut à Toi, Mère Éternelle, dont j’ai embrassé le bord du vêtement avant de quitter les hauteurs célestes de Ta Présence rayonnante et à qui j’ai promis de ne pas revenir avant que chaque esprit né de Ton Propre Sein, engendré par Ta lumière et destiné à l’Immortalité, ne devienne Libre et Divin !

     

    Ce soir, je tiens dans le champ de mon aura une ville puissante et palpitante. Des millions et des millions d’âmes endormies s’agitent cette nuit dans leur sommeil, et elles doivent se réveiller, car elles sont à moi ! I AM ici parce que, parmi celles qui demeurent dans ce pays des ombres, il y en a quelques–unes qui se sont souvenues de la lumière, qui croient que les Anges, les Dévas et les Maîtres sont réels, et parce que l’accès à ma Présence leur a été ouvert par leur libre arbitre.

     

    Ô Parents Tout–puissants de cet univers, en Votre Nom j’implore la rédemption de ces âmes d’hommes visitées par le péché ! Relaxez ces âmes, par les énergies libres que les Esprits Gardiens ont volontairement répandues sur l’autel de la vie ! Par le fait de dispensations jamais encore révélées, J’INVOQUE depuis le Soleil de derrière le Soleil ! Moi, Michel, J’INVOQUE la LUMIÈRE du Soleil de derrière le Soleil !!! Ma voix ne se taira pas ! Ma Présence se tiendra constamment au milieu de l’ombre tant qu’un seul être y sera encore embourbé ! ASSEZ ! CELA SUFFIT ! I AM, Je Suis la vie qui parle ! I AM, J Suis cette vie, consciente de soi et dédiée intelligemment au maintien de la destinée spirituelle de chaque âme qui, gaiement, joyeusement, a quitté le sein de l’Eternel pour venir dans la forme. C’est ma raison d’être ! Pour quelle autre raison devrais–je recevoir le flot incessant du Dieu universel, substance électronique, sinon pour servir la vie et la rendre libre ?

     

    Je parle à travers la véritable énergie dédiée, consacrée, moulée et soutenue par des êtres non ascensionnés, et ces énergies font partie des mondes mental et émotionnel, de la réelle structure physique et de la conscience éthérique de chaque homme, femme et enfant appartenant à cette évolution, incarnés et désincarnés. ASSEZ ! LUMIÈRE, PERFECTION et VOIE DIVINE doivent se manifester ! Tant qu’il y a parmi les âmes des hommes, encore liées par le karma et les limitations, des êtres comme vous disposés à qualifier la vie de façon constructive, il y a un espoir de rédemption pour chaque électron vêtu et qualifié d’impureté, mais qui fait partie du corps vivant et respirant de Dieu Lui–même !

     

    Je vous aime ! Je suis venu du cœur de l’Eternel. Ma tâche est de surveiller l’expansion de la lumière de votre âme, le développement de votre maturité spirituelle jusqu’à l’heure finale, quand, dans la dignité et la maîtrise divine, vous vous tiendrez révélés, tels des Princes ou Princesses, dans la maison du Roi des Cieux. Je vis pour ce jour–là !

     

    Je suis votre ami ! Ardent et sincère dans ma détermination de ne plus vous voir vous attarder dans les ombres des siècles et dans une conscience limitée, façonnée par vos rêves, je suis aussi tendre qu’une mère pour développer et attiser votre lumière, la plus petite étincelle de foi, le plus petit souffle d’espoir et la plus faible prière ! Ô Dieu, comme j’aime chaque petite braise vacillante à partir de laquelle mon amour peut embraser à nouveau la flamme d’enthousiasme et d’amour de Dieu pour rendre libre la vie !

     

    A toi, ô bien–aimée Liberté, Veilleur Silencieux de cette ville, à toi qui as fermé tes yeux célestes pour ne pas voir l’iniquité, à toi dont les ailes lumineuses ont été longtemps repliées sur elles–mêmes, comme si tu étais figée dans un exil volontaire. Seule ta radiation a préservé les âmes de cette métropole de la seconde mort. Ô Liberté, je t’apporte des nouvelles du Foyer ! Je t’apporte l’amour de Dieu le Père. Je t’apporte une couronne tressée à partir de guirlandes faites de fleurs de flamme du Soleil par les mains de ta Propre Mère, et je t’en ceins le front ! Je voudrais que ces enfants puissent connaître tes soins attentifs et constants ! Combien de fois n’as–tu pas soufflé l’espoir dans leur cœur lorsque, dans la nuit, seuls et confinés dans leur chambre, ils cédaient à l’abattement ! A combien de chevets, dans combien de bordels n’as–tu pas été ! Ô Liberté, Fille du Ciel, je t’apporte l’amour du Foyer ! Je t’apporte le courage ! Tu reviendras ! Un jour, issu des gens de cette ville, un être deviendra le gardien de la nouvelle cité qui s’élèvera dans la perfection, là où la ville de New York se trouve aujourd’hui, et je te prendrai, ô Enfant du Père, dans mes propres bras !

     

    Puisse l’humanité savoir un jour ce que les Anges, les Veilleurs Silencieux et les Dévas ont réalisé par leur transmission des radiations célestes à travers l’atmosphère inférieure de la Terre : insuffler dans les poumons le véritable souffle donnant la vie, leur évitant de se remplir du poison qui détruit la forme physique !

     

    Ô Dévas lumineux des cathédrales ! Gardiens bénis des églises ! Ô glorieux Anges surveillant les missions à Bowery et Chinatown, je vous aime ! Je vous apporte l’amour du Foyer ! Ô Anges du Ministère surveillant les grandes institutions ! Vous qui savez que les sept Archanges sont dans l’atmosphère de cette cité ce soir, je vous apporte le courage ! Il y a des gens vivant dans cette cité qui connaissent votre existence, des gens qui vous aiment, des gens qui parcourront un jour les hôpitaux et les institutions et, se reliant à l’action vibratoire de vos Je vitaux, extérioriseront la guérison, l’équilibre, la pureté, la liberté et la paix ! Les calices que vous portez, remplis d’Elixir contenant la substance réelle de guérison miraculeuse et du renouveau, ne resteront plus inutilisés.

     

    Ô grands et puissants Dévas, Anges, Pouvoirs, tous les Veilleurs Silencieux de cette ville, RENVERSEZ vos coupes cette nuit ! Que cette substance se RÉPANDE... ET LIBÈRE LA VIE EMPRISONNÉE ! Ô Dieu !

     

    Enfants de la Terre, vous vivez au milieu d’un royaume habité par des Etres de Perfection, exilés volontaires de la gloire de la Cour Céleste ! Souvenez–vous d’eux lorsque vous marchez dans la rue, visitez vos malades, fréquentez votre église ! Reconnaissez ces Etres Silencieux au–dessus de vous, ces puissants Dévas dont les ministères ont sauvé l’humanité terrestre de la folie collective ! Je vous somme de le faire ! Ils ont des noms, des sentiments et une raison d’être. Ils ont l’amour et l’espoir, tout comme vous. Ils sont restés de nombreux siècles, peut–être pas si longtemps dans ce pays, mais en Europe des milliers d’années et en Asie des centaines de milliers d’années, et que sont leurs bienfaits ? La vie qualifiée !

     

    Vous dites : « C’est bien beau de parler au niveau cosmique ! » Donnons alors une explication simple de ce qui nous permet de vivre mieux. Que possèdent les Dévas, que possède Liberté ? (N.d.T. : l’Etre nommé Liberté) Qu’est–ce que j’irradie et j’apporte ? De la vie qualifiée, tout simplement ! Par le libre arbitre, seconde après seconde, minute par minute, heure par heure, année après année, siècle après siècle, elle se construit, se constitue en héritage bénéfique pour la race. Qu’offrez–vous à la vie ? Chacun de vous a vécu presque aussi longtemps que moi ! Vous êtes issus du même Dieu Père–Mère, avez eu le même libre arbitre et le même choix, la même intelligence et exactement la même lumière ! Réfléchissez–y !

     

    Votre Maître Jésus a dit qu’il serait sage que vous emmagasiniez au Ciel vos provisions. Il voulait dire stocker dans la gloire de votre propre Corps Causal des dynamiques de bien qui puissent être utilisées avec bénéfice de temps en temps pour bénir la vie. Vous avez des tas de dynamiques : irritation, dépression, etc. Je ne veux pas vous mettre mal à l’aise. Je veux simplement vous donner des exemples, car des exemples ordinaires montrent mieux la vérité que des aphorismes spirituels.

     

    J’entends souvent dire, même ce soir dans cette salle, par des courants de vie : « Oh, c’est bien pour le Seigneur Michel, ou pour Jésus, ou pour quelque autre grand Pouvoir, mais que puis–je faire, limité comme je suis, en mauvaise santé, à mi–parcours de ma vie ? » VOUS POUVEZ QUALIFIER LA VIE !!! Vous ne pouvez pas être en vie et, en même temps, arrêter de la qualifier !

     

    Bien–aimés, réfléchissez à tout cela de fond en comble et en termes pratiques ! Nous sommes venus pour atteindre votre conscience, pas pour nous amuser. Nous sommes venus pour vous enseigner la loi simple, selon laquelle la vie est qualifiée par la pensée et par le sentiment. La pensée y est pour très peu. Le sentiment est l’élément MOTEUR, et l’âme la plus timide et la plus douce, lorsqu’elle est enflammée par l’autojustification, qualifie le sentiment avec un pouvoir qui égale le mien. C’est merveilleux ! C’est un don de Dieu que vous puissiez qualifier la vie ! Vous avez construit des dynamiques dont, comme je l’ai dit, quelques–unes sont des ombres, mais vous avez aussi construit de magnifiques dynamiques, dynamiques de foi, cette foi qui déplace des montagnes, qui défie la raison et les apparences humaines. Comme Job l’a dit : "Même si Dieu Lui–même me tuait, je continuerais à croire !"

     

     

    Vous avez construit des dynamiques d’une grande richesse, de beauté et de raffinement. Vous avez créé des dynamiques de guérison et d’enseignement, chacun de vous apportant un héritage différent au cœur et au trône de Sanat Kumara et l’offrant comme votre don à la vie. C’est une vision magnifique. Je n’ai jamais rien vu de comparable depuis que la planète Terre s’est chargée des discordes et disharmonies qui l’astreignent ! A l’intérieur du Corps Causal de courants de vie apparemment limités qui sont parmi vous, il existe des dynamiques formidables sur lesquelles compte la Hiérarchie pour le salut de la planète.

     

    Voici quelques années, votre Maître vous a enseigné d’entrer dans votre Corps Causal et d’en extraire ces dynamiques et de les CHARGER et CHARGER et CHARGER dans votre monde et dans les mondes des autres. Je vous le rappelle ! Si vous ne possédez pas de telles dynamiques, vous en avez l’opportunité, car vous qualifiez la vie même lorsque vous êtes assis ce soir en face de moi et me regardez. Vous la qualifierez pendant que votre corps dormira et, lorsque vous vous réveillerez demain matin, vous la qualifierez à nouveau, parce que le flot constant de lumière électronique qui s’écoule du Cœur de Dieu ne s’arrête jamais. Il est incessant, afflue jour et nuit, que ce soit pendant votre état de veille ou de sommeil !

     

    Les minuscules électrons transportent en eux–mêmes un schéma parfait et le versent dans votre cœur et dans votre monde, devenant la Lumière du Monde ou le linceul de la mort. C’est là qu’intervient l’application, l’opportunité de construire des dynamiques là où elles font défaut, de les appeler quand elles sont déjà actives dans votre Corps Causal, de les utiliser, où qu’elles se trouvent, pour le bien de tous. Alors, vous verrez les grands Etres tisser toutes ces couleurs, toutes ces dynamiques, dans le travail de classe, de groupe, dans une entreprise comme celle–ci, en une tapisserie qui s’offre comme un pan du grand Plan Divin.

     

    Puis–je ajouter que vous n’êtes absolument pas la totalité de l’ESPOIR du monde, mais que vous en êtes une grande partie intégrante, car vous êtes éclairés par nous sur ce que nous faisons, comment nous le faisons et comment chacun de vous, à titre individuel, peut coopérer avec nous pour aider ceux qui peuvent avoir de plus grandes dynamiques que vous–mêmes, mais qui n’ont pas le contact. Ils n’ont pas suffisamment de foi en eux–mêmes pour franchir l’abîme de raison et pour pénétrer dans le royaume où nous demeurons. Nous vous utilisons, vous, le corps estudiantin, et ceux qui ont accepté de considérer les Maîtres Ascensionnés comme réels, pour combler cet immense fossé. Dans vos enseignements occultes et spirituels, il est fait constamment référence à ce gouffre. Nombreux sont ceux qui ne peuvent le franchir. Nombreux sont les courants de vie hautement développés et évolués dans le moule de l’orthodoxie qui, par superstition, peur du ridicule, bigoterie ou pour d’autres faiblesses inhérentes à leur âme, sont incapables de saisir la main invisible du Maître ou d’accepter la réalité de la radiation et du pouvoir, ce que vous, individuellement et collectivement, avez été à même de faire. Voilà votre formidable service et votre opportunité !

     

    Bien–aimés, j’ai constamment à l’esprit que je ne dois pas libérer une énergie si considérable. Je suis habitué à travailler en permanence au niveau cosmique, et je demande votre indulgence. Je m’embrase d’enthousiasme pour attiser votre lumière et vous rendre libres. Pardonnez–moi !

     

    Comment la Hiérarchie peut–elle réaliser le Plan Divin par l’intermédiaire d’êtres non ascensionnés sans leur parler, sans leur expliquer ce qu’elle fait et leur donner la possibilité de devenir ses auxiliaires volontaires ? La Hiérarchie, que nous avons sanctifiée et mise sur un piédestal et à laquelle nous avons refusé pendant des siècles l’usage de l’intelligence et de la voix, comment peut–elle nous aider avec quelque chance de succès, si ce n’est par la radiation ? Vous êtes ceux à qui nous avons confié nos plans, nos espoirs. Ceux d’entre nous qui ont fait le voyage de la Terre vous ont confié nos petites expériences personnelles ordinaires, voie par laquelle nous avons obtenu notre Victoire. Nous nous sommes efforcés de partager avec vous le fait que nous sommes des hommes et des femmes comme vous–mêmes, afin de vous faire toucher du doigt notre réalité et notre accessibilité.

     

    Vous ne seriez pas là si vous n’acceptiez la possibilité que nous sommes. Tous parmi vous ne l’acceptent pas entièrement, mais un bon nombre le font. Je suis reconnaissant pour ce fait. Je suis reconnaissant de chaque opportunité que vous donnez à tous les membres de notre Fraternité, impatients d’établir le contact à travers le voile. Que Dieu vous bénisse pour cela !

     

    Votre Maître Saint–Germain ! Je ne peux pas terminer sans parler de lui ! Avez–vous pensé au fait qu’il a été choisi pour représenter le Père auprès de Jésus ? Toutes ces années pendant lesquelles l’Enfant, influençable, n’avait aucune souvenance du Père Eternel qu’il était destiné à extérioriser, Joseph était près de lui. Par son amour, sa compassion, sa fraternité et sa grâce universelle, mais aussi de toute sa force et avec son pouvoir de protection, il fut pour l’Enfant et pour l’Adolescent l’image du Père Eternel qu’un jour Jésus, en lui–même, projetterait à travers sa propre chair !

     

    Oui, Jésus naquit sans karma. Il naquit sans péché, ainsi que le dirait le monde orthodoxe. Il naquit pour une grande destinée, une destinée par laquelle, à travers son propre corps de chair et, chose bien plus difficile, à travers son corps éthérique, ses propres sentiments et sa forme mentale, il devrait extérioriser la Nature de Dieu Lui–même pour l’entière Dispensation Chrétienne. Jésus se soumit, comme Marie avant lui, comme vous et d’autres l’ont fait depuis, à la loi de cette octave, quand les bandes de l’oubli furent attachées autour de son âme, lumineuse et brillante comme elle l’était avant son sacrifice. Il naquit comme un petit enfant.

     

    De nombreuses années passèrent avant que le Saint Je Christique pût faire passer en un éclair dans sa conscience le concept du Père Eternel ; mais la sagesse de la Loi, bien–aimés, lui donna un Père incarné aussi magnifique que tout être humain ayant jamais fait le voyage de la Terre. Voilà un hommage admirable à la force de Saint–Germain et, pour vous, un merveilleux sujet de réflexion ! C’est seulement lorsque Jésus eut atteint sa majorité que l’image que Joseph représentait ne fut plus nécessaire. J’étais là quand Marie et Jésus lui dirent au revoir. J’étais là quand son âme quitta son tabernacle terrestre. J’essuyai les yeux de Marie avec mes propres mains lorsqu’elle fit ses adieux à son Protecteur. Savez–vous combien elle l’aime ? Savez–vous combien Jésus l’aime et combien je l’aime ? De tous les Fils et Filles du Ciel, je peux dire en toute honnêteté qu’il est le plus aimé, et vous êtes ses enfants !

     

    Deux mille ans s’étendent maintenant devant vous. Que pouvez–vous faire pour lui ? Faites que cette activité soit celle qu’il espère ! En ce temps, faisons un don à votre Maître ! Faites qu’il soit autant votre intérêt que le sien, qui lui tient tant à cœur, de réaliser l’arrivée des Chérubins, et que cet intérêt demeure en vous tout au long de l’année.

     

    Saint–Germain a voulu établir une Fraternité d’Anges et d’Hommes. A cet effet, il a amené sur Terre un certain nombre de Chérubins avec un peu d’inquiétude, beaucoup de prières et d’espoir. Ces Etres sont restés.

     

    Puis–je dire encore que les Chérubins, Anges et Dévas et tous ceux qui travaillent avec le Royaume Angélique, sont des Etres sensibles. Ils sont des radiations de sentiments. Ils sont des qualités. En d’autres termes, ils sont des vertus. Ils sont vérité, bonheur, amour, paix, pureté !

     

    Ô, Roi bien–aimé des Séraphins, grand et puissant Etre ! Nous sommes prêts ! Descendez maintenant, vous, Esprits glorieux et aimables ! Demeurez en paix dans le monde des hommes ! Montrez à votre Maître que vous pouvez marcher main dans la main avec l’évolution humaine ! Sachez que vous n’êtes pas plus loin de moi qu’une prière ou un appel ! Sachez que ces cœurs sont doux et sincères ! Montrez–leur la joie des Anges, la beauté et la paix ! Chers petits, je vous laisse en compagnie d’hommes et de femmes qui se dédient au Roi des Rois !

     

    Bien–aimés, acceptez les Chérubins comme vos amis ! Je vous remercie. Bonne nuit !

     

     

     

     

     

     

    Article IX

    Message de l’Archange Uriel

    Ange du Ministère

    16 mai 1954

     

    I AM, Je Suis l’Esprit du Ministère ! I AM, Je Suis l’Esprit de Paix ! I AM, Je Suis l’Esprit de la Grâce ! I AM, Je Suis le serviteur du Dieu Unique et je me tiens aussi devant chacun de vous comme votre serviteur !

     

    Où que le Nom de Dieu soit invoqué, en silence ou non, instantanément, I AM présent, avec la plénitude de l’amour, des bienfaits et de la bénédiction, de la guérison, de la foi et du pouvoir du Tout–puissant. Et la grâce est accordée selon la capacité de recevoir.

     

    Moi, Uriel, je viens dans l’atmosphère de cette Terre à l’invitation de ses gens. Je me tiens parmi vous et vous apporte la plénitude de l’amour de Dieu. Je dis à vos consciences, à vos esprits et à vos corps : « Au nom du Dieu Unique et Tout–puissant, que la Paix soit avec vous ! Que la Paix soit sur votre conscience en lutte, sur vos esprits agités, sur vos corps fatigués, la Paix de Dieu qui dépasse la compréhension de l’esprit extérieur. » Laissez–la pénétrer MAINTENANT chaque cellule, chaque fibre de votre être et relaxez–vous, sachant que vous êtes immergés dans la Présence du Tout–puissant ! Vous vivez, vous vous déplacez ; votre être se trouve véritablement dans le corps vivant, respirant et intelligent du Dieu Universel. Aussi loin que vous puissiez errer en pensée, vous ne pouvez jamais quitter la sécurité de Son Sein. Cela ne demande de vous que l’éveil à votre Présence à l’intérieur de ce Cœur aimant et sûr !

     

    Ô, enfants de Lumière, enfants de Dieu, fragments des Esprits de l’Eternel ! Même maintenant, à cet instant, vous êtes dans le cœur de ce Père !

     

    De tous les Anges qui peuplent les atmosphères internes autour de votre planète, les légions les plus grandes sont celles du Seigneur Michel, notre Prince, et les miennes. Nous sommes les serviteurs de Dieu ; c’est notre grande opportunité et notre joie de servir dans le cadre du schéma universel les fils et les filles de Dieu qui se sont empêtrés par la pensée et les sentiments dans de pénibles expériences et qui, en fin de compte, tôt ou tard, vont invoquer le Pouvoir supérieur et demander assistance pour s’en extirper.

     

    Nous sommes ces légions qui répondent aux appels et aux prières émanant des hommes jusqu’aux plus insignifiants. Les Anges du Ministère s’étendent selon leur rang du cœur du Soleil Central vers le royaume astral et psychique ; certains forment même une voûte de lumière voilée autour de l’enclos. Par le canal des Veilleurs Silencieux, nous sommes informés du moment où la Flamme du cœur s’anime et quand le « Dieu, aide–moi ! » s’élève de la conscience. A ce moment, selon les besoins, un ou plusieurs membres de nos Légions sont envoyés pour apporter la grâce et l’assistance aux courants de vie requérant du secours.

     

    Les Anges du Ministère sont les Messagers du Plus Haut. Ce sont eux qui incorporent la qualité mystique de la grâce. Le Complément de mon courant de vie est connu aux niveaux intérieurs sous le nom de Donna Grâce. Elle est la Dame pleine de Grâce du Royaume Angélique, et la bien–aimée Marie est actuellement sa représentante pour le royaume humain.

     

    L’assistance rendue à l’humanité par l’Armée Angélique est très peu comprise. Il y a une Loi Cosmique qui est inexorable et immuable : tout appel à l’aide doit provenir de l’octave réside le besoin. Si cela n’était pas une vérité évidente, ceux d’entre nous qui vivent dans l’amour et dans la grâce auraient depuis longtemps élevé l’humanité et toute création obscure dans la lumière, mais le courant de vie doit en conscience faire sa demande d’assistance, par un acte de libre arbitre prémédité en son for intérieur. Alors, en réponse à ce véritable rayon d’énergie, viennent la radiation, la présence et le pouvoir des Etres Cosmiques, des Maîtres Ascensionnés, de l’Armée Angélique, des puissants Dévas, selon les exigences du moment.

     

    Les grandes Présences qui élisent domicile au–dessus de grandes villes, similaires à celle où vous vivez actuellement, sont constamment à l’affût de ces rayons et lueurs qui surgissent de l’âme et qui sont un S.O.S. pour les Armées Célestes ! Ces Etres, mesurant alors le besoin, font appel à l’un des Directeurs de l’Armée Angélique dans notre Sphère. Ce Directeur confie la mission à un Ange suffisamment développé pour conserver dans son monde des sentiments la qualité particulière de radiation qui est la réponse à la prière. Cette qualité de radiation stimule la Flamme dans le Cœur et dans l’âme du suppliant, et lorsque les deux se rencontrent, le suppliant lui–même est capable de magnétiser la réponse. La réponse arrive en fonction de la capacité d’acceptation !

     

    L’Armée Angélique bien–aimée qui travaille avec nous commence avec les petits, minuscules chérubins et anges, qui incarnent les qualités de foi, bonheur, espoir, et toutes les Vertus. Ils sont capables de retenir, parfois pas plus d’une heure, la radiation spécifique d’une qualité qui peut être requise sur Terre. Il va sans dire que leurs premiers essais d’assistance sont brefs. Ils reviennent bien vite dans la sécurité des bras et de l’aura du Directeur, qu’ils ont quittée pour vider leur petite fiole de foi, de confiance, sur la Corde d’Argent et sur le courant de vie d’un déprimé ou désespéré. Après un premier succès, le petit être devient plus confiant, plus soucieux d’apprendre et plus désireux de conserver le self–control nécessaire au soutien d'une plus grande partie de la Vertu dans sa prochaine mission.

     

    Donc, c’est par les expériences vécues que l’Armée Angélique croît, se développe et apprend la joie qu’on trouve dans le service. Ses membres ont la permission d’être témoins du changement dans la conscience du mortel qu’ils favorisent de leur bénédiction. Le bonheur et la joie qui luisent dans les yeux de ces enfants sont vraiment merveilleux à voir, quand ils constatent qu’une forme voûtée se redresse et qu'une conscience désespérée s'abreuve à nouveau à la source de la foi. Ils reviennent dans les Temples chargés d'enthousiasme et du désir brûlant de retourner sans cesse à la Terre, jusqu’au jour où plus aucun membre de l’humanité ou du Royaume Elémental emprisonné n’aura besoin d’assistance en dehors de la Flamme qui anime leurs propres cœurs !

     

    Ceux–là sont les petits êtres. Vous, qui vous efforcez de conserver pour au moins une journée dans votre conscience quelque Vertu à transmettre à d’autres par contagion et qui, par votre association, êtes à même d’inspirer un peu de courage, un peu de foi, un peu de confiance à votre prochain rencontré au cours de votre vie quotidienne, vous pouvez vous imaginer dans une certaine mesure la joie des anges quand, avec une vigueur renouvelée, vous retournez à la Source de foi et de confiance dans votre cœur, sollicitant la capacité d’irradier cette qualité sur une plus grande sphère d’influence autour de vous, dans votre aura, et de la préserver d’une contamination par le mental de la masse pour une plus longue période.

     

    Faire l’expérience de votre énergie, par exemple en choisissant chaque jour une qualité dont vous pensez pouvoir faire bénéficier votre environnement, dans votre vie familiale ou dans votre profession, est un chemin plaisant. Vous branchez le thermostat spirituel de votre conscience et de votre monde émotionnel sur une Vertu spécifique, vous vous alignez sur les Etres Cosmiques qui en représentent la dynamique, vous dirigez et soutenez cette Vertu à travers votre aura et votre sphère d’influence, et cela malgré les conditions ambiantes, les illusions et les ombres que votre monde d’apparences puisse vous faire rencontrer. ESSAYEZ !

     

    D’abord, votre énergie pourra changer de qualité à chaque apparence rencontrée qui soit moindre que la perfection que vous aviez invoquée. Puis, apprenant par l’expérience, vous commencerez à charger, ancrer et maintenir dans votre aura, dans votre champ de force, une Vertu qui ne sera plus affectée par les énergies hétérogènes émanant des gens que vous rencontrez. C’est un service merveilleux et c’est l’entraînement que l’Armée Angélique reçoit aux niveaux intérieurs. Il s’agit d’un entraînement que vous devez suivre jusqu’à ce que votre champ de force devienne suffisamment votre serviteur pour que vous le qualifiiez de guérison, de pureté ou de quelque autre Vertu, et que vous soyez certains qu’il ne changera pas lorsque vous mettrez vos habits corporels et qu’il restera le même jusqu’à votre retour le soir à la maison. A coup sûr, l’énergie de Dieu qui vous entoure peut être aussi obéissante que celle façonnée pour couvrir votre chair !

     

    Ce sont les choses pratiques et ordinaires qui instillent la maîtrise dans le courant de vie et qui en font des conducteurs individuels conscients. Lorsqu’il y aura parmi l’humanité terrestre, l’Armée Angélique et le Royaume Elémental incarnés des êtres capables de contrôler leur propre aura, nous aurons créé des canaux par lesquels nous pourrons transmettre en un éclair la protection et la lumière cosmique pour porter assistance à une ville entière, une nation entière, une planète entière !

     

    Je voudrais vous dire deux mots au sujet des canaux créés et des canaux naturels :

     

    Le livre de la Genèse et toutes les connaissances bibliques successives sont en train d’être réécrits ! Comprenez–vous ? Ils sont en train d’être réécrits aujourd’hui, non par des êtres non ascensionnés, mais par des Etres Divins et Libres ! Il s’agit d’une Bible façonnée par les énergies des Archanges, des Etres Cosmiques et des Maîtres Ascensionnés ; ce livre vaudra pour toutes les civilisations qui seront amenées sur cette planète !

     

    Pour parler au niveau cosmique, il y a des canaux naturels qui alimentent la vitalité spirituelle. Les deux grands Rayons centrés sur Titicaca et sur les montagnes de l’Himalaya sont des nourrisseurs cosmiques de courants spirituels qui soutiennent la lumière et la pulsation de la Terre. En sept endroits de la surface terrestre, il y a des foyers, des tunnels, des canaux, des entonnoirs de lumière dans lesquels la radiation spirituelle, qui soutient la vie de l’âme des humains, se déverse des Octaves supérieures, puis se répand à travers l’atmosphère de la Terre. Ces canaux sont les conduits vitaux par lesquels afflue le rayonnement spirituel qui soutient la vie des âmes humaines. Sans une ouverture des hautes Octaves vers les royaumes astral et psychique, qui sont les effluves actuels de l’humanité, les je spirituels des hommes n’auraient pas pu survivre aux âges obscurs.

     

    L’attraction de cette vitalité spirituelle et son rayonnement vers les royaumes astral et psychique sont une partie de l’activité du Sixième Rayon. Elle dissout et consume beaucoup de la création qui s’y trouve.

     

    Il y a aussi des canaux créés. Certains courants de vie, qui ont décidé d’intégrer des rayons dans leur corps même, les attirent volontairement et les lient à la Terre. Ils traversent le voile de la naissance et de la vie sur la Terre, magnétisent ces rayons et les tissent dans l’atmosphère terrestre où ils les laissent après leur départ. Cela fut fait par le bien–aimé Saint–Germain avec la Flamme de la Liberté. Cela fut fait par le Seigneur Bouddha qui, en incarnation, continua à contempler la nature de Dieu et à magnétiser cette nature aux endroits où son corps physique effectuait son pèlerinage. Il le fit de telle manière que, même lorsqu’il quitta son corps physique, le rythme pulsatif du Rayon qu’il avait apporté à la Terre continua à irradier comme une nourriture pour les gens.

     

    Aujourd’hui en Inde, la vision intérieure des gens développés permet de voir ce Rayon comme un Soleil à travers l’atmosphère naturelle de l’environnement où il habitait. Il s’agit d’un concentré de Rayon magnétisé que Bouddha attira et laissa derrière lui comme un stimulus pour toute la religion bouddhique.

     

    Le Maître Jésus fit de même. Il attira ce Rayon, avec l’aide de la bien–aimée Marie, des disciples et d’autres (et il continua de le faire pendant des années après sa résurrection et après l’Ascension), pour nourrir la dispensation chrétienne sur la Terre. En Terre Sainte, ce Rayon est une chose pulsante et vivante, et son action ressemble à ce que l’on peut ressentir en sortant d’une pièce obscure pour s’exposer aux feux d’un projecteur balayant toutes les directions.

     

    Lorsqu’un Etre contemple une Vertu dans le Cœur de Dieu (par exemple la Liberté) et souhaite apporter cette qualité dans l’atmosphère inférieure de la Terre, il se porte volontaire pour incorporer cette qualité dans sa propre vie. Elle devient une partie de son battement de cœur. Alors, il n’a qu’une seule voie pour projeter cette qualité dans la conscience et dans l’atmosphère de la Terre, celle de s’incarner et de la diriger dans l’atmosphère en une pulsation rythmique par le battement de cœur. Chaque incarnation exige une consécration absolue à soutenir le rythme d’identification de cette qualité, à maintes et maintes reprises, constamment, d’une manière incessante qui s’étend sur nombre et nombre de siècles. Lorsque la qualité est bien ancrée, l’Etre qui a pris la responsabilité de projeter le Rayon ne peut le quitter jusqu’à ce que des volontaires aient accepté de prendre eux–mêmes la responsabilité de le nourrir de façon rythmique et de le maintenir en vie.

     

    Il est nécessaire qu’au moins une fois par vingt–quatre heures, ces volontaires fassent, individuellement, acte de reconnaissance envers cette Flamme. Sans quoi, savez–vous ce qui se passe ? Les Rayons, lorsqu’ils ne sont plus magnétisés, commencent à retourner dans leur Sphère naturelle, car il est dans la nature de toute lumière de s’élever. Il faut la présence d’au moins un être non ascensionné, disposé à garder, aimer et soutenir la Flamme dans votre Sphère jusqu’à ce que toute vie soit libre.

     

    La vitalité spirituelle qui afflue sur la planète Terre dans la conscience des gens le fait essentiellement à travers des groupes. Là où un certain nombre de personnes s’assemblent pour adorer Dieu sous la conduite d’un leader ou directeur, ils attirent une bénédiction, une grâce, une nourriture spirituelle qui accroît la lumière de l’âme du je spirituel. Il y a de grands orateurs et leaders orthodoxes qui sont de formidables aimants de cette vitalité spirituelle. Partout où ils vont, il se produit un renouveau spirituel, ce qui veut dire qu’ils invoquent par leurs propres enthousiasme et pouvoir magnétique plus qu’une libération ordinaire de bénédiction spirituelle. Chaque courant de vie qui se joint à cette adoration est stimulé spirituellement. Billy Sunday était l’un de ces orateurs, Aimée McPherson en était un aussi, et il y en a beaucoup d’autres que vous connaissez.

     

    Les personnes qui acquièrent la compréhension métaphysique se croient parfois très supérieures, et elles traversent une période pendant laquelle elles se rient des concepts orthodoxes. Puis, elles parviennent à une plus grande maturité spirituelle et comprennent que, tel qu’il est, le service orthodoxe est essentiel.

     

    Je ne peux suffisamment insister sur le fait que, dans vos vies individuelles, l’application personnelle est source de vitalité et de nourriture. Le rythme de votre application individuelle et le rythme de vos efforts collectifs attirent dans votre esprit la nourriture qui le rend fort. Attirer le bien de l’Univers augmente votre pouvoir magnétique et vous fait croître spirituellement. Aucun individu ne devrait penser que l’adoration religieuse est un devoir. C’est une occasion magnifique d’offrir à l’âme affamée et rabougrie la nourriture de courants vitaux qui affluent de Dieu Lui–même et des Anges du Ministère lors de services de groupes.

     

    Pourquoi Jésus a–t–il dit : « Quand deux ou plus se rassemblent en mon Nom… » ? Pourquoi n’a–t–il pas dit : «Quand quelqu’un dit ses prières… » ? Parce que la fusion des consciences, la Flamme et l’intensification du champ magnétique par le pouvoir de chaque courant de vie garantit l’effusion de beaucoup plus d’énergie que les efforts d’un seul individu. Néanmoins, une certaine quantité de vitalité spirituelle afflue dès l’instant vous pensez à Dieu.

     

    J’ai tant à dire, tant de sujets à couvrir. Votre conscience est votre Coupe, mes enfants. Lorsque votre Coupe est pleine, il n’y a plus rien qui puisse encore y entrer ! En allant de l’intérieur vers l’extérieur, graduellement, nous nous efforçons d’en agrandir la taille, élargir les bords et vous permettre de recevoir de plus grands pouvoirs et une plus grande compréhension sans que vous ayez le sentiment d’une pression ou d’une fatigue mentale. Nous devons nous montrer patients, car là où il y a tant à faire, tant à donner, la capacité de recevoir est encore très mince.

     

    Je veux vous parler encore d’un autre sujet, celui des guérisons de la foi, avant que je commence mon service comme Messager du jour :

     

    Les Anges du Ministère œuvrent avec les grands Dévas dans tous les hôpitaux, asiles, institutions pénitentiaires et partout où se rencontrent les maladies mentales et corporelles. Ces mêmes grâce et vitalité spirituelles dont j’ai parlé se dégagent de la Sixième Sphère et se transmettent par les Anges du Ministère. Chaque fois que cela est possible, là où l’acceptation et la foi sont présentes, ces courants se déversent sur les individus et les guérisons peuvent s’opérer.

     

    Vous avez fait aux niveaux intérieurs, devant le Conseil Karmique et devant votre propre Saint Je Christique, acte de candidature à la dignité de maître du pouvoir et des pouvoirs du Feu Sacré, maître de la pensée, des sentiments et des circonstances. C’est pourquoi vous avez renoncé à la guérison par la foi jusqu’à ce que vous ayez la capacité de recréer à volonté la perfection dans votre conscience ! C’est un point subtil et très important ! Pour ce qui est de la guérison et de la finance, vous avez demandé à devenir des maîtres, des maîtres conscients, du pouvoir de la précipitation, des maîtres conscients sur vos corps, esprits et mondes. De ce fait, la compréhension scientifique de la loi que vous aurez reçue vous permettra d’aider des centaines et des milliers de gens par une modification similaire de conscience qui provoquera un changement d’effet dans le monde de la forme.

     

    Pendant la nuit, lorsque que vous êtes hors du corps, et pendant la journée, dans votre propre je mental et émotionnel, vous essayez de trouver la clé par laquelle les combinaisons d’énergie et d’application produiront une manifestation parfaite. Vous ne voulez pas que des manifestations vous soient transmises par un agent externe, de peur que la cause interne se réactive et que vous vous trouviez à nouveau enchaînés. Vous voyez ?

     

    Comme le bien–aimé Saint–Germain l’a dit : la Liberté vient lorsque vous êtes consciemment le maître des circonstances et pouvez régler tout ensemble de circonstances par la Flamme de votre cœur ! Il n'y a pas d’autre liberté permanente ! Pensez–y ! Ne soyez pas découragés. A l’école de la vie, il serait plus commode de faire faire vos classes par un autre qui résoudrait les problèmes à votre place. Beaucoup de gens le font, mais l’homme sage apprend le principe par lui–même, de peur que l’homme sur lequel il se repose pour résoudre ses problèmes ne soit pas là lorsque se présentera sa grande opportunité !

     

    Vous vous entraînez à devenir des maîtres. Il y a une règle scientifique par laquelle vous pouvez avoir la plénitude de tout bien et de chaque chose dans leur perfection ! Nous vous avons apporté les Flammes. Leur usage nous a donné la maîtrise cosmique de nos Royaumes ; il fera de même pour vous aussi.

     

    Cela étant, vous pouvez renoncer à votre vœu devant la Loi à n’importe quel moment. Vous pouvez accepter l’aide que reçoivent des hommes de moindre valeur. Alors, de quoi serez–vous plus riche dans votre conscience, sinon d’un éphémère sursis d’inconfort ?

     

    Les hommes et les femmes qui, à travers les âges, ont été guéris miraculeusement par les intercessions du bien–aimé Jésus, de la bien–aimée Marie et des Anges, ont créé, créé à nouveau, recréé, des conditions similaires (N.d.T. : de maladie).

     

    Mes bien–aimés, la Loi a décidé qu’il est temps que ces causes internes soient examinées et étudiées. Il est temps que l’humanité parvienne à une mûre compréhension du fait qu’elle dispose d’une liberté totale lorsque sa propre énergie, obéissant à ses propres ordres, en collaboration avec le pouvoir magnétisé des sentiments cosmiques et des Etres cosmiques, surgit et remplit pour elle les exigences du moment. Si l’un d’entre vous était le seul homme restant en Amérique, il serait aussi complet et libre que s’il était entouré de milliers d’amis. C’est vers vous, qui êtes isolés comme sur une île, mais en même temps à l’unisson avec tout ce qui existe, que nous dirigeons notre regard quand les masses errent dans la peur et dans l’incertitude, n’ayant pas de quoi vêtir leurs corps ou se nourrir durant les périodes de mutations terrestres. N’est–il pas plus indiqué de recevoir cet entraînement et devenir maintenant des maîtres de cette énergie, pendant qu’il est encore temps ? Nous vivons de grands jours, et des activités magnifiques se produisent aux niveaux intérieurs.

     

    Je souhaite que vous pensiez un instant à votre conscience. Comme il est vrai qu’il n’y a pas d’espace ! Votre conscience est comme un gracieux miroir, disons un miroir cosmique, et récemment, nous l’avons souvent utilisé. Nous avons pu lui envoyer des images, et chacun de vous a pu s’en réjouir autant que si votre corps physique avait été présent aux niveaux intérieurs, là où les activités se déroulaient. C’est un grand progrès, plus important que vous ne pensez, parce que nous l’avons fait graduellement et vous avons guidés comme des enfants.

     

    Vous vous êtes réjouis du spectacle du Printemps. Vous vous êtes réjouis de l’ouverture du Refuge du Lotus Bleu. Vos aimables consciences se relaxent et enregistrent la beauté des niveaux intérieurs. L’espace d’un instant, vous êtes libres, vous vivez avec nous dans ces niveaux intérieurs ! Voilà qui est bien ! C’est ce que nous avons essayé de faire, car en projetant dans vos consciences, alertes et réceptives, les activités des niveaux intérieurs, nous obtenons que vos énergies collaborent avec les entreprises actuelles des Etres Libres et Divins. De cette manière, le service rendu est bien plus grand !

     

    Plusieurs activités prennent place actuellement, elles sont intéressantes. Les deux hémisphères oriental et occidental sont bénis à l’extrême. En Asie, le Festival du Wesak est en cours. L’hémisphère oriental recevra les bénédictions du Bouddha et le monde chrétien recevra celles des Anges du Ministère et du Christ Cosmique (le Seigneur Maitreya, dont l’office est tenu aujourd’hui conjointement par le Maître Jésus et le Maître Kuthumi).

     

    En Europe, au–dessus de chaque église, de même qu’ici à l’Ouest, il y a un Graal et, dans cette Coupe, le Déva officiant a déversé les prières, espoirs, aspirations, chants, messes et services collectifs effectués depuis que l’église a été constituée. Chacune de ces églises dispose d’une réserve formidable de vitalité spirituelle. Celles d’Europe, à Reims par exemple, et quelques autres vieilles cathédrales, ont accumulé une dynamique formidable de vénération.

     

    Le Seigneur Bouddha se trouve déjà dans la vallée du Wesak, et ce qui suit va vous amuser :

     

    L’Orient est spirituellement fier du fait qu’il n’accorde aucune importance à la forme. Pendant des mois, les pèlerins en provenance de Chine, de Malaisie, d’Asie et d’Asie mineure, ont suivi l’impulsion de leurs cœurs, priant et espérant trouver la vallée choisie pour le Festival du Wesak. Vous savez que, chaque année, on choisit un endroit différent, aucune invitation n’est expédiée ! Il n’y a pas de mot écrit, même entre les Maîtres et leurs chélas conscients, au sujet de l’emplacement de ce lieu de visitation. C’est un vrai test, chacun suit la lumière de son âme. Certains ont tenté le pèlerinage pendant quarante ans et n’ont jamais abouti ; d’autres y parviennent chaque année ! Les nomades du Tibet et de Chine, et même de Sibérie, ont voyagé leur tente sur le dos. Ils se sont dirigés vers l’Inde, vers la vallée du Wesak. Ceux qui ont trouvé leur chemin se sont installés sur les flancs de la vallée et ont fait des feux. C’est un moment magnifique en Inde du Nord. On y trouve un laurier de montagne et quelques rhododendrons vraiment précoces. C’est un mois de très grande beauté.

     

    La vallée du Wesak choisie pour cette année a une chute d’eau à l’une de ses extrémités. On y a placé juste en face l’autel avec les fleurs de lotus et autres décorations florales. Le Bouddha y est déjà ; il est venu de Beijing, et il se promène parmi les pèlerins, mais aucun d’eux ne l’a reconnu, et tous attendent la Présence Lumineuse qui viendra demain à dix–sept heures, heure de New York. Vous y êtes ! N’est–ce pas la vérité ? Vous avez un don au beau milieu de vous, et vous regardez ailleurs et bien loin ! Bouddha s’est promené parmi les pèlerins, buvant aux pots de terre, partageant la tsampa avec les Lamas qui ont passé toute une incarnation à lui adresser leurs prières, ... et personne encore n’a su le reconnaître ! Tous se lavent aujourd’hui, c’est le jour des ablutions ; ils lavent leurs tentes, leurs habits, et ils se lavent pour demain ! Vous voyez ? Là est le monde de la forme !

     

    L’Asie me fait sourire ! Je me demande ce que va faire Bouddha demain. Le connaissant, je crois qu’il va probablement disparaître, parce qu’il ne voudra pas les décevoir en leur montrant qu’ils n’ont pas été très malins. Oh, ne cherchons pas ailleurs ce que nous avons sous les yeux !

     

    Je souris souvent de ceux qui sont si fatigués et désirent aller au Ciel pour se reposer ! Ce que je vous décris est ce que nous faisons tout le temps ! Ceci n’est qu’un petit résumé de nos activités d’une heure. Je vois le mental externe dire : « Cela ne semble pas possible, cela paraît un peu fantaisiste ! » Cependant, que savez–vous de ce qui s’est passé au Ciel durant les six derniers millions d’années ? Personne ne vous l’a dit ! Pour le je externe, cela semble complètement fantasque ! Lorsque nous levons le voile, nous vous disons ce qu’il y a ici, et le je extérieur pense : « Cela n’est pas possible ! Toutes ces choses ne peuvent arriver ! » Oh, mon Dieu, le je humain est tellement étrange ! Soyez certains que les âmes bénies qui veulent prendre du repos feraient mieux de ne pas planifier leur venue ici !

     

    Maintenant que la vallée du Wesak est remplie de tous les gens de l’Orient et que tous les Anges du Rituel appartenant aux Légions de Saint–Germain prennent leurs fonctions en Occident, commence dans la Sixième Sphère l’activité du Sacré–Cœur. Dans les six autres Sphères, des activités se produisent également, qui sont tout aussi magnifiques, et cela ne concerne que NOTRE Soleil ! Notre Soleil n’est qu’un Soleil parmi sept autres. Tous les sept Soleils sont engagés dans des activités qui bouleverseraient l’esprit humain, mais jamais personne n’a dit quoi que ce soit à l’humanité à leur sujet. Donc, quand vous levez le voile, ne serait–ce qu’un instant, cela semble fantastique. Voilà l’activité de service permanent à la vie.

     

    Je vais encore vous dire, avant que nous ne terminions, ce qui se passe dans le Temple du Sacré– Cœur :

     

    Il y a à peu près trois cents millions de courants de vie qui ont eu l’approbation du Conseil Karmique pour s’incarner et qui ont tous fait le vœu de servir la lumière selon leurs capacités. Cependant, vous devez vous rappeler qu’il existe des différences importantes dans ce qu’ils feront, parce que la capacité, la conscience et la dynamique de certains sont infimes, donc, n’attendez pas trois cents millions de foyers incandescents !

     

    Si tous servent selon leur propre lumière, nous aurons beaucoup de chance, mais bien des vœux intérieurs ne sont jamais tenus. Néanmoins, ils lient le courant de vie, et un jour, quelque part, ces vœux devront être réalisés !

     

    De ces trois cents millions, environ un sur trois perdra son corps avant de le recevoir. C’est une triste mais bien réelle vérité ! Vous avez vos mort–nés, vos avortements, vos fausses couches. Vous avez les multiples courants de vie incarnés qui se rebellent furieusement contre le devoir de remplir le service pour lequel ils ont engagé leurs sens et, de cette manière, sur trois cents millions, tous ne s’incarneront pas.

     

    La bien–aimée Marie vous a dit dans l’un de ses premiers messages que sa joie est d’aider les âmes à façonner le Cœur Sacré. La meilleure substance élémentaire du monde physique est utilisée pour le cœur, parce que le cœur est le Calice dans lequel réside la Flamme Triple Immortelle. Pendant le mois de Mai, l’Elémental Corporel et l’âme se rejoignent dans la Sixième Sphère au Temple glorieux du Sacré–Cœur de Marie. Ce temple se trouve quelque part à la campagne. Vous voyez ! N’est–ce pas merveilleux ? L’espace n’existe pas ! Alors, pensez un instant... dans votre propre conscience, chers cœurs ! Votre conscience peut créer en pensée le Soleil, la Lune et les Etoiles. Vous pouvez continuer à l’étendre et vous pouvez y mettre autant de galaxies et d’univers que vous voulez. Dans votre conscience, vous pouvez entourer votre maison avec des acres de terre. Vous pouvez y mettre des montagnes, si vous voulez, et même un bord de mer... Bien, il s’agit là de la liberté dont nous jouissons dans les Royaumes Intérieurs.

     

    S’il y a une chose dont les gens peuvent jouir par–dessus tout aux niveaux intérieurs, c’est bien de l’espace infini des Sphères Intérieures.

     

    Le Temple du Cœur Sacré se trouve dans ce que vous appelleriez les Champs–Elysées. Lorsque vous vous en approchez, vous voyez qu’en cette période, les champs sont couverts de fleurs jaunes magnifiques, ressemblant à vos pâquerettes à cœur doré. Le Temple de Marie lui–même est de style grec, ouvert au ciel et très grand, pourvu de colonnades couvertes de roses couleur rose. Par les champs (il n’y a pas de chemin) arrivent de toutes les directions, plongeant dans les fleurs jusqu’aux genoux, trois cents millions d’âmes auxquelles est offerte l’opportunité de s’incarner cette année. Elles s’approchent de ce Temple somptueux où elles recevront la bénédiction et la substance qui constitueront leurs cœurs. Cela prendra à peu près une semaine et cela a commencé aujourd’hui. Je voudrais vous en faire un résumé :

     

    La plupart de ces âmes sont dans leur corps éthérique. Vous savez que le corps éthérique est un miroir, c’est sa nature. Le corps éthérique reflète toutes les expériences, il prend la forme des pensées et des sentiments. Lorsqu’un homme meurt, son corps éthérique est identique à sa forme prostrée. Quand le corps physique est ratatiné, usé jusqu’à la corde, le corps éthérique lui ressemble trait pour trait. Lorsqu’il passe de l’autre côté (je parle maintenant de l’homme éveillé), le corps éthérique reflète son environnement et commence à rejeter l’apparence de l’âge. Chacun, dans les royaumes internes, retourne à l’âge approximatif de trente–cinq ans. En quelques années, le corps éthérique des décédés récents reprend une apparence de jeunesse. Les corps éthériques arrivent à ce Temple, mais la substance physique qui constituera le prochain corps terrestre fera que l’Elémental Corporel et le corps éthérique seront à nouveau déformés, s’il s’agit du type de vêtement que l’âme a mérité. L’Elémental Corporel se rebelle souvent, et il se produit aussi une rébellion (de la liberté dans le corps éthérique, à cause de la lumière et du bonheur qu’il a connus) quand le courant de vie est appelé à entrer dans une forme grotesque ou mal taillée. Vous voyez ?

     

    Il est notre souhait que, parmi vos nombreuses tâches, vous fassiez pour ceux qui sont destinés par le Karma à prendre des formes idiotes ou altérées des appels destinés à atténuer leur Karma. Demandez qu’ils viennent en incarnation avec au moins la fonction de tous leurs membres et appelez–en pour eux à la miséricorde !

     

    La bien–aimée Marie est vêtue de bleu pâle et porte un voile bleu, comme une mousseline de soie, sur sa tête. Ce voile ne couvre pas entièrement ses beaux cheveux dorés. Elle se tient face à la porte du Temple et bénit de sa main étendue les âmes qui entrent, mais ne les touche pas. Celles–ci prennent place en divers endroits. Cela dure un jour et une nuit. S’il vous plaît, faites appel à Kwan Yin ; demandez–lui miséricorde pour ces âmes bénies et la grâce d’obtenir le meilleur corps possible. Faites–le pour ceux qui, peut–être, vont perdre leur occasion de s’assurer un corps. Ceux qui le perdent souffrent terriblement. Imaginez de passer devant le Conseil Karmique, puis de perdre l’opportunité de s’incarner. C’est une grande épreuve ! Les individus sont choisis et reçoivent une chance. Sur trois personnes, deux ne reçoivent pas l’autorisation de s’incarner, la troisième la reçoit, et juste quand son corps est façonné, il est détruit (par avortement, par ex.), et une occasion se perd. C’est une cause de tristesse et de rébellion. S’il vous plaît, demandez qu’en entrant, les courants de vie reçoivent les meilleurs vêtements possibles. Le simple fait de les visualiser et de sentir la Flamme Violette passer à travers eux produira un effet.

     

    Maintenant, faites–moi voir ce que vous ferez de votre aura les jours qui viennent ! Faites–en quelque chose que nous puissions utiliser et SOUVENEZ–VOUS, SOUVENEZ–VOUS, SOUVENEZ–VOUS : il n’y a entre Uriel et vous–mêmes que l’espace d’un appel ! Une simple pensée vers Dieu me fera venir instantanément ! Je suis votre ami ! Je suis votre serviteur ! Je suis votre compagnon dans la lumière. I AM Uriel, le Messager du Plus Haut !

    Je vous remercie !

     

     

     

    - Deuxième Partie

    L’Archange Michel, son œuvre et ses aides

     

    Hommage

     

    Cette deuxième partie est dédiée au bien–aimé Archange Michel, Seigneur des Archanges et Prince du Royaume Angélique, de même qu’à toute l’Armée Angélique.

     

    Infinie est notre gratitude envers l’Archange Michel et son infatigable service à l’humanité, qui consiste à purifier et nettoyer le Royaume psychique vingt–deux heures sur vingt–quatre. En qualité de chélas, nous sommes autorisés à utiliser son Epée de Flamme Bleue et son Bouclier de Protection chaque fois que cela est nécessaire.

     

    L’Archange Michel a promis de demeurer sur Terre jusqu’à ce qu’elle soit libérée de toutes les forces destructrices.

     

     

     

    Avant–propos  

    Soyez les bienvenus, Archange Michel et Armée Céleste !  

    Juillet 1953

     

    Etoiles brillantes d’Amour et de Lumière parmi l’auguste Compagnie, faiblement perçues par les yeux spirituels des rares individus dont la vision se tourne vers le rideau de maya qui se lève lentement, tels sont les membres de l’Armée Angélique. Ils ont les bras grands ouverts, le cœur enflammé, l’esprit rythmé par le Feu Céleste. Ils souhaitent la bienvenue aux plus braves des enfants de la Terre, qu’ils accueillent dans une affectueuse association et camaraderie, dans un service coopératif et une adoration où l’Armée Angélique et les âmes des hommes se tiennent la main et, de concert, progressent avec vénération sur le chemin qui mène à la Maison du Père. Présageant l’Age d’Or qui se présente, la Fraternité des Anges et des Hommes se tient devant les yeux de chair de ceux qui doivent confirmer dans la forme les Vérités Eternelles.

     

    La Parole divine s’est répandue ! Le Décret de Perfection de l’Eternel se manifeste à travers les électrons de pure et précieuse vie dotée de l’opportunité de déployer sa Nature divine dans le schéma évolutif. Ce décret doit se réaliser, et les humains qui incarnent cette nature heureuse aimant à faire la Volonté de Dieu sont les premiers à répondre. L’Armée Angélique, les Compagnons, les Gardiens, centres vibrants de Vertu Divine rayonnante et réconfortante, sont désireux, au–delà de ce que les mots peuvent exprimer, de se rapprocher de leurs frères et sœurs de l’évolution humaine qu’ils ont servie patiemment depuis si longtemps !

     

    Les Esprits Gardiens de la Race incarnés aujourd’hui dans la forme humaine, quelques–uns des membres de ce Royaume même, d’autres dans des corps de la vie intérieure, connaissent bien l’existence des Anges et sont les premiers à recevoir leur visite. Ils incorporent la force, l’amour et la lumière de cette association privilégiée et, en temps voulu, ils contribueront à lever le voile par l’effet de leur propre lumière, de manière à ce que le gros de l’humanité, qui avance au rythme pesant de vibrations plus denses, accepte leur glorieuse réalité. Par leur immédiate proximité, les Anges ont entretenu les chances de vie et d’immortalité spirituelle sur une étoile dont le vêtement de mort, tissé à partir de l’abus de libre arbitre par les hommes, aurait signifié pour la planète la clôture de son Livre d’Opportunité et l’extinction de l’espoir d’immortalité pour ses vies évolutives.

     

    L’amitié, humaine et divine, se fonde sur la compréhension mutuelle, la confiance partagée, sur la douce joie des énergies associées pour un rêve, une vision, une Cause. Pour ceux qui choisissent de partager la camaraderie avec l’Armée Angélique, d’avancer avec elle, de déverser affectueusement les énergies spirituelles de prière et d’invocation dans une Coupe commune, la Communion des Saints est un fait, pas une illusion, et c’est à ces rares individus que nous offrons les paroles de ce livre, accompagnées de l’amour de nos cœurs et du don d’amitié divine du Seigneur Michel, Prince de l’Armée Céleste, et de ses Collaborateurs du Royaume.

    Thomas Printz

     

     

     

     

     

     

     

     

    Article X

    Introduction

    Le Bien–Aimé Seigneur Michel

     

     

    Mes bien–aimés,

     

    Après des éons pendant lesquels le voile de la séparation s’est tellement renforcé, I AM, Je Suis infiniment reconnaissant de voir s’établir à nouveau, au–dessus de l’abîme qui séparait en permanence notre Royaume de celui de l’humanité, un pont grâce aux efforts conscients et aux énergies physiques de courants de vie incarnés, suffisamment alertes pour percevoir notre réalité et assez affectueux pour désirer se frayer un chemin à travers tous les obstacles vers notre Présence.

    Quelques hommes, qui se tiennent sur le bord de cet abysse et regardent désespérément ce vide apparemment infranchissable, en concluent qu’après la forme, il n’y a rien ! Il y a quelque justice dans cette conclusion, car leurs yeux ne perçoivent pas la lumière distante de l’Eternel, ils ne sentent que la désespérance d’une voie sans issue, d’un voyage sans but, alors que les falaises abruptes fuient sous leurs pieds fatigués.

     

    Ces gens baissent les bras et quittent la scène de la vie pour se réfugier un temps dans l’oubli miséricordieux du sommeil de la mort. D’autres, après avoir maudit les limites du cœur qui les ont amenés au bord du néant, rebroussent chemin et trouvent une satisfaction temporaire dans la volupté des sens. Ils stimulent la révolte de l’âme vers les chemins détournés qui conduisent en apparence vers de plus verts pâturages.

     

    Et les autres, peu nombreux, espoir de la Terre et joie du Ciel, appréciant calmement la situation, attendent jusqu’à ce que leur vision spirituelle soit alignée et agisse pour leur compte sur la nouvelle dimension. Quand ils voient le rivage éloigné, certains distinctement, d’autres comme, encore, un vague horizon d’espoir et de promesse, ces rares individus infléchissent les expériences de la vie pour trouver les moyens d’atteindre ce beau rivage, de survoler l’abîme sur les ailes de la foi, de la conscience élevée, de la vision projetée, et sur la force de l’âme de celui qui connaît ce chemin–là et qui a appris la renonciation désintéressée à revenir sur ses pas.

     

    Quoi que fassent ceux–là : qu’ils descendent le précipice, lancent un rayon de lumière de leur propre cœur à travers les profondeurs abyssales, ou qu’ils tressent une corde de pensées, de prières ou d’affirmations et s’en servent pour traverser, ils réussiront. Mais bien peu reviendront sur le chemin périlleux ; les courants de vie bénis qui s’offrent à le faire sont les Constructeurs de Ponts dont nous dépendons pour tirer les câbles par lesquels tous les hommes recevront un jour des Etres Libres les Directives divines… et pourront, en retour, adresser les pétitions de leurs âmes.

     

    Ce livre est dicté pour ces courants de vie, peu nombreux. Que ma bénédiction personnelle soit sur le cœur et l’âme de tous ceux qui le lisent et qu’elle fasse d’eux de tels Constructeurs, jusqu’à ce que l’Armée Angélique dispose d’un Pont de Lumière construit sur la Foi, l’Amour et les aspirations des Fils et Filles des Hommes. Sur ce Pont, ils pourront marcher librement vers l’association avec ceux qui décident de prendre leurs mains, de partager leur vision, et d’adorer Dieu en accord avec la Loi d’Harmonie et d’Amour, qui est la note–clé du Royaume du Ciel.

    Archange Michel

     

     

     

    Article XI

    Extraits de messages de l’Archange Michel

    La porte ouverte à la présence des Anges

     

    Du Cœur du Royaume de Feu Cosmique, je vous apporte mon amour. Jusqu’ici, il m’était demandé d’envoyer la Flamme de ma sollicitude protectrice et de ma dévotion.

     

    Les Portes des Consciences, humaines et divines, tournent sur les gonds du libre arbitre. Ni homme, ni Ange, ni Dieu, ne peuvent pénétrer la conscience d’un autre à moins d’y être invités. Ainsi, les Portes Célestes qui conduisent à ma Maison, à mon Cœur, à mon Monde d’Action, sont entrebâillées depuis longtemps, et le pouvoir magnétique de mon amour a toujours attiré votre Je Supérieur, alors que pour d’éphémères instants, il était libre des liens pesants de la chair. C’est pourquoi, dans la grande liberté et la camaraderie aimante d’heures paisibles, vous êtes capables d’accumuler l’enthousiasme et l’amour céleste qui vous permettront d’apporter sur la Terre le Message et le Feu du Ciel aux fils des hommes.

     

    Aujourd’hui, enfin, vous avez ouvert les portes de votre conscience externe, vos cœurs, vos foyers, vos mondes, et I AM prié d’entrer. Pouvez–vous concevoir ce que cela représente pour tous les fils des hommes ?

     

     

     

    Article XII

    Le monde des Anges 

     

    Le monde des Anges est un monde d’amour, une mer dorée de Flamme pulsante, respirante et radiante. Les Chérubins et les Séraphins s’ébattent dans le Cœur et dans le Sein du Père. L’amour est le seul chemin pour faire l’expérience de leur présence personnelle, mais cet amour doit être revêtu d’une grande paix et tranquillité intérieure, comme si votre être le plus intime était une mer bleue, sur laquelle repose votre conscience, une fleur de lotus ouverte au Soleil de Dieu et qui resplendit de la radiance de Son Etre. Baignant ainsi dans la tranquillité et l’équilibre internes, vous pouvez entrer à tout moment dans la présence des Anges sur la pointe de pieds déférents, mais sachez que la moindre émotion, agitation ou tension nerveuse, ferme momentanément la porte de leur présence !

     

     

     

    Article XIII

    Le don de l’Amour

     

    Est–il possible de concentrer la plénitude de l’Amour de Dieu dans une parcelle quelconque de vie ? Il semblerait qu’une telle pression dirigée vers n’importe quelle intelligence individualisée pourrait confiner la vie dans la forme. Il n’en est rien. Par la nature même du pouvoir magnétique de la Flamme Immortelle, qui est l’identité de l’être, humain ou divin, cet amour afflue naturellement vers sa contrepartie, sans qu’il soit nécessaire de le diriger. Comme l’eau recherche son même niveau, comme les semblables s’attirent, ici et dans l’au–delà, la substance affluante d’Amour Divin trouve son accomplissement dans le cœur des bien–aimés, même quand il n’est pas invité par l’esprit conscient.

     

    Il ne peut y avoir aucun égoïsme dans l’épanchement d’Amour Divin, car le monde entier s’enrichit de la radiation qui baigne l’être bien–aimé dans cette Présence édifiante. Pour la vie même de l’Armée Angélique, il devient une fontaine réceptrice qui, par l’aura, retransmet l’amour à toute Vie.

     

    Alors qu’aujourd’hui vous recevez mon amour, sachez qu’il n’est pas seulement le don de mon Etre à vos chers cœurs, mais également un don, à travers vos cœurs, à l’humanité entière.

     

     

    Article XIV. Le Corps Causal

     

    I AM tellement désireux que vous développiez les talents naturels et les capacités de vos courants de vie. Une fois que vous aurez vu les couleurs vives qui parent votre Corps Causal et les formidables énergies qui y sont accumulées, vous en serez grandement encouragés. Ces glorieuses dynamiques sont à votre disposition pour être utilisées à n’importe quel moment, dès l’instant où vous êtes capables d’accepter leur réalité comme faisant partie de votre héritage divin.

    Les mélodies de guérison qui ont été libérées par dispensation du Conseil Karmique sont si belles. I AM sûr que nous verrons quelques manifestations merveilleuses de Lumière Divine chevauchant les courants soniques vers le monde physique.

     

     

    Article XV. Le pouvoir contagieux de la Foi

     

    Par l’amour de mon propre Cœur pour vos grands Esprits, je vous ferai sentir l’amour de l’Armée Angélique, non seulement pour vous, mais par vous, pour toute vie, partout.

    Quand le voile de maya commença à se développer à partir de la conscience de l’humanité de la Terre, ce fut comme une traînée de fumée, vite dissipée par les forts courants de Foi et d’Espoir. Ce présage de menace envers les âmes des hommes évoluant sur la planète ne fut reconnu que par ceux d’entre nous qui connaissaient son pouvoir de contagion. Il ne fut pas chose facile d’être les témoins du brouillard sans cesse grandissant qui, finalement, dissimula à l’humanité la présence visible de l’Armée Angélique et la musique des sphères, laissant la conscience externe tâtonner dans l’obscure confusion qui résultait des pensées et sentiments de la masse.

    Quand commença la première contamination des innocents, j’offris de devenir le Protecteur de la lumière de l’âme dans les cœurs des hommes, le Défenseur de la Foi qui fait que l’esprit continue à se mouvoir vers l’avant en dépit des apparences ambiantes. Siècle après siècle, j’ai tissé les énergies de ma Vie en soufflant les feux de l’Espoir dans les poumons de la race évoluante, taillant dans les faiblesses du je externe, et croyant avec toute l’énergie et la dynamique de mon Etre à la bonté intrinsèque de chaque être humain.

    Dans la pleine Liberté qui est mienne, je peux surveiller la lumière de l’âme dans les cœurs de toute cette évolution, comme d’ailleurs des Royaumes Angélique, Dévique et Elémental. Partout où la lumière pâlit, où les ombres empiètent sur le bonheur, I AM, instantanément ! Sans vision, les gens périssent, mais je dis aussi que sans Foi, ils ne pourront survivre jusqu’au Jour Eternel où l’Ange Cosmique de l’Aube Nouvelle lèvera le reste du voile de maya, quand les hommes verront le Royaume tel qu’il existe maintenant, tel qu’il a toujours existé et existera toujours, croissant en perfection avec chaque pulsation.

    Article XVI. La Foi en Dieu

    Par l’intermédiaire de quelques amis, je voudrais transmettre la FOI DANS LE POUVOIR DE DIEU, car j’ai ce privilège. Un homme qui accepte ce don peut marcher sur les eaux, se tenir indemne dans le feu ; il peut réveiller les morts, donner la vue aux aveugles, faire marcher les paralytiques, parce que toutes ces apparences proviennent d’une foi en une image déformée, relayée par les sentiments et pourvue de vie par un individu. C’est pourquoi la vie peut être retirée d’une telle image par quelqu’un qui croit suffisamment que Dieu a plus de pouvoir que l’ignorant esprit externe qui a créé la forme de l’ombre. Elevons–nous et faisons cette expérience avec Foi, et laissez–moi vous montrer ce que mon Sentiment en votre Foi peut réaliser.

     

    Article XVII. Le pouvoir magnétique de la Foi

    Savez–vous en quoi consiste l’activité de défendre la Foi d’une évolution entière, angélique, humaine et élémentale ? Voilà mon service à la Vie dans cet Univers ! Car si cette Qualité disparaissait de la conscience de n’importe quelle intelligence, le pouvoir de cohésion qui lui conserve sa forme serait immédiatement neutralisé et l’identité individuelle cesserait d’exister !

    Dans la Qualité de la Foi, il y a le pouvoir magnétique du Cœur de Dieu Lui–même, qui attire vers le courant de vie la substance, l’activité, la manifestation et la forme dans laquelle l’individu investit la Foi de sa propre Essence de Vie. L’homme a eu foi en des êtres humains, systèmes de castes, ordres religieux, machinations politiques, talismans mythiques… et, selon la nature de ce qu’a revêtu la Foi de l’homme, le courant de vie a moissonné des sourires ou des larmes…

    Des millions de femmes et d’hommes malheureux ont eu foi en des doctrines communistes promulguées par des êtres dépravés. A cause du libre arbitre, aucun homme ne peut dénier à un autre le pouvoir d’investir sa Foi selon son propre choix et dessein.

    Mais plus tard, la vie elle–même, au rythme lent et implacable des années et des siècles, enseigne à la conscience le pouvoir de la Foi et le discernement indispensable pour déterminer en quoi l’investir. Elle enseigne aussi l’Espoir que seule la Foi en Dieu apportera dans le monde de l’individu, qui décide de croire en ce Pouvoir Suprême, la nature, le sentiment et les manifestations de Dieu. Ce Pouvoir agit par l’intermédiaire des individus, il est Suprême et Maître de Tout !

    Comme cette pulsation de Foi fait partie intégrante de la vie de chaque homme, femme et enfant, il devint mon Service de protéger ce sentiment, même s’il était investi de manière erronée, de manière à ce que la capacité de ressentir la Foi ne pût jamais mourir. Ce fut un vaste programme, car l’homme fit tellement d’expériences avec le sentiment de Foi… dans sa longue quête du bonheur… et récolta si souvent désillusions, larmes et amertume qu’il jura de ne plus jamais croire ou avoir confiance. Et là, depuis l’Octave de Lumière Eternelle, je suis toujours intervenu ! Il vaut mieux avoir aimé, fait confiance et constaté que l’objet de son affection déçoit, plutôt que de n’avoir pas nourri du tout cette capacité de se fier, car la dynamique croît, même dans la désillusion. Quand enfin les puissants rayons de sa Foi s’ancrent dans le Cœur Resplendissant de Dieu, celui qui est capable de croire établit un chemin de Flamme sur lequel les Réponses à tous les Appels reviennent en triomphe dans le cœur du Fidèle. La Foi est l’une des qualités les plus contagieuses de la Divinité.

    Article XVIII. Le sentiment de la Foi chez les Anges

    Je me tiens à l’intérieur de la Flamme d’Immortalité qui vit en votre battement de cœur physique. Je connais le pouvoir qui réside dans cette Flamme. Il ne peut agir qu’avec le consentement de votre propre je personnel.

    Des siècles d’acceptation d’autres pouvoirs qui limitent, affligent, ennuient et lient ont construit des dynamiques de peur et d’incertitude dans la conscience et dans le monde émotionnel du genre humain. L’homme vit sous la constante menace des ombres de sa propre imagination, vivifiées par ses propres sentiments et magnétisées vers son monde d’expériences quotidiennes. C’est un boomerang sur lequel le lanceur n’a plus aucun contrôle ou une quelconque maîtrise intelligente.

    L’acceptation de ma Foi dans l’Omnipotence de Dieu est la porte ouverte à la paix de l’esprit, à la pureté de l’âme, à la perfection du corps et des affaires physiques. On ne peut accepter cette Foi par un effort de volonté humaine, car cela ne fait qu’accentuer les tensions provenant du désir de plaire et de devenir… L’homme peut accepter ma Foi comme on accepte la chaleur du soleil physique ou les brises rafraîchissantes qui restaurent la vitalité après l’oppression de la chaleur du jour. J’ai autant de capacité à transférer mon sentiment de Foi dans l’Omnipotence de Dieu que les moindres des hommes sont à même de transmettre leurs sentiments d’ennui ou de mécontentement.

    Depuis des siècles, l’homme est habitué à se brancher sur des vibrations familières, les sentiments de discorde dont il est entouré, et il doit apprendre à se tourner consciemment vers les vibrations qu’il désire manifester en tant qu’instructeur des hommes. Pour vivre avec les Anges, l’homme doit d’abord s’efforcer d’accepter leurs sentiments, puis d’incorporer ces sentiments dans les vibrations de chaque heure vécue. Alors, la sensibilité de l’être inférieur envers le supérieur permet un échange de discours, d’incitations, de natures, qui devient l’activité naturelle de la vie quotidienne.

     

    Article XIX. Le pouvoir de dotation de votre Foi

    La conviction du je externe quant au pouvoir de Dieu d’agir instantanément est ce que je souhaite transmettre à l’humanité avant tout autre don et par l’intermédiaire de quelqu’un qui souhaite autant que moi conduire cette vérité dans les sentiments des gens. Le bien–aimé Jésus incarna cette conviction pendant tout son ministère ; il approcha chaque apparence maligne avec la connaissance consciente et la confiance qu’il n’y avait aucun pouvoir qui pût agir dans la Présence de Dieu. Eût–il reconnu, ne fût–ce qu’une fois, un quelconque autre pouvoir, sa maîtrise ne se serait pas manifestée, et à plus forte raison sur l’apparence de la mort.

    Le royaume d’horreur psychique n’est que la création des propres déformations de la pensée et des sentiments de l’humanité. Il est fait par l’homme, non par Dieu, et par suite – que le Dieu de miséricorde et de la Vie en soit remercié – il n’est pas éternel. Son nom même indique sa source : la psyché, l’esprit.

    C’est à partir du royaume de l’imaginaire que l’individu a tissé la substance et la forme de toutes les ombres qui vivent dans le cercle de son aura sur l’énergie du Je divin. Ce sont des créations vampiriques, nourries par la dotation consciente ou inconsciente de l’âme.

    Tant que les dix milliards de courants de vie appartenant à l’évolution terrestre pourront continuer à tisser individuellement et collectivement le voile de maya, il y aura un royaume psychique, quelle que soit notre efficacité à dissoudre les créations de chaque jour, chaque mois, chaque année.

    Qu’il porte un vêtement de chair, ou qu’il agisse dans les habits plus légers fournis pour son séjour entre deux vies, l’individu dote la vie de forme, de substance et de pouvoir. Alors, nous nous efforçons d’envelopper certains individus sélectionnés dans notre pleine dynamique accumulée de Compréhension, Pureté et Foi, de manière à ce que chacun d’entre eux puisse se retrouver sans la pression des accumulations de la masse affluant dans la cathédrale des aspirations de son âme. Nous avons l’espoir que le sentiment de puissance de la Flamme Divine puisse être transmis par les Fils et Filles Libres de la Fraternité avec suffisamment d’intensité pour qu’il devienne le sentiment prédominant de l’aspirant. La Foi est la plus contagieuse des Qualités Divines, et la peur est la plus contagieuse de toutes les qualités humaines.

    Si vous êtes assez aimables de faire appel à ma Présence et à celle des Anges de la Foi pour entourer chaque courant de vie qui a décidé de sortir des ombres des créations individuelles malignes, nous prouverons que ceux qui se fient à la Puissance du Seigneur verront se manifester au travers de leurs propres expériences la Suprématie de ce Pouvoir. L’homme désireux de trouver la protection individuelle, la sécurité et la paix, viendra se reposer à nouveau dans le Sein de cette Présence que nous aimons tellement. Nous vivons pour la servir et la représenter auprès de la vie, partout.

     

    Article XX. La réponse instantanée du Feu Sacré

    Quand on aime avec la Flamme du Cœur, cet amour perdure à travers les éons, car cette Flamme est la seule conscience consécutive et éternelle de tout courant de vie, ici–bas ou dans l’au–delà. Plus nous avons aimé longtemps, plus est forte notre Flamme et plus est grande la dynamique de ses courants qui magnétisent et élèvent la conscience et les sens des bien–aimés, loin des pressions qui établissent le contact entre le je externe et le monde de la forme.

    Oh ! quand l’humanité apprendra quelle joyeuse expérience c’est d’aimer pour le bonheur d’aimer, sans pensée de retour, alors le genre humain évoluera à grands pas.

    Foudroyant est le progrès de l’Etincelle divine à travers la conscience réceptive des membres d’un Ordre angélique. L’évolution des Anges est si rapide qu’il leur faut une grande patience pour travailler avec la conscience peu agile de la masse. J’aime l’action instantanée. Naturellement, dans mes sentiments, je ne connais rien de moindre, et j’ai l’avantage de voir la lumière entrer en action au moment même où la pensée s’associe au sentiment. Même si la substance extérieure ne se meut que lentement, elle n’a pas cette tendance à la dépression qui survient lorsque quelqu’un, travaillant à l’intérieur d’un corps, doit dépendre de la Foi plutôt que de la vue pour voir la Lumière bondir vers l’avant en réponse à un appel.

     

    Article XXI. La présence protectrice des Anges

    A certains endroits de la planète, il y a de formidables courants spirituels, gardés par des Chérubins et des Séraphins. Le Plan Cosmique a créé et entretenu ces centres spirituels pour conserver un équilibre de forces de vie pures, nécessaires au soutien du système solaire. En

    d’autres endroits, l’humanité a produit de grandes âmes qui ont pris des habits physiques et qui, par des invocations conscientes, ont attiré et établi des courants spirituels dans l’environnement où ils ont vécu, aimé et prié.

    Ces centres spirituels irradient constamment la lumière d’une manière similaire au soleil physique, et les Chérubins et Séraphins ont le privilège de les entourer de leur cercle radiant de protection, afin de leur éviter d’être dissipés par les émanations des terriens.

    Plus on accordera d’attention aux Chérubins et Séraphins et à leur service de soutien des courants divins, plus grande sera la réserve de forces spirituelles, concentrée dans ces centres, qui pourra en émaner.

    Quand les courants deviennent suffisamment intenses, le voile humain se déchire, et quiconque entre dans l’un de ces foyers spirituels peut rapidement voir dans les Octaves d’où provient la Perfection. Cela a été fait à Lourdes et se fait souvent dans les Retraites, quand des étudiants sont admis sur le saint Sol qui n’a pas été profané par les pensées et émotions humaines.

     

    Article XXII. Le maître pouvoir de l’Amour

    Je me tiens toujours avec déférence et vénération devant le Pouvoir Magnétique du Pur Amour Divin, qui est sa propre protection contre l’intrusion de tout ce qui lui est dissemblable. Il est aussi sa propre assurance de la présence au lieu parfait de chaque personne, place, condition et chose dans le monde et dans les affaires de celui qui est devenu cet Amour Incarné.

    Par l’Amour, le Pouvoir de Dieu a extériorisé l’Univers. Par amour, chaque planète a été projetée jusque là, pas plus loin. Par amour, chaque système de mondes se tient sur son orbite pendant que tout l’univers se rue vers l’avant à travers l’espace, et le Manteau de Dieu parsemé d’étoiles ne laisse tomber aucun satellite, aussi minuscule soit–il, de sa place parfaite dans ce parcours en forme d’éclair vers un Destin et un But connus seulement du Père Lui–même et perçus intuitivement par Ses Fils qui ne vivent que pour servir en Son Nom.

    Dans mon service personnel et individuel à la vie, j’ai joui de la protection et du pouvoir de l’amour, et je suis parvenu à une grande intelligence de cette qualité si peu comprise. C’est la Maîtrise dans tous les sens du terme. Pour entrer dans le Royaume astral, à l’appel de la vie, je réponds à l’attraction magnétique de l’amour (qu’il soit incorporé dans une prière pour les morts, par un prêtre ou par des gens, ou qu’il soit une demande de l’esprit désincarné lui–même qui traverse la matière astrale, relayée par l’un des Anges qui sert dans ce malheureux royaume). Quand arrive l’appel à ma Vie, c’est l’amour de la Vie, du Réconfort ou de la Paix qui provoque cet appel. Je réponds parce que j’aime à suivre ma raison de vivre. Je réponds par la force de l’amour, car c’est l’Amour de Dieu qui m’a donné l’intelligence, le libre arbitre et l’opportunité de croître en lumière.

    Par la lumière de mon cœur et de votre cœur, nous décrétons pour vous que ce monde de l’apparence est dès maintenant un chemin d’amour, de paix, de réconfort, d’opulence, d’illumination et de bien–être physique, mental, émotionnel et spirituel. Voulez–vous ressentir la lumière de votre cœur qui crée ce chemin, avant de quitter votre domicile, tous les matins, et marcher toute la journée à la manière des Anges, dans la paix et la sécurité ?

    Article XXIII. Le sentier vers Dieu

    Bien–aimés enfants de Dieu, savez–vous combien je vous aime ? Pouvez–vous ressentir la puissance de ma dévotion envers votre vie, sachant comme moi, depuis cette Octave, les limitations dans lesquelles vous vous efforcez de déployer notre Plan divin ? Toutefois, par miséricorde, je suis obligé de contenir la plénitude de cet amour, de manière à ce que votre propre lumière puisse s’étendre et devenir votre propre chemin de retour à la Maison.

    Ni homme, ni Ange, ni Dieu, ne peuvent faire le chemin sur lequel s'élève l’esprit émancipé, sauf celui qui le parcourt, parce que ce chemin est issu de sa Flamme du Cœur. Cependant, je suis heureux que la Loi Cosmique m’ait permis de résider dans votre Flamme du Cœur. C’est ainsi qu’à chaque effort individuel que vous faites pour projeter le Chemin de votre Liberté, moi aussi, je projette une onde de Vie de mon cœur et j’élargis ce sentier par mon amour.

    L’homme doit savoir que, par la projection de ses énergies à partir de la substance première de sa propre lumière, il prépare et crée chaque pas qu’il fait sur le chemin de l’expérience dans l’octave humaine, et au–delà du voile. S’il le savait, il ne tracerait pas tant de layons difficiles, mais des sentiers verdoyants et doux où ses pieds trouveraient le confort, l’aisance et la paix pour continuer son parcours individuel.

    Je suis venu pour faciliter votre chemin. En même temps que vous vous efforcez d’être une Présence réconfortante pour la Vie, l’essence de votre propre vie qui s’épanche de vos doux cœurs créera pour vous un magnifique Chemin de Lumière, et mon amour vous aidera à fondre chaque pierre et aplanir chaque obstacle bien avant qu’ils ne se présentent à vous. Rappelez– vous que ma Flamme qui afflue vers vos cœurs ne peut le faire que sur votre initiative, de peur que je ne fasse pour vous ce que vous–mêmes devez faire pour devenir un serviteur dans Son Royaume.

    Quand j’atteins la frange d’une âme en détresse, l’amour de mon Cœur est un fleuve vivant d’énergie électronique, mon écu, mon bouclier, mon anneau infranchissable. Ainsi, j’évolue dans le monde des ombres, mais je n’en fais pas partie. L’amour de mon cœur garde l’âme emprisonnée, silencieuse et sur sa propre orbite, jusqu’à ce que j’aie pu allumer à partir de l’énergie et de la substance de ma vie la Flamme qui la rend libre. La lumière électronique, répondant à ma forme–pensée et au commandement de mes sentiments, devient l’action de cette Flamme (épée, lance ou toute chose, quel que soit le besoin), et la réponse de la lumière électronique à mon commandement est l’amour qui provoque l’obéissance de la lumière universelle. Les ombres des désirs et passions sont les chaînes qui emprisonnent l’âme et la font se tordre dans d’atroces souffrances ; elles enferment la Lumière de Dieu, et, à mon commandement, cette vie capturée aime répondre, rejette le manteau de souffrance et redevient l’énergie d’harmonie parfaitement exprimée. Car l’âme aime être libre. Vous verrez, à mesure que vous avancerez dans l’amour de votre opportunité et service, combien les cœurs des hommes aimeront répondre à vos efforts d’être aujourd’hui un Représentant de l’Armée Angélique.

     

    Article XXIV. Le chant du Cœur

    J’entends parfaitement la voix de vos cœurs. Savez–vous que Celui qui vous aime distingue clairement la voix dans votre cœur, même au travers de toute la musique des sphères qui

    accompagne la joyeuse expansion de la Création divine. Le chant du cœur transporte en lui la mélodie de la note–clé, et quel que soit le message transporté dans la voix de la Flamme, même avant que nous ne connaissions le contenu du message, nous sommes conscients du fait que notre bien–aimé nous appelle, et la Flamme dans notre cœur se précipite pour répondre à l’appel.

    Vous avez souvent entendu l’expression le cœur chante ; cela est vrai au sens littéral. Dans le service particulier qui se trouve sous ma direction, l’Armée Angélique est en contact plus étroit avec l’humanité que cela n’est généralement le cas. Les anges qui servent avec moi sont entraînés très tôt dans leur évolution à écouter les messages du cœur alors qu’ils glissent à travers l’atmosphère inférieure de la Terre ainsi que dans le royaume astral. Ils sont capables de répondre à l’appel du cœur par l’assistance demandée. Mes anges sont alignés sur le cœur…

    Lorsque la conscience intérieure travaille par l’intermédiaire du corps physique, la voix de la Flamme est claire et distincte, spécialement quand elle provient d’un chéla conscient de notre Royaume et qui sait comment nous faire parvenir son appel. Quand le corps est endormi, la flamme du cœur ne fait que murmurer la note–clé du courant de vie, mais aucun message particulier n’en sort. Cependant, lorsque nous traversons l’atmosphère, nous sommes souvent attirés par l’agréable musique d’êtres humains endormis et reconnaissons la note–clé qui émane du corps dans le chant, de la même manière que les couleurs nuancées du corps émotionnel marquent l’aura autour de la forme détendue. Nous nous penchons souvent pour déposer un baiser sur le front de l’être endormi, qui demeure inconscient de notre présence.

    Maintenant que l’attention des étudiants est dirigée sur le pouvoir du Feu Sacré ancré dans le cœur, nous nous attendons à entendre la voix de la Flamme animée d’une grande puissance, et nous y répondrons avec une joie extrême.

     

    Article XXV. La spécificité de la Conscience angélique

    Tout Etre angélique appartenant à la Cour céleste et servant Dieu par la radiation incarne un rayonnement, une qualité, une vertu ou un sentiment positif spécifique, qui est l’une des multiples expressions de la Nature de la Divinité. Siècle après siècle, âge après âge, éon après éon, chacun de ces Etres a attiré le fleuve d’essence de vie première, qui forme le noyau de la Flamme Individuelle, et a qualifié cette essence au moyen du sentiment prédominant de sa propre Vertu naturelle.

    A la différence de l’Armée Angélique, l’humanité était destinée à l’origine à manifester une dodéca–nature semblable à celles des Parents divins et du système auquel ils appartiennent [Note de W. Schroeder : « Tel était le dessein originel. Cependant, seuls sept sur douze soleils de notre galaxie mère décidèrent de devenir des soleils centraux, dont celui d’Alpha et d’Oméga. Ces deux grands Etres constituèrent la galaxie à laquelle appartient notre Terre. Tous les membres de l’humanité ont sept corps, et toutes les Vertus divines sont contenues dans les sept Rayons. »]

    Ainsi, vous verrez que le pouvoir d’une qualité particulière est bien plus concentré dans la nature et l’être d’un Ange que même chez le plus avancé des êtres humains, où l’énergie qualifiée représente douze Vertus au lieu d’une ! La nature des Archanges, des Séraphins, des Chérubins et des Anges est ciblée à l’extrême. Ils représentent des concentrations de Qualités divines

    particulières qui, tel des soleils, fécondent les germes de qualités semblables chez les humains où ces Etres divins exercent leur ministère.

    J’ai le privilège de représenter la Qualité cosmique de Foi dans toute la Puissance de Dieu qui traverse et anime chaque cœur humain, qui nourrit l’âme de tout courant de vie, incarné ou désincarné, appartenant à cette évolution. J’ai le privilège et l’opportunité de projeter ma Foi à travers les sentiments de ceux qui s’ouvrent à ma Présence et à mon Pouvoir. Les gens ont foi, mais cette foi ne s’ancre pas en Dieu ; elle est chevillée aux ombres de leur propre création. Il me revient d’irradier la Foi en Dieu comme le seul pouvoir pouvant agir, et j’ai l’espoir que quelques êtres parmi les humains inviteront ma Présence pour embraser leur conscience de ma conviction et leur permettre de témoigner de cette Toute–puissance, de stimuler l’intérêt dans Son Royaume et d’introduire ce Royaume par la conscience dans la manifestation pour cette Terre au cours de ces années de changement planétaire.

     

    Article XXVI. Le foyer du Cœur

    Je viens ce matin dans l’atmosphère de la Terre depuis le Cœur de notre Demeure Céleste dans le Royaume du Plus Pur Cœur de Dieu afin de résider en mon Foyer dans vos cœurs purs. N’est– il pas merveilleux que, dans n’importe quelle Sphère où nous choisissions de résider, un Cœur d’Amour nous attende pour être le Calice de notre Présence ? « Le Foyer est se trouve le Cœur. » Que cette expression des hommes est vraie ! Et je sais que vous parviendrez à savoir que votre Foyer se trouve est mon Cœur… Mon Cœur est avec les enfants des hommes, partout sur cette Terre ; il est avec les chères âmes dans les royaumes qui attendent l’incarnation ; il est avec les Fils du Ciel dans chaque sphère. En vérité, dans l’Amour, l’Univers est le Foyer de Celui qui Aime !

    J’ai parcouru l’atmosphère inférieure de la Terre, où de nombreux courants de vie attachés luttent pour se libérer des appétits et passions qui les lient et les empêchent de jouir des Cieux supérieurs et, dans l’âme angoissée de ces esprits, j’ai ressenti l’invitation d’installer mon Foyer dans ces cœurs tendus. J’ai parcouru les routes poussiéreuses de la Terre et trouvé l’invitation d’installer mon Foyer dans le sein de beaucoup de pèlerins humbles et désespérés sur le chemin de la vie. Après que je sois resté juste un instant avec eux, ils ont pu trouver l’ancrage de leur propre Présence I AM et repartir en avant vers de plus grands accomplissements.

    Les Enfants du Ciel qui marchent sur les sentiers terrestres en tant que Messagers de Shamballa répondent toujours à l’appel de la lumière du cœur dans toute vie. « Reste avec moi ! » dit–elle, et nous devons toujours répondre. Ce matin, je viens résider en vous pour toujours, et vous devez maintenant résider dans la vie de tous ceux qui vous appellent, afin que votre Présence puisse leur apporter la vie avec plus d’abondance.

     

    Article XXVII. La préparation de l’aura pour la visitation

    Quand il est dit que le Maître, le Je Christique ou la Présence, sont forcés de se retirer temporairement d’un individu discordant, je ne crois pas que tout ce que cela implique soit réellement imprimé dans la conscience externe.

    Il est vrai que tout Etre ou Foyer d’Intelligence de Dieu, qui a fait UN avec la Volonté de Dieu, dédie consciemment toutes ses énergies de Vie à la réalisation du Plan divin. Par conséquent, il

    a volontairement renoncé au droit, nommons–le ainsi, d’animer ou de motiver la discorde, pour quelque raison que ce soit.

    Dans le cas de ceux qui ont signifié au Tribunal Cosmique qu’ils sont disposés à lier leurs énergies aux cœurs d’êtres non ascensionnés, il est bien sûr impossible de se déconnecter complètement et pour toujours du courant de vie. Mais le Maître ne peut demeurer dans l’aura du bien–aimé si l’harmonie n’y règne pas entièrement ; alors, il dirige plutôt son énergie vers celui– ci.

    Votre aura est fonction de la longueur des rayons précipités de vos centres mental et émotionnel. Votre sphère d’influence s’étend à raison de vos activités conscientes dans la Lumière. Vous pouvez ainsi apprécier la responsabilité de vos grands cœurs, car beaucoup de gens vivent dans l’atmosphère personnelle de vos mondes mental et émotionnel. Quand je peux entrer directement dans vos corps et animer les auras de l’intérieur, la grande Lumière Cosmique dispose d’un contrôle d’énergie sur Terre par l’Amour divin.

     

    Article XXVIII. Les sept Archanges

    Michel Jophiel Chamuel Gabriel Raphaël Uriel Zadkiel

    Les Archanges n’ont pas pour dessein de résider dans des formes de chair, ni de lier leurs brillants Esprits dans des manteaux de chair oublieux ou dans des véhicules conçus, créés et entretenus pour être l’habitat adéquat d’un autre type d’esprit évolutif, dont le Feu et la Lumière sont tempérés pour ces vêtements.

    Quand le Soleil Central d’un Système passe une Initiation Cosmique et qu’il est investi du pouvoir de créer une Galaxie Mineure (sept soleils avec leurs planètes et satellites), trois Intelligences évolutives reçoivent l’opportunité de se développer et de mûrir : l’Intelligence angélique, l’humaine et l’élémentale.

    Il faudrait une vie entière pour consigner les détails infinis de la projection et du peuplement des divers soleils et planètes, mais un aperçu général, peut–être, vous aidera :

    Les Intelligences du Soleil Central qui constituent ses Enfants sont connus sous le nom d’Archanges. Ils possèdent tout le Pouvoir Divin du Père–Mère de la Galaxie et vivent pour irradier la Lumière qui remplit le Système et forme l’atmosphère effulgente du Cœur de Dieu. Quand les Soleils inférieurs sont projetés par l’expiration rythmique du Soleil Central (chaque rythme prenant d’innombrables siècles), sept Archanges accompagnés de leurs Flammes

    Jumelles deviennent la Présence Gardienne de tous les êtres angéliques, humains et élémentaux qui constitueront l’évolution d’un soleil et de ses planètes. Moi, Michel, je vins avec notre Soleil actuel et les six autres Archanges, et nous constituons la Garde non seulement de la Terre, mais aussi du soleil physique et des planètes de ce système, de leurs satellites et des sept Sphères intérieures qui forment les Cieux de cette chaîne particulière.

    Nous venons du Soleil Central, et il fait partie de notre héritage naturel de nous élever vers les chaînes se trouvant au–dessus de nous chaque fois que c’est nécessaire. Les Avenues cosmiques vers le Cœur de notre Système nous sont ouvertes en tout temps, alors que les courants de vie évoluant vers la perfection sur la seule chaîne terrestre sont limités par la périphérie de la chaîne à laquelle ils appartiennent.

    Avec nous vinrent du Soleil Central notre Garde d’Honneur et les innombrables légions d’Etres angéliques dont la raison d’être est de faire notre volonté, qui est une avec celle du Père. Ensuite, en plus de ces innombrables légions, il y a les Etres angéliques qui ont évolué et évoluent depuis l’intérieur de la chaîne elle–même et qui rejoignent nos rangs de temps à autre, comme les Membres Libérés du genre humain rejoignent la Grande Fraternité Blanche. Ce que Sanat Kumara est à la Grande Fraternité Blanche, je le suis pour la Fraternité Angélique. (Oubliez la référence personnelle !) La raison pour laquelle j’en parle est que l’activité des Archanges est variée à l’extrême ; elle couvre les domaines de la guérison, de l’illumination et de la protection, mais l’association du Royaume Angélique avec la Fraternité Emancipée de l’Humanité est mon service particulier à la Vie.

    Comme Saint–Germain attirera à travers le Septième Rayon l’Armée Angélique et l’humanité de la Terre dans une action coopérative par les rituels merveilleux du Rayon Cérémoniel, vous verrez comment nous allons tous travailler ensemble à la réalisation de ce Plan, vous parmi la race humaine, moi depuis le Royaume Angélique et le bien–aimé Saint–Germain depuis le Royaume des Maîtres Ascensionnés : la Trinité, à nouveau, pour accomplir le Plan de Dieu.

    A côté de l’Armée Angélique projetée par Hélios et Vesta, et qui évolue dans les sphères intérieures, il y a d’innombrables légions d’Anges dont l’évolution est fonction de l’action des Esprits Libres engagés dans le Développement Cosmique, comme les Anges de la Flamme Violette de Saint–Germain, créés et soutenus par son propre Amour et sa propre Lumière, et il y a beaucoup d’Etres Angéliques de Création Divine de ma propre maisonnée, créés et soutenus par mon Amour.

     

    Article XXIX. L’Ange de la Délivrance

    J’ai été appelé l’Ange de la Délivrance, parce que la qualité de mon Courant de Vie est une activité provoquant la manifestation immédiate de la liberté quand elle est acceptée par la conscience externe de l’humanité.

    Au cours des siècles, j’ai été montré traversant les atmosphères déformées dans lesquelles les âmes emprisonnées souhaitaient la délivrance et, par le pouvoir de mon Epée flamboyante, je les ai libérées des liens de l’enfer et du purgatoire et conduites vers des endroits de Lumière et de Paix. Cette activité est bien réelle, et mon service de vingt heures sur vingt–quatre consiste à œuvrer dans le royaume astral, qui comprend d’une part l’atmosphère inférieure de la Terre dans

    laquelle évolue l’humanité incarnée et, d’autre part, le royaume invisible où résident les désincarnés.

    Actuellement, j’entraîne les courants de vie qui veulent collaborer à la préparation de la Terre pour son initiation au terme de ce cycle de vingt ans. Ils doivent apprendre à ne plus contribuer aux chaînes et liens qui entravent l’âme, aveuglent les sens et étouffent les pouvoirs divins, car ils sont destinés à apporter dès maintenant assurance et confiance à l’humanité terrestre.

    Je peux rendre ce service par la radiation, là où on m’invite à le faire. La radiation des Maîtres Ascensionnés, de nous–mêmes ou de votre Présence individuelle est aussi réelle que la lumière et la chaleur physique du soleil, mais l’homme doit aller à sa rencontre pour jouir de ses dons et pouvoirs. Actuellement, l’homme est tellement branché sur la collecte de la radiation et des vibrations discordantes qu’il lui faut une application particulière pour se déconnecter de l’action vibratoire de la pensée mondiale et pour se rendre réceptif aux vibrations plus fines que nous offrons si librement à celui qui veut bien faire le silence du je et inviter notre Présence. Alors, nous viendrons !

    Je dirai les Paroles de Vérité dans les plus profonds recoins de vos cœurs secrets et sacrés !

    Au commencement, nous avions une Conscience qui incarnait la Vérité de la Vie, l’Amour de Dieu et le Pouvoir de l’Effort Créatif Individuel, par lesquels toutes les idées et pensées reçues pouvaient s’extérioriser sur–le–champ.

    Lorsque vous choisîtes le chemin de l’incarnation, cette Conscience vous accompagna et, dans ces siècles reculés, nous n’étions pas plus séparés que lorsque nous résidions tous dans le Sein du Père de Lumière. Mais au cours du temps, le voile de la pensée et des émotions humaines pénétra votre conscience et, finalement, vint l’époque où le je externe ne reconnut plus notre Unité dans le But, le Dessein, le Cœur et dans notre Etre véritable.

    Pouvez–vous imaginer ma joie quand je vois que votre conscience actuelle m’accepte, quand il m’est à nouveau permis de vous apporter la Conscience qui est nôtre, et non seulement mienne ? Graduellement, elle va remplacer celle que vous avez acceptée par la naissance comme votre héritage humain, et vous assumerez la glorieuse liberté de l’Armée Angélique, la confiance et le pouvoir dans votre propre dynamique, qui éclateront tel le feu et accompliront ce pourquoi ils ont été envoyés.

    Très souvent, vous êtes avec moi dans le Cœur des Royaumes Intérieurs et regardez le pouvoir flamboyant de l’Energie Divine dirigée, alors qu’elle jaillit de mon Cœur, tourbillonne autour d’un courant de vie pris par les ombres, brûle les tentacules de la création humaine et libère l’âme. Alors, un membre de l’Armée Angélique a la joyeuse opportunité de prendre l’âme dans ses bras de Lumière et de l’élever vers une Sphère où le bonheur et la liberté fournissent le climat spirituel pour son évolution.

     

     

    Article XXX. Messages de notre Seigneur le Maha

    Chohan

    Je veux parler d’un Royaume qui est cher à mon Cœur, celui de l’Armée Angélique, dont les membres, comme ceux du Royaume Elémental, sont des exilés du Cœur de Dieu.

    Ils ne vivent que pour aimer et ne connaissent pas l’inimitié. Pour les consciences de leur évolution, toute idée de gain aux dépens d’autrui est parfaitement inconcevable.

    Quand le Royaume Angélique fut appelé après le Royaume Elémental, son service fut de créer une voûte de conscience, qui serait l’émanation et la radiation de sa propre Vie et Lumière sur les courants de vie de la race humaine devant s’incarner sur la planète.

    Le Royaume Elémental créa d’abord la planète dans une forme habitable. Puis vint l’Armée Angélique, avant que tout être humain n’y prît pied. La nature de l’Armée Angélique est vraiment très belle. Les Anges, comme les hommes, croissent, mûrissent et deviennent forts. Quand ils sont petits, ils ne font qu’absorber la Vie et la Lumière de Dieu, de la même manière que vous absorbez les rayons du soleil quand vous vous y exposez, et ils s’emplissent d’un sentiment de chaleur et de bien–être. Ils peuvent alors rejoindre un groupe qui travaille avec un Maître, et le Maître, voyant la qualité qu’ils ont absorbée, envoie un groupe vers un endroit de l’atmosphère inférieure de la Terre où manque leur qualité particulière, par exemple la confiance. Ces petits êtres volent en formation, un peu comme les oies, avec, à leur tête, un être apte au commandement. Leur efficacité dans le service dépend du temps pendant lequel ils sont capables de conserver en eux la qualité qu’ils transportent jusqu’à ce que cette bénédiction soit libérée et que l’endroit de leur visite soit baigné dans son essence.

    On les emmène souvent à des endroits où ils peuvent assister au service de leurs sœurs et frères aînés. Prenons, pour ne pas entrer dans une longue dissertation, un service dans une grande cathédrale, une congrégation d’individus d’une grande ville. En fonction d’un horaire, le Maître compétent, Jésus par exemple pour les services dévotionnels, sait quand le groupe se rassemble. Pour l’élévation de la Coupe lors de chaque service, un groupe d’Anges est envoyé directement dans l’église. Ils se tiennent en formation V, directement sur l’autel, avec soit un grand Séraphin, soit un Chérubin de grande stature, et à l’instant précis où le prêtre prononce les mots sanctifiés, leurs corps libèrent avec force l’Onction spirituelle qu’ils détiennent. Lorsqu’il s’agit d’églises plus modestes en ville ou en campagne, des êtres angéliques moins expérimentés sont envoyés et, chez certains, la libération d’énergie est parfois trop rapide, parce qu’ils ne savent pas encore travailler avec l’ensemble pour rendre le formidable pouvoir de la cérémonie aussi efficace que Saint–Germain a l’intention de le faire dans le futur.

    Si je devais demander à un groupe de chélas d’inspirer et de retenir ce souffle pour le libérer à un moment donné, le développement de chacun déterminerait si le chéla est capable d’attendre le moment cosmique.

    Ainsi, les anges plus petits font leurs expériences en des endroits où les participants sont moins nombreux, mais là où il y a de grands rassemblements, nous envoyons des groupes toutes les trente minutes pour libérer la substance sur les gens. Au–dessus de l’Armée Angélique se

    trouvent de puissants Dévas qui gardent nos temples, églises et mouvements mondiaux. Ils reçoivent la force de vie à peu près comme les êtres dans les temples, et ils la conservent dans leur corps parfois pendant cinq à six mille ans, et quand vous entrez dans une grande église, vous baignez dans cette sainteté et l’emportez avec vous. Mais si un tel Déva relâchait cette force, vos vieilles cathédrales, comme celle de Reims, n’auraient pas la radiation particulière qu’elles ont maintenant. Certains de ces foyers remontent jusqu’aux temps de l’Atlantide.

    Certains membres de l’Armée Angélique doivent apprendre que projeter la substance est une activité qui procure une grande joie et un grand bonheur, et qu’en régulant soigneusement cette libération, en jaugeant leurs bénédictions et en les empêchant de s’échapper, incontrôlées, ils croissent en grâce, en pouvoir, en Lumière et en maîtrise.

     

    Article XXXI. Le Royaume de Bey

    Beau comme l’étoile du matin qui brille dans la lumière incertaine de l’aurore, tel est le glorieux Royaume de Bey. C’est une grande activité cosmique, similaire à l’Etoile d’Amour, et elle occupe dans le système solaire une position de pouvoir des Chérubins et Séraphins.

    Au Royaume de Bey résident d’innombrables Séraphins et Chérubins. Au centre, il y a un château comme aucun prince de conte de fées n’en a jamais conçu. C’est là que réside le Seigneur de Bey, Sérapis, et ses puissants Frères.

    Il émane de ce Royaume une pulsation constante de pouvoir radiant et de pression de Paix. Les ailes de votre attention et l’amour de votre esprit peuvent vous y amener jusqu’à ce que vous vous abreuviez abondamment aux Eaux de Paix et que vous fassiez de votre vêtement externe une porte ouverte à travers laquelle les dons du Royaume de Bey puissent affluer vers tous.

     

    Article XXXII. Les Séraphins

    Le Royaume des Séraphins est un royaume de pouvoir, et les Etres connus sous le nom de Séraphins sont d’une stature physique imposante et de la force la plus concentrée que la planète Terre ait connu à ce jour. Leurs visages et leurs corps sont d’une grande beauté, et leurs mentons arborent une fossette qui dénote une force et une détermination colossales.

    Lorsque les Séraphins sont choisis pour garder une activité ou un individu quelconque, ils sont comme des éclairs concentrés. Les Anges qui gardent l’entrée du Jardin d’Eden sont de tels Etres.

    L’Armée des Séraphins travaille en étroite collaboration avec Hercules, et ils ont toujours adombré les grands hommes de pouvoir qui, à travers les siècles, ont œuvré pour le bien.

    Les Séraphins et Chérubins sont créés à partir du Cœur du Logos Solaire lui–même. Ils sont issus de ses pensées de Vie Cosmique et d’Amour, et ils jaillissent du Cœur Flamboyant de Dieu en tant que vie individuelle consciente de soi. Ils sont innombrables.

    Vous pouvez visualiser un Cœur Flamboyant dans le Sein du Grand Soleil Central et voir jaillir de ce Sein glorieux la Présence individuelle d’un Séraphin ou d’un Chérubin. Parfois, des Séraphins et Chérubins sont nouvellement créés pour répondre à l’appel d’une Flamme de Dieu consciente de soi. D’autres fois, ce sont des Etres déjà individualisés qui répondent au décret.

    Les Séraphins sont de grands Etres mesurant de 1m80 à 4m30 environ. Ils sont les Gardiens des forces spirituelles et agissent toujours avec les Elohim dans la construction de planètes et de centres spirituels sur différents globes. Ils sont plus souvent masculins que féminins, et ils sont impersonnels dans leurs pouvoirs concentrés de protection. Ils se déplacent par groupes de sept, le chef en tête, avec trois paires derrière lui en forme de V. Lorsque les Séraphins évoluent à travers les cieux ou dans la sphère terrestre, ils émettent une lumière blanche, et plus d'une étoile filante ou comète enregistrée par la science ne sont en réalité que la progression rapide d'un groupe de Séraphins dans l'atmosphère supérieure.

     

     

    Article XXXIII. Extraits de messages du Maître Saint–

    Germain

     

    L’Armée Angélique et le Septième Rayon

    En même temps que le Rayon cérémoniel commence à accroître sa pression à travers les courants de vie qui ont eu le privilège de jeter les bases du Nouvel Ordre conçu selon la Volonté de Dieu, la coopération consciente entre les évolutions qui s’élèvent à un rythme parallèle deviendra de plus en plus évidente aux yeux de l’être spirituellement éveillé.

    L’Armée Angélique, renvoyée la plupart du temps au royaume des chants et des contes par l’esprit matérialiste du XXe siècle, redeviendra une réalité acceptée, et le voile de maya, qui a séparé si longtemps l’humanité de ces Etres magnifiques, devenus pour de longs siècles des compagnons invisibles mais omniprésents, sera dissout par l’amour, la foi et l’assurance des membres de la race humaine qui ont le privilège de collaborer à cette œuvre spirituelle de

    pionnier.

    Des individus sensitifs se dressent ça et là, qui ont développé une nature spirituelle nécessaire au contact avec les membres de ce Royaume, et ils consignent leurs découvertes dans des livres et des cours qui confirment aux étudiants de la Loi Spirituelle qu’un tel Royaume et de tels habitants existent réellement, et que la communication, la coopération consciente et le service avec ce Royaume ne sont pas seulement possibles, mais aujourd’hui aussi un fait. Là où se trouvent ces individus, ces groupes, les premières pulsations d’effort coopératif entre l’Armée Angélique et l’humanité instaurent déjà un modèle qui, un jour, sera la référence acceptée du jour spirituel.

    Les extraits suivants décrivent une telle expérience, dont n’importe quels groupes ou individus peuvent se réjouir, s’ils veulent bien se préparer à ce que leurs énergies de vie et leurs harmonies, personnelles et collectives, suffisent pour garantir la venue de ces êtres charmants dans leurs mondes et leurs auras. Il en résultera une stimulation de la nature spirituelle du genre humain et une progression pratique similaire octroyée au Royaume Angélique par l’association avec l’âme et la conscience d’êtres humains s’élevant sur l’échelle de l’évolution.

     

    La venue des Chérubins à Philadelphie

     

    Décembre 1952

     

    Depuis les hauteurs célestes de la Paix parfaite, de la Beauté et de la Perfection en expansion constante, les Chérubins sont venus résider consciemment dans vos auras et rapporter le sens de Fraternité entre les Royaumes de l’Armée Angélique et de l’humanité.

    Aux âges anciens, quand l’humanité foula pour la première fois le sol de la Terre, la corde glorieuse de vie électronique, qui reliait l’être humain à la Présence Divine, était bien plus large que le vêtement physique qu’il occupait, et cette Lumière constituait le chemin entre le Royaume des Cieux et le Royaume terrestre. Par ce canal affluaient les directives de la Présence, au travers duquel le Royaume Angélique et le Maître Gardien pouvaient passer librement dans la conscience des gens et dans la substance réelle du monde de la forme.

    Ainsi, le Pont glorieux allant de l’humain au Divin avait une envergure mondiale, et il n’y avait ni séparation, ni interruption, entre le monde de Dieu et celui des hommes. C’est cet état glorieux que nous essayons de restaurer, et c’est mon service particulièrement joyeux à la Vie que d’apporter partout où l’occasion se présente la compréhension entre les Royaumes Angélique et humain, de même qu’une coopération joyeuse en un service unifié à Dieu et à l’homme.

    J’ai pu obtenir la dispensation nécessaire pour amener quelques aimables membres des Légions de Chérubins à être avec vous, sous la réserve qu’une fois par mois, je devrai les revoir un à un pour voir s’il est bon de permettre à ces êtres charmants de continuer dans une telle association. Les Seigneurs du Karma m’ont promis que si nous réussissons cette expérience, j’aurai l’honneur d’en amener d’autres dans l’atmosphère inférieure de la Terre autour des centres magnétiques d’Amour que des étudiants spécifiquement qualifiés seront à même de fournir. Nous verrons bien !

    Vous savez, nous sourions souvent en voyant l’acceptation insouciante d’une dispensation ou d’un service rendu par un Membre de notre Royaume au corps des étudiants, qui considère toutes les entreprises pour aider l’humanité comme un banal geste de la main du Maître par lequel, sans autre dépense de pensée ou de sentiment, surviennent les manifestations, miracles et merveilles. Pourtant, cette conception est en pleine contradiction avec l’entraînement, la discipline et la maîtrise de soi qu’on attend de nous pour assurer notre état de Liberté. Quoi que nous fassions dans n’importe quel royaume, cela exige l’usage de nos facultés concentrées, la dépense de notre force vitale, la contribution de nos centres créatifs de pensée et de sentiments et la consécration de notre intérêt et de notre attention. Bien que ce soit une joie d’être appelés à l’action, et même d’être reconnus comme capables de réaliser les services demandés dans vos décrets, je ne peux m’empêcher de vous rappeler que, par exemple, passer la Flamme Violette à travers vous demande de votre Présence et du Maître appelé que, dans leur courtoisie et leur plaisir à servir, ils doivent stopper ce qu’ils sont en train de faire et diriger l’énergie de leur Vie vers ce service. La plupart du temps, l’étudiant est si content d’avoir fait l’appel qu’il ne pense jamais à remercier celui qui, souvent, a été interrompu au milieu d’une Conférence Cosmique ou de la création d’une Etoile pour répondre à l’appel.

    J’ai pensé que pour Noël, j’aimerais beaucoup faire aux chélas bénis un don d’Amour particulier. En pensant à vous et dirigeant mon attention sur votre ville, j’ai vu par la vision interne le magnifique Temple revivifié des Chérubins. Le grand dôme arrondi du Temple brillait à la Lumière du Soleil Spirituel, et d’innombrables milliers de Chérubins l’entouraient, comme les charmantes abeilles se rassemblent autour de douces fleurs. De grands faisceaux de Lumière perçaient à travers l’atmosphère dorée et, comme des projecteurs, partaient dans toutes les directions. Des Etres angéliques marchaient le long de ces rubans de Lumière, comme vous marchez aujourd’hui le long d’un chemin fait de substance de la Terre. Alors que je contemplais tout cela, le Seigneur Michel arriva et me dit :

    « Quelle vision magnifique ! Pourquoi ne demandons–nous pas si nous pouvons la restaurer par l’intermédiaire du corps des étudiants ? »

    « Tout à fait ! » répondis–je, « ce sera notre cadeau de Noël de Dieu aux étudiants, si nous obtenons à temps l’autorisation de le faire. »

    Comme vous le savez, mon service à la Vie est d’unir à nouveau les Royaumes Angélique et humain. J’avais donc une raison qui n’était pas seulement personnelle pour approcher les

    Pouvoirs ‘qu’il en soit ainsi’ avec ma requête. Le prince Michel m’accompagna, et nous obtînmes l’accord de rendre ce service.

    Puis, il me fallut assurer la collaboration de Chérubins disposés à venir et suffisamment forts pour supporter l’expérience, aussi douce fût–elle. Le Seigneur Michel me suggéra de ne prendre que des Anges de la Flamme Bleue, car ils sont habitués aux activités harassantes dans le royaume astral et sont mieux préparés à résister à l’impact des vibrations du genre humain.

    « Non ! » dis–je, « je voudrais que cela fût un vrai don individuel, et j’irai dans la Sphère résident la Présence et le Je Christique de chacun de ces courants de vie pour étudier soigneusement la Lumière du Corps Causal et trouver un Chérubin qui représente la Qualité cosmique et la Vertu de l’étudiant et du Rayon auquel il appartient. »

    Cet examen me prit pas mal de temps, mais j’eus beaucoup de plaisir à le faire. En avançant dans mon voyage, j’emmenai avec moi de chaque Sphère les petits Chérubins destinés à résider bientôt avec vous. Nous étions une joyeuse compagnie, ces chers petits formant derrière moi une longue queue de pie. Ils prirent un grand plaisir à visiter les autres Royaumes, différents de ceux dans lesquels ils avaient séjourné précédemment, car j’avais obtenu pour chaque étudiant un Chérubin dont la Lumière fût assez forte pour passer de l’ancien au nouveau régime. Nous menâmes grand train, voyageant dans un superbe chariot de feu vers le Cœur du Soleil pour recevoir les bénédictions des Parrains de notre aventure. Ainsi, ces chers petits eurent aussi leur cadeau de Noël avant de vous être amenés.

    Et voilà qu’ils sont ici ! Vêtus d’habits chatoyants de lumière vive, ils ne travaillent pas, ils brillent ; ils ne créent pas, ils éveillent, et chacun représente la Vertu divine qu’il vous revient de développer pour l’enrichissement de la conscience de l’humanité entière.

    J’espère que vous prenez plaisir à leur présence autant que j’en ai pris moi–même à vous les amener. Ils vivent de la Lumière, et vous devriez voir le bonheur et la joie qu’ils montrent à pénétrer dans le sanctuaire qui doit baigner dans la radiation attirée par le travail de classe, car cela représente ce qui ressemble le plus à leur Maison. Plus il y a d’essence spirituelle attirée par les groupes, plus ces Chérubins croissent, se développent en taille et mûrissent en conscience, exactement comme le font les enfants. Noël prochain ne sera–t–il pas l’occasion heureuse de les montrer bien grandis, quand je devrai les ramener au Soleil pour un bref séjour ?

    Puis–je, en tant que Frère, vous faire part individuellement et collectivement de la gratitude et des bénédictions de l’Armée Ascensionnée de Lumière ? Elle nous offre l’opportunité de répandre à travers l’atmosphère de la Terre et dans la conscience de tous les peuples la Lumière de Dieu qui ne fait jamais défaut.

    La conscience externe ne peut comprendre qu’une infime partie de l’ampleur de l’Activité dans le Ciel, déclenchée par vos formidables appels à la lumière et à la Vie pendant des années ; ils ont mis en marche les Armées de Lumière qui, obéissantes, ont rendu ce service à la Terre sans précédent depuis le dernier Age d’Or et de Perfection.

    C’est une chose, pour les Fils et Filles des Cieux, que de poursuivre aux niveaux intérieurs les Activités qui leur sont attribuées ; une tout autre chose est de répondre aux appels de la vie à l’intérieur d’êtres non ascensionnés qui leur demandent une intervention et une intercession plus qu’ordinaires pour le compte de l’humanité et pour la planète elle–même. Tout Maître Pouvoir

    dans l’Univers a développé et étendu sa Lumière dans des proportions bien plus grandes que le cours ordinaire de l’évolution spirituelle le permet habituellement parce que vous, défenseurs valeureux de la Lumière et amis de la Liberté, avez sollicité de leur Vie certains épanchements exigeant de leur part qu’ils attirent, concentrent et projettent de plus en plus de Lumière à travers leurs propres Courants de Vie. Voyez–vous alors combien vous avez contribué à l’évolution des Armées Célestes ? Pouvez–vous donc ressentir combien nous vous aimons ?

    Et maintenant, enfants au cœur lumineux, j’ai le privilège de vous amener depuis le Temple de Feu les enfants chérubins, et aujourd’hui, veille de Noël 1952, commence la première pulsation de la Fraternité des Anges et des Hommes qui marchent ensemble le long du Chemin de la Liberté, concourant par leurs énergies réunies à l’éveil et à la libération de l’humanité entière de toutes les limites, liens, restrictions et souffrances de la vie. C’est ma joie, mon privilège, mon plaisir !

    Alors que le Septième Rayon accroît son Pouvoir dans la conscience de l’humanité, l’Adoration des peuples associera les trois évolutions, angélique, humaine et élémentale. Ce soir, dans cette visitation, nous instituons la marche de cette première pulsation spirituelle.

    En même temps que vous acceptez les Etres divins qui sont venus sur Terre avec le Seigneur Michel dans la foulée de sa grande Aura, je connais, chers cœurs de la Présence de Vie Eternelle, vos sentiments. Car à moi aussi, un soir de Noël il y a longtemps, il fut confié une Présence des Cieux [Note de l’Editeur : Jésus, alors que Saint–Germain était Joseph] quelqu’un dont l’amour devait racheter un monde de la mort et du péché. Quand sa merveilleuse Mère, Marie, fut délivrée de l’Enfant, moi aussi, je priai au fond de mon cœur afin de trouver la force, la pureté et la constance suffisantes pour être la Présence protectrice de sa Sainte Innocence.

    Je me souviens très bien de la peine que je ressentais dans mon cœur, croyant qu’à cause de mes liens karmiques, je n’avais pas suffisamment prouvé ma valeur pour fournir un foyer confortable et digne d’accueillir cet Etre, et pourtant, dans la radiance exquise qui présageait sa naissance, tout fut oublié, sauf la Paix et la Sainteté de la Lumière du Ciel et de l’Amour de Dieu. De la même manière, le cœur et l’esprit les plus simples, la demeure ou le tabernacle les plus humbles reçoivent la grâce de la Lumière Spirituelle qui les transmutent en Cœurs Célestes quand Dieu choisit d’y résider.

    Quand je reçus la permission de doter vos courants de vie de ces glorieux Enfants Chérubins, comme mon Cœur fut heureux, car je sais par expérience personnelle le caractère sacré et l’exaltation spirituelle de vivre avec un Etre divin totalement pur, et j’aimerais que vous en fassiez l’expérience et vous en réjouissiez.

    Les couleurs de votre Corps Causal ont été soigneusement étudiées, et le Temple de Flamme dans lequel servent votre Présence et vos Corps supérieurs a été visité. Depuis ces Temples, j’ai personnellement choisi un Chérubin qui corresponde à votre couleur naturelle, à votre nuance et à votre service spirituel par l’intermédiaire de votre Rayon divin. Pendant la semaine écoulée, les chers petits ont vécu dans vos Corps Mentaux Supérieurs et se sont familiarisés avec les vibrations de vos Je spirituels.

    Puis–je ajouter que les Armées de Chérubins vivent dans le bonheur, le rire et la paix joyeuse ? Ne prenez pas la responsabilité personnelle de vous mettre sous tension, car il s’agit d’une vibration déplaisante pour leurs cœurs heureux. Faites du mieux possible, mes enfants, et je

    viendrai voir une fois par mois comment ces Anges se débrouillent pour garder leurs frères. S’ils sont heureux, nous demanderons de plus grandes dispensations pour en amener davantage et entrouvrir le voile humain de manière à ce que vous voyiez leurs traits délicats, la radiance de leurs corps lumineux, la perfection de leurs formes divines, la lumière dorée de leurs cheveux bouclés, l’esprit céleste de leurs yeux radieux.

    Mes enfants, je vous souhaite un joyeux Noël et une camaraderie bienheureuse avec ces Etres Célestes.

     

    Saint–Germain

     

     

    Article XXXIV. La Fondation pour l’Enseignement des Maîtres Ascensionnés (AMTF)

    Sans les efforts d’AMTF, les enseignements originaux du Pont vers la Liberté seraient tombés dans l’oubli. Il y a de nombreuses organisations, dont certaines ont leurs racines dans le Pont vers la Liberté, et il y a de nombreux canaux qui, à un moment ou un autre, ont souhaité être le canal d’AMTF et déclarent aujourd’hui qu’ils représentent les enseignements de la Grande Fraternité Blanche. Cependant, aucun n’a choisi de préserver et de publier les enseignements du Pont vers la Liberté dans leur pure forme originelle. AMTF fut fondée dans le seul but de publier les enseignements originaux dans leur forme pure, inaltérée. Ils sont la Bible du Nouvel Age, écrite pour les générations à venir. Il n’y a aucun besoin d’embellir ces enseignements sous le prétexte de présenter quelque chose de nouveau. Aucune autre organisation ne peut prétendre être le successeur du Pont vers la Liberté.

    La Lampe de la Vérité fut choisie comme emblème d’AMTF. Elle représente la recherche incessante de la vérité, qui est le vœu fait par tous les membres de la Fraternité de la Vérité, sur l’île de Crète. Géraldine Innocente et A.D.K. Luk, l’individu qui guida les membres fondateurs d’AMTF et les introduisit à cet enseignement, s’incarnèrent plusieurs fois en tant qu’oracles de Delphes. AMTF pense que la recherche de la vérité devrait être le point de ralliement de tous les enseignements religieux. C’est pourquoi la Lampe de la Vérité apparaît sur toutes ses publications.

    Les fondateurs d’AMTF parcoururent des milliers de kilomètres pour consulter plusieurs individus qui avaient été membres du premier conseil de direction du Pont vers la Liberté. C’est ainsi que la vision originelle et le plan des Maîtres pour le Pont vers la Liberté furent redécouverts et préservés en étant incorporés dans les buts d’AMTF.

    Les messages dictés à Géraldine Innocente sont par eux–mêmes un monument aux Grands Etres. L’Archange Michel qualifia les réalisations du Pont vers la Liberté, pour l’année 1953 seulement, de plus grand accomplissement des cinq cent mille dernières années de l’histoire de l’humanité. (Vous trouverez cette référence dans son rapport du 31 décembre 1953 au Conseil Karmique.)

    Depuis l’ascension de Géraldine Innocente, divers individus qui professent servir les Maîtres et certaines organisations importantes ont déployé des efforts constants pour influencer et changer l’enseignement qu’elle a transmis. Contrecarrer cette volonté demande l’attention permanente des vrais chélas de l’Armée Ascensionnée et une invocation quotidienne pour protéger la vision originale des Grands Etres, telle qu’elle a été confiée aux fondateurs du Pont vers la Liberté et à ceux d’AMTF.

    Pour autant qu’ils reçoivent une attention affectueuse et soient bien gardés, les efforts de Saint– Germain prospéreront. Des volontaires sont nécessaires, maintenant, pour amener à maturité les plans des Maîtres Ascensionnés. En fait partie celui de rassembler les gens qui souhaitent participer activement à cette sainte mission.

    Quand les étudiants lui auront donné suffisamment d’amour et de dévouement, aucune force au monde ne sera capable d’arrêter le conseil affectueux et tangible des Grands Etres, tel qu’il est présenté par les publications d’AMTF.

    C’est un honneur et un privilège de travailler sous les auspices de l’Armée Ascensionnée et de présenter ses enseignements aux étudiants du dernier cycle de deux mille ans de cette planète.

     

    Article XXXV. Visions de l’Age d’Or

    Un nouveau messager de la Grande Fraternité Blanche viendra quand l’énergie dispensée par les Maîtres pendant la dispensation du Pont vers la Liberté sera compensée. Un nouvel Avatar est en préparation depuis les années cinquante, et il viendra au bon moment. Il n’est pas encore apparu à cause du lent développement de la race. Quelques étudiants ont travaillé de manière diligente pour mettre ces messages du Pont à disposition de toute l’humanité, sachant que cela est la seule façon par laquelle l’énergie des Maîtres peut être compensée.

    Commentant la situation précaire de notre planète, un Maître a dit : « En ce moment, nous cherchons ceux disposés à devenir des collaborateurs conscients de la Hiérarchie spirituelle. »

    Le privilège de transmettre à l’humanité l’instruction des Maîtres Ascensionnés, est le plus grand privilège qui peut échoir à qui que ce soit sur cette Terre. Nous ne pourrons jamais assez exprimer de reconnaissance envers la Grande Présence du Dieu de la Vie pour les bénédictions déjà reçues.

    N’est–ce pas une occasion magnifique d’atteindre les individus bénis qui, durant toute leur vie, ont ressenti l’exhortation intime qu’il y avait plus et qui, pour une raison ou une autre, n’ont jamais eu la chance d’être confrontés à cet enseignement ?

    Les Maîtres de Sagesse ont averti que l’effort commencé en 1952 est le dernier qui est tenté pour sauver l’humanité. Leur entreprise est d’augmenter la Lumière de la Terre, en d’autres termes l’énergie qualifiée de manière constructive, de façon à ce que les changements planétaires qui sont imminents ne nous apportent qu’un minimum de souffrances.

    Le plan global est de racheter la Terre rapidement, de la restaurer dans sa perfection et de ramener l’humanité à la communication consciente avec l’Armée Ascensionnée, afin que se manifeste le Nouvel Age d’Or et de Gloire. Dans ce Nouvel Age, la science et l’histoire travailleront main dans la main avec la religion, et celle–ci « ne sera plus seulement une affaire de cérémonie. Ce sera un vécu de tous les instants. » (Archange Gabriel)

    Pour atteindre ce but, il est nécessaire de répandre le message des Maîtres aux quatre coins du monde ; il doit être traduit dans toutes les langues majeures. Les Maîtres ont besoin des énergies de tous les étudiants du monde, pas seulement de ceux des Etats–Unis.

    Sans l’aide de la Grande Fraternité Blanche, il n’y aurait pas d’espoir pour le monde. Mais avec l’effort de participation sincère, intelligent, déterminé, de quelques étudiants dévoués à la Cause de la Liberté de Saint–Germain, la victoire est assurée, et la Terre pourra un jour rejoindre le concert triomphant de la Musique des Sphères.

    Etudiez et appliquez cet enseignement dans votre vie quotidienne, puis observez les résultats ! Comprenez le moment de l’opportunité qui est devant vous, comment vous pouvez aider en cet instant de portée cosmique. Jésus a dit : « Cherche d’abord le royaume de Dieu, et toutes ces choses te seront données en plus ! »

    Saint–Germain : « Une ère permanente doit venir, maintenant ! Le décret cosmique est pris ! Un Age d’Or doit régner en permanence sur la Terre et pour ceux qui auront l’honneur d’y demeurer. Ceux qui n’auront pas décidé d’augmenter l’action vibratoire de leur énergie trouveront l’hospitalité d’une autre étoile, mais la planète et ceux, peu nombreux, qui sont volontaires avanceront vers la liberté ! Vous pouvez m’aider en cela, si vous le voulez, par votre propre effort, en vous connectant à votre Dieu pour extérioriser sa perfection et en saisissant de ma vision autant que votre corps mental vous permet d’accepter. »

     

    Article XXXVI. Chélas de la liberté, faites voile !

    Le bien–aimé Saint–Germain, se rappelant le voyage qu’il fit sous le nom de Christophe Colomb, a dit : « Il y a bien longtemps, je traversai une mer non cartographiée pour trouver ce pays appelé aujourd’hui l’Amérique. Mes hommes étaient submergés de peur et d’angoisse et allaient se mutiner. Moi et mon conseil privé de la Santa Maria, savions être en retard de plusieurs jours, et la terre n’était pas encore en vue.

    « Cependant, nous gardions la tête haute, inspirant courage et confiance, mais criant ‘terre’ dans nos cœurs en prière. Je disais seulement : ‘Naviguez, faites voile, faites voile encore et encore !’ L’équipage obéissait en maugréant.

    « Vous, aujourd’hui, revenez d’un festin, celui dont les Maîtres Ascensionnés vous ont gratifié par leurs messages. Vos coupes sont pleines à ras bord de radiation et d’instruction. que vous vous trouviez, souvenez–vous des mots que je dis maintenant : ‘Chélas de la Liberté, naviguez, faites voile, faites voile encore et encore, jusqu’à la victoire !’ »

    Engagement

    « Avant de s’engager, on hésite, on se tâte,

    on envisage de se retirer. C’est un manque d’efficacité !

    En tout acte d’initiative et de création, il est une vérité élémentaire,

    dont l’ignorance tue d’innombrables idées et des plans mirifiques :

    ce n’est qu’au moment de l’engagement personnel qu’intervient la Providence.

    Alors, toutes sortes de choses arrivent, qui aident au bon moment,

    qui jamais, autrement, ne seraient arrivées. Un fleuve d’évènements suit la décision, amène toutes sortes d’impondérables,

    à conséquences favorables : rencontres, assistance matérielle, dont on n’aurait jamais rêvé qu’ils pussent arriver. »

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    W. N. Murray–

     

     

     

     

    www.ascendedmaster.org